Ministériel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Eike von Repgow, auteur du Miroir des Saxons, était un ministériel.

Un ministériel (latin: ministerialis) était un membre de la noblesse au service du prince ou d'un évêque au Moyen Âge.

Dans les débuts du Saint-Empire romain germanique, ces hauts fonctionnaires, appelés en allemand Dienstmannen (« serviteurs », en latin minister) par la cour, étaient employés pour les affaires de la guerre et l’administration (la chancellerie). Les ministériels sont à l’origine des Hœrige (serfs) investis par leur suzerain de fonctions particulières, comme la direction des finances ou l’intendance d’un palais, voire d’un fief.

Leur statut social et leurs prérogatives évoluent sensiblement sous le règne de l’empereur Henri IV (1056-1106), jusqu’à se hisser au cours des siècles suivants au titre envié de ministre. Les ministériels germaniques héritaient souvent de cette charge et de grandes familles de la noblesse allemande, comme les Droste zu Vischering, la conservèrent jusqu'au XIXe siècle.