Agence métropolitaine de transport

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir AMT.

Agence métropolitaine
de transport

alt=Description de l'image AMT (logo, 2010).svg.
Création 15 décembre 1995
Forme juridique Société mandataire de l'État
Siège social Drapeau du Canada Montréal
Drapeau : Québec Québec (Canada)
Direction Nicolas Girard, PDG
Activité Transports en commun
Site web www.amt.qc.ca

L'Agence métropolitaine de transport, communément appelée AMT, est une agence gouvernementale, rattachée au ministère des Transports du Québec. Elle est créée le 15 décembre 1995 par la Loi sur l'Agence métropolitaine de transport et commença ses activités le 1er janvier 1996[1]. Son rôle est d'accroître les services de transports collectifs afin d'améliorer les déplacements des usagers dans la région métropolitaine de Montréal, Québec, Canada[2].

Historique[modifier | modifier le code]

Champ de compétences[modifier | modifier le code]

Territoire de l'AMT ainsi que son réseau de trains de banlieue.

La compétence de l'AMT s'étend sur le territoire de 83 municipalités et la réserve indienne (Kahnawake), 13 municipalités régionales de comté (MRC), 2 conseils d'agglomération qui font partie entre autres de la CMM et 14 organismes de transports régionaux. Elle dessert une population d'environ 3,6 millions d'habitants et est responsable de 37 millions de déplacements annuels.

L'AMT coordonne ainsi les liens entre les sociétés de transports de son territoire, dont les plus importantes sont la Société de transport de Montréal, la Société de transport de Laval ainsi que le Réseau de transport de Longueuil. Elle exploite également 5 lignes de trains de banlieue, 1 ligne d'autobus express, 16 terminus métropolitains, 61 stationnements incitatifs (27 300 places) ainsi que 83,4 km de voies réservées. Son budget annuel est de 228 millions de dollars. Les différents trains de banlieue relient le centre-ville de Montréal à des localités aussi éloignées que Saint-Jérôme au Nord-Ouest, Mont-Saint-Hilaire à l'Est et Hudson à l'Ouest.

Services[modifier | modifier le code]

Réseau de trains de banlieue[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Trains de banlieue de Montréal.

L'Agence métropolitaine de transport gère les six lignes de trains de banlieue de la région métropolitaine, et ce depuis le 1er janvier 1996 en remplacement de la STCUM (aujourd'hui devenue la STM). Ces cinq lignes ont toutes comme terminus le centre-ville de Montréal, via les stations Lucien-L'Allier et Gare Centrale. Elles sont coordonnées avec les lignes d'autobus urbaines des sociétés de transport ainsi que le métro de Montréal de la STM.

Stationnements incitatifs[modifier | modifier le code]

Express métropolitains[modifier | modifier le code]

Promotion du transport collectif[modifier | modifier le code]

En ville sans ma voiture![modifier | modifier le code]

L’AMT organise depuis 2003 la journée En ville sans ma voiture[3]. L’événement vise à sensibiliser la population aux effets de l’utilisation abusive de l’automobile sur la qualité de vie urbaine.

Escapades en train[modifier | modifier le code]

Tarification[modifier | modifier le code]

Zones tarifaires[modifier | modifier le code]

Le territoire de l'Agence est réparti en 8 zones tarifaires, allant de 1 à 8. Plus la zone comporte un numéro élevé, plus elle est éloignée du centre-ville de Montréal. Le système tarifaire est basé sur l'hypothèse que les voyages se font au départ ou à destination du terminus situé en zone 1. Ainsi, les tarifs augmentent substantiellement à mesure où l'on est éloigné du terminus en question.

L'AMT offre deux sortes de titres de transports, soit les TRAIN et les TRAM. Les titres TRAIN sont réservés exclusivement à l'utilisation des trains de banlieue. Ils sont offerts en zones 4 à 7 pour un titre mensuelle et en zones 1 à 7 sous forme de billets à l'unité. Les titres TRAM (Train Autobus Métro) permettent un accès complet aux différents moyens de transports de la zone choisie jusqu'à la zone 1. Ils sont disponibles uniquement sous forme de titres mensuelles, et ce pour les zones 1 à 8. Ces titres de transports sont disponibles auprès des différents points de vente, généralement situés à proximité des gares. Les stations Lucien-L'Allier et Gare Centrale vendent pour chaque zone tarifaire les différents titres de transports proposés.

Depuis le 1er janvier 2004, la carte mensuelle CAM (Carte Autobus Métro) de la STM n'est plus valide à bord des trains de banlieue. Toutefois, une fois validés, les billets de l'AMT des zones 1 à 3 peuvent être utilisés en correspondance avec l'autobus ou le métro. Inversement, un billet de métro ou d'autobus peut être utilisé à bord du train entre les zones 1 et 3. En dehors de ces zones, soit à partir de la zone 4, les billets ne peuvent être utilisés qu'à bord des trains de banlieue.

Historique des prix de la CAM [4][modifier | modifier le code]

2013 2012 2010 2007 2002
Prix de la carte mensuelle d'autobus et de métro de Montréal (CAM) 77,00$ 75,50$ 70$ 65$ 50$

Terminus métropolitains[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Québec. Loi sur l'Agence métropolitaine de transport, L.R.Q., chapitre A-7.02 [lire en ligne (page consultée le 2 août 2011)]
  2. « L'Agence métropolitaine de transport », Agence métropolitaine de transport,‎ 2009 (consulté le 31 décembre 2009)
  3. http://envillesansmavoiture.com/
  4. http://journalmetro.com/actualites/montreal/177477/la-passe-mensuelle-de-la-stm-devrait-augmenter-de-225/

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]