Lac des Deux Montagnes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Deux-Montagnes (homonymie).
Lac des Deux Montagnes
Localisation du lac à l'ouest de l'archipel d'Hochelaga
Localisation du lac à l'ouest de l'archipel d'Hochelaga
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Géographie
Coordonnées 45° 27′ 03″ N 74° 00′ 00″ O / 45.450833, -74 ()45° 27′ 03″ Nord 74° 00′ 00″ Ouest / 45.450833, -74 ()  [1]
Superficie 150 km2[1]
Longueur 43 km[1]
Largeur 10 km[1]
Hydrographie
Alimentation Rivière des Outaouais
Émissaire(s) Rivière des Outaouais
Rivière des Mille Îles
Rivière des Prairies

Géolocalisation sur la carte : Québec

(Voir situation sur carte : Québec)
Lac des Deux Montagnes

Le lac des Deux Montagnes est une étendue d'eau constituant un élargissement de la rivière des Outaouais en amont de l'archipel d'Hochelaga, au Québec (Canada). Il couvre approximativement l'espace entre le barrage de Carillon et celui de Grand Moulin, légèrement en amont de la confluence de l'Outaouais avec le fleuve Saint-Laurent. Le lac des Deux-Montagnes constitue la frontière naturelle des régions des Laurentides, de la Vallée-du-Haut-Saint-Laurent, de Laval et de Montréal. Il est borné par les municipalités régionales de comté ou territoires équivalents d'Argenteuil, de Deux-Montagnes, de Vaudreuil-Soulanges, de Laval et de Montréal.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Le lac couvre une superficie d'environ 150 km2. Sa longueur fait 43 km et sa largeur est de 10 km ou moins suivant l'endroit. Ses eaux alimentent la rivière des Mille Îles, la rivière des Prairies, la rivière des Outaouais et les rapides de Sainte-Anne. Les deux premières coulent vers le nord-est, formant deux branches autour de l'île Jésus, pour se jeter ensuite dans le Saint-Laurent quelque XX km en aval. Les deux derniers cours d'eau coulent de part et d'autre de l'île Perrot sur une courte distance de XX km, en direction du lac Saint-Louis, lequel est un élargissement du fleuve Saint-Laurent. Outre les municipalités de l'ouest de l'île de Montréal, il baigne plusieurs municipalités comprises dans quatre MRC. Quelques tributaires se jettent dans le lac des Deux Montagnes, par exemple sur la rive droite la rivière Rigaud, la rivière à la Raquette et la rivière Viviry[2].

De l’embouchure de la rivière des Prairies à Laval-sur-le-Lac, jusqu’à la pointe est de l’Île Cadieux, le lac est 1,2 à 2,1 mètres de profondeur. Puis, il est plus profond. L’écluse de Sainte-Anne, de 60 mètres de long située à Sainte-Anne-de-Bellevue, date de 1882. Elle permet de franchir la différence de niveau de 1 mètre entre le lac des Deux Montagnes et le lac Saint-Louis.

Le niveau d'eau du lac à la station de Pointe-Calumet varie en moyenne sur 25 ans entre 21,5 m en septembre et 23,0 m en avril. Les niveaux mimimum et maximum observés sont de 21,3 m et 24,2 m respectivement. L'afflux d'eau survient le plus souvent dans les derniers jours de mars, à la fonte des neiges, ce qui explique la grande variabilité du niveau maximal[3].

Flore et faune[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Le Français Étienne Brulé est le premier Européen à remonter le cours de la rivière des Outaouais en XXX. Samuel de Champlain le désigne sous le lac de Médicis sur une carte de 1612, en l'honneur de Marie de Médicis, régente de France, puis lac de Soissons sur sa carte de 1632, rappelant Charles de Bourbon, lieutenant général de la Nouvelle-France. Le toponyme actuel est utilisé au moins à partir de 1674, comme l'atteste le compte rendu de voyage du jésuite Antoine Dalmas. Le toponyme évoque les deux plus hauts sommets des collines d'Oka, soit le mont Bleu et le calvaire d'Oka, situées au nord du lac, ou encore les collines d'Oka et la montagne de Rigaud, situées sur les deux rives opposées. Le plan d'eau a également été appelé lac Maupas et lac de la Chaudière[4].

Activités[modifier | modifier le code]

La saison de navigation sur le lac des Deux Montagnes s’étend de la mi-mai jusqu’à la mi-octobre, coïncidant avec les dates d’ouverture et de fermeture des écluses de Sainte-Anne-de-Bellevue et de Carillon. La baignade est autorisée l'été à la plage d'Oka du parc national d'Oka. La pêche blanche est pratiquée à Rigaud durant l'hiver. Le lac peut être traversé à la traverse Pointe-Fortune-Carillon ou à la traverse Oka-Hudson. Un pont de glace est également en place l'hiver à cette dernière traverse.

Panorama du lac des Deux Montagnes depuis la plage d'Oka

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Gouvernement du Québec, « Banque de noms de lieux du Québec: Lac des Deux Montagnes », sur Commission de Toponymie (consulté le 26 octobre 2009)
  2. Conseil du bassin versant de la région de Vaudreuil-Soulanges, « Bassins versants de Vaudreuil-Soulanges » (consulté le 2 avril 2013)
  3. Centre d'expertise hydrique du Québec, « Niveau d'eau à la station : Lac des Deux Montagnes », 043108, 02OA105, sur Ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs du Québec, Gouvernement du Québec,‎ 4 avril 2013 (consulté le 4 avril 2013)
  4. >Gouvernement du Québec, « Lac des Deux Montagnes », 18207, sur Commission de la toponymie du Québec (consulté le 4 avril 2013)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]