Le Vernet (Allier)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Le Vernet.
Le Vernet
Mairie du Vernet
Mairie du Vernet
Blason de Le Vernet
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne
Département Allier
Arrondissement Vichy
Canton Cusset-Sud
Intercommunalité Communauté d'agglomération de Vichy Val d'Allier
Maire
Mandat
Bernard Aguiar
2014-2020
Code postal 03200
Code commune 03306
Démographie
Population
municipale
1 922 hab. (2011)
Densité 191 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 06′ 34″ N 3° 27′ 49″ E / 46.1094444444, 3.4636111111146° 06′ 34″ Nord 3° 27′ 49″ Est / 46.1094444444, 3.46361111111  
Altitude Min. 279 m – Max. 504 m
Superficie 10,07 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Allier

Voir sur la carte administrative de l'Allier
City locator 14.svg
Le Vernet

Géolocalisation sur la carte : Allier

Voir sur la carte topographique de l'Allier
City locator 14.svg
Le Vernet

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Le Vernet

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Le Vernet

Le Vernet (Le Varnet en occitan local) est une commune française, située dans le département de l'Allier en région Auvergne.

Le Vernet fait partie de l’aire urbaine de Vichy.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Le village domine la vallée de l'Allier, au sud-ouest. Il possède d'ailleurs un site d'observation, avec une plaque, d'où on peut contempler toute cette vallée : c'est le site des Hurlevents. On a coutume de dire que de là-haut « le Bourbonnais dit bonjour à l'Auvergne ». On l'a appelé comme ça car il reçoit les vents dominants canalisés par le couloir de la rivière Allier.[non neutre]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Le Vernet est limitrophe avec 4 communes (les communes en italique sont indiquées à titre de repère) :

Rose des vents Vichy Cusset Lapalisse Rose des vents
Gannat N Le Mayet-de-Montagne
O    Le Vernet[1]    E
S
Abrest Saint-Yorre Busset

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

La ville est classée dans la zone de sismicité faible comme la majorité des communes du département classée dans cette zone[2],[3].

Le point culminant du Vernet est situé au-dessus du hameau de Roure, à 502 m d'altitude, au pied de la Montagne bourbonnaise.

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Entrée du Vernet par la RD 175 en provenance de Cusset
Entrée du Vernet par la RD 175 en provenance de Cusset

La commune du Vernet est située à 4 km au sud-sud-est de Cusset et à 5 km de Vichy, elle est accessible par la RD 175 depuis Busset ou Cusset, ou la RD 270 depuis la Côte Saint-Amand (hauteurs de Vichy).

Toponymie[modifier | modifier le code]

La commune s'appelait Vernetus en 1373, provenant du substrat occitan vernet signifiant « aunaie »[4]. Elle prend ensuite le nom de Levernet en 1793 puis Vernet et Le Vernet en 1801[5].

Histoire[modifier | modifier le code]

Sur le versant de la colline regardant Vichy, de la terre à craie a permis l'exploitation de la chaux à la fin du siècle dernier.

La commune faisait partie de ce que l'on a pu appeler le vignoble vichyssois : sur les coteaux du Vernet, il y avait autrefois de nombreuses vignes. On y vendangeait le saint-pierre doré, un délicieux vin blanc sec. Depuis quelques années, cette tradition est maintenue grâce au « Verger du Vernet[6] » (verger conservatoire), qui chaque année vendange quelques parcelles replantées.

On invoquait alors saint Georges, patron du Vernet, pour avoir de bonnes vendanges.

Depuis, chaque année en avril, la Saint-Georges est fêtée dans les rues du Vernet, avec des animations telles que l'élection d'une miss communale, la présentation et dégustation du saint-pierre doré récolté l'année précédente, un défilé de chars ou encore un repas dansant.

Le XIXe siècle fut marqué dans l'histoire du Vernet par une série de catastrophes. En 1803, un incendie ravagea presque tout le village. Un autre incendie ravagea un quartier de la commune fin décembre 1840. Un nouvel incendie est encore mentionné en mars 1857. En février 1879, une tempête s'abattit sur la région provoquant des dégâts très importants sur les plantations du Vernet. Puis ce fut le grand incendie de mars 1879 qui éclata à partir du fournil d'un boulanger. Les maisons construites de façon anarchique et couvertes de chaume, le petit vent de ce jour-là facilitèrent la progression du feu et presque tout le village fut détruit : 15 maisons, 45 granges et 27 écuries partirent en flammes. Le même jour, à quelques heures d'intervalle, un autre incendie éclata à 700 mètres du premier foyer. Il détruisit 8 maisons, 28 granges et 20 écuries[réf. nécessaire].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Le Vernet a appartenu à cinq cantons différents depuis 1793[5] (Vichy en 1793, Cusset en 1801, Vichy en 1892, Vichy-Sud en 1973 et Cusset-Sud de 1985 à 2015). À la suite du redécoupage cantonal qui sera appliqué en 2015, la commune sera rattachée au canton de Lapalisse[7].

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Bernard Aguiar (liste DVG) a été élu au 1er tour des élections municipales de 2014 avec 55,75 % des voix et obtient 15 sièges au conseil municipal dont 2 au conseil communautaire ; Marc Voitellier (liste DVD) a été battu avec 44,24 % des voix et n'obtient que 4 sièges au conseil municipal. Près de 3 électeurs sur 4 (75,12 %) ont voté[8].

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1977 2001 Gérard Charasse PRG Député, conseiller général
2001 2014 Patrick Argout    
2014 en cours Bernard Aguiar[9] DVG  
Les données manquantes sont à compléter.

Population et société[modifier | modifier le code]

Évolution démographique de la commune[modifier | modifier le code]

Évolution du nombre d’habitants de la commune[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 1 922 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 410 889 931 1 056 1 072 1 119 1 050 1 087 1 060
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 019 1 089 1 058 1 033 1 037 981 984 992 981
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
902 886 784 592 643 670 642 578 725
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2006 2010
771 883 985 1 175 1 430 1 585 1 743 1 751 1 909
2011 - - - - - - - -
1 922 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2004[10].)
Histogramme de l'évolution démographique


Indicateurs démographiques[modifier | modifier le code]

Sur la période 1999-2010, la commune a enregistré un taux annuel moyen de variation positif de 1,7 %. Le taux de natalité est de 9,1 ‰ et celui de mortalité est de 11 ‰.

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

Pyramide des âges du Vernet en 2010 en pourcentage
Hommes Classe d’âge Femmes
0,4 
90 ans et plus
1,7 
5,4 
75 à 89 ans
8,5 
14,9 
60 à 74 ans
16,3 
26,9 
45 à 59 ans
24,7 
19,3 
30 à 44 ans
20,3 
13 
15 à 29 ans
9,6 
20,1 
0 à 14 ans
19,8 

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Le Vernet a donné son nom à l'Académie du Vernet, créée en 1948 par Marcel Guillaumin, Maurice Constantin-Weyer, Paul Devaux et quelques autres, « parce que, à côté de Vichy où, dans un feu d'artifice cosmopolite, la confusion des valeurs nargue le ridicule, le Vernet signifie la simplicité naturelle[11] ».

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Le site des Hurlevents, à 432 m, avec table d’orientation. Le site est partagé avec la commune voisine d’Abrest. Tour de télécommunications.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Le Vernet
Blason de Le Vernet Blason Écartelé, au 1, d'azur à la tour d'argent ouverte, ajourée et maçonnée de sable, au 2 et 3, de gueules à la grappe de raisin d'or posée en barre, tigée et feuillée de deux pièces du même, au 4, d'azur à Saint Georges d'or sur un cheval au naturel, terrassant de sa lance de sable un dragon de sinople langué de gueules, sur le tout d'or au verne arraché au naturel à la filière d'argent, au chef de vair appointé de deux tires.
Détails Création Claude de La Vaissière. Adopté le 28 avril 2007

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Le Vernet sur Lion 1906
  2. Décret no 2010-1255 du 22 octobre 2010 portant délimitation des zones de sismicité du territoire français
  3. Article D563-8-1 du code de l’environnement (consulté le 27 août 2013). La commune du Vernet n’est pas mentionnée dans les exceptions.
  4. Ernest Nègre, Toponymie générale de la France, Droz,‎ 1990 (lire en ligne), p. 275
  5. a, b et c Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Site du Verger conservatoire.
  7. Décret no 2014-265 du 27 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de l'Allier
  8. Résultats des élections municipales de 2014 sur le site du Ministère de l'Intérieur
  9. Liste des maires de l'Allier sur le site de l'association des maires et présidents de communautés de l'Allier, 8 avril 2014 (consulté le 4 juin 2014).
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2005, 2006, 2010, 2011
  11. Cité par Raymonde Bonnefous et al., Guide littéraire de la France, Paris, Hachette, 1964, p. 422.