Pointe-Calumet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pointe-Calumet
Image illustrative de l'article Pointe-Calumet
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Laurentides
Comté ou équivalent Deux-Montagnes
Statut municipal Municipalité
Maire
Mandat
Denis Gravel
2013 - 2017
Constitution 12 février 1953
Démographie
Gentilé Calumet-Pontois, oise
Population 6 038 hab. (2006)
Densité 1 235 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 29′ 59″ N 73° 58′ 03″ O / 45.49967, -73.967428 ()45° 29′ 59″ Nord 73° 58′ 03″ Ouest / 45.49967, -73.967428 ()  
Superficie 489 ha = 4,89 km2
Divers
Code géographique 72020
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
Pointe-Calumet

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte topographique du Québec
City locator 14.svg
Pointe-Calumet

Pointe-Calumet est une municipalité d'environ 7 000 habitants, située dans la municipalité régionale de comté de Deux-Montagnes au Québec (Canada), région administrative des Laurentides.

C'est une petite ville située au nord-ouest de Montréal. Pointe-Calumet est surtout reconnue pour son parc aquatique, Super Aqua Club.

La ville est située à proximité de plusieurs points importants dans la région: le parc national d'Oka, la municipalité de Saint-Joseph-du-Lac et ses pommes, le Lac des Deux Montagnes et ses attractions nautiques ainsi qu'à proximité du train de banlieue de la ligne Deux-Montagnes.

Histoire[modifier | modifier le code]

Gare de Pointe-Calumet

Pointe-Calumet a jadis été un immense terrain de camping. Plus le temps avançait plus les gens créaient des chalets pour en devenir des maisons. La municipalité est née en 1953. Le lac des Deux-Montagnes offre sa subtile vue à l’endroit. Il est bon de savoir qu'au milieu des années 1970, un mur d'endiguement a été construit et fait le tour de la municipalité. Avant la construction, plus de 80 % des gens se retrouvait les deux pieds dans l’eau avec les inondations. Tellement, que dans les années 1950, il était commun de se promener en chaloupe dans les rues.[réf. nécessaire]

Il y a aussi eu un train qui allait de Oka à Montréal. Celui-ci transportait les touristes. Il a été remplacé par une piste cyclable appelée "La Vagabonde" qui fait partie du réseau de la Route verte.


Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Saint-Joseph-du-Lac Sainte-Marthe-sur-le-Lac Rose des vents
Oka N
O    Pointe-Calumet    E
S
Montréal

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]