Gransee

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gransee
Administration
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Land Drapeau du Land de Brandebourg Brandebourg
Arrondissement
(Landkreis)
Arrondissement de Haute-Havel
Géographie
Coordonnées 53° 00′ 25″ N 13° 09′ 31″ E / 53.0069, 13.1586 ()53° 00′ 25″ Nord 13° 09′ 31″ Est / 53.0069, 13.1586 ()  
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

Voir la carte administrative d'Allemagne
City locator 14.svg
Gransee

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

Voir la carte topographique d'Allemagne
City locator 14.svg
Gransee
Monument à la reine Louise (1811)

Gransee est une commune du Brandebourg (Allemagne), située dans l'arrondissement de Haute-Havel. Sa population au 31 décembre 2012 est de 5 816 habitants[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Vue de l'église luthérienne Sainte-Marie (XIIIe siècle)
Ancienne chapelle du Saint-Esprit
Wentow

La ville, qui se trouve au nord de Berlin sur un plateau dont le fond est constitué de moraines, se situe entre :

La municipalité de Gransee comporte les localités et villages de :

Histoire[modifier | modifier le code]

Ancien couvent franciscain de Gransee

Le nom de Gransee provient du vieux haut-allemand, sa première partie Grans signifiant "bec" ou "pic" et sa seconde partie oie signifiant "eau", ou "terre entourée d'eau". Son nom s'écrivait au XIIIe siècle Grasoyge, ou Grasoye et au XIVe siècle, Granzow ou Gransoge. Au début du XVIe siècle, est apparue la variante Gransehe.

Elle obtient les privilèges de ville en 1262 et l'exemption des droits d'octroi. Ses domaines appartiennent aux comtes de Lindow-Ruppin en 1319, et la même année un conseil de bourgeois est créé. Elle marque alors la frontière entre la Marche de l'Ucker et le Mecklembourg. Les franciscains fondent un couvent à la fin du XIIIe siècle, abandonné en 1541 à l'époque de la Réforme.

La ville a souffert de nombreux incendies (surtout en 1604 et 1621), ainsi que de la terrible Guerre de Trente Ans. Elle doit être presque totalement reconstruite après l'incendie de 1711. C'est un endroit presqu'inchangé que l'arrivée du chemin de fer en 1877 va secouer de sa torpeur. Le train la relie à Berlin, Neustrelitz et Neubrandenburg et même jusqu'à Rostock en 1886.

Theodor Fontane évoque la ville et la seigneurie des Ruppin dans son livre Promenades dans la Marche de Brandebourg (de). (1862-1889)

Architecture et monuments[modifier | modifier le code]

Porte de Ruppin et tour des poudres

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Amt für Statistik Berlin-Brandenburg (Administration pour les statistiques sur Berlin et le Brandebourg)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :