Saint-pierre doré

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Saint-pierre doré B
Aucune illustration disponible. Vous en avez une ? Importez-là!
Caractéristiques phénologiques
Floraison
Maturité 1ère époque, 2 semaine après le chasselas.
Caractéristiques culturales
Vigueur Moyenne
Productivité Assez bonne

Le saint-pierre doré B est un cépage français.

Origine[modifier | modifier le code]

Historique[modifier | modifier le code]

Le saint pierre doré est autochtone du vignoble de l'Allier. Il appartient à la famille des Gouais[1].

Répartition géographique[modifier | modifier le code]

C'est un cépage en voie de disparition. Sa surface en France est passée de 123 hectares en 1958 à un seul hectare en 1994.

Il est encore cultivé au Conservatoire des anciens cépages de Chareil Cintrat et surtout au Verger conservatoire de le Vernet à proximité de Vichy, lieu d'origine du cépage, où chaque année sont réalisées les vendanges traditionnelles. La dégustation peut se faire lors de la fête patronale de la Saint Georges (fin avril).[1]

Ce cépage est nommé roussellou dans le vignoble d'Estaing[1].

Caractères ampélographiques[modifier | modifier le code]

Le bourgeonnement est cotonneux. Le jeunes feuilles sont bronzées.
Le rameau herbacé est coloré (rouge) sur les entre-nœuds.
Les feuilles sont entières ou trilobées. Le sinus pétiolaire et peu ouvert ou à bords chevauchants. Le limbe est tourmenté, bullé, gaufré et bordé de dents très longues rectilignes.
Les grappes sont grosses et les baies de taille moyenne et arrondies.

Aptitudes[modifier | modifier le code]

Culturales[modifier | modifier le code]

Cépage moyennement vigoureux, le saint pierre doré est productif. Une taille modérément longue lui convient.

Sensibilité aux maladies[modifier | modifier le code]

Il est relativement tolérant au mildiou et à l'oïdium, mais craint énormément la pourriture grise.

Technologiques[modifier | modifier le code]

Ce cépage donne un moût peu sucré mais acide. Ses arômes sont discrets. Il peut servir de vin de base à effervescents.

Sources[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Le saint pierre doré » (consulté le 23 novembre 2010)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]