Héron vert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Butorides virescens

Butorides virescens

Description de cette image, également commentée ci-après

Un héron vert attendant une proie

Classification (COI)
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Classe Aves
Ordre Pelecaniformes
Famille Ardeidae
Genre Butorides

Nom binominal

Butorides virescens
(Linnaeus, 1758)

Répartition géographique

Description de l'image Butorides virescens.svg.


     /    zone de nidification

     /    résident permanent

     /    non nicheur

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

Le Héron vert (Butorides virescens) est une espèce d'oiseaux, de petits hérons, de la famille des Ardeidae. Handbook of the Birds of the World (checklist 2014) considère qu'il ne forme qu'une seule et même espèce avec le Héron strié (Butorides striata)[1].

Dickcissel d'Amérique mâle perché sur un poteau métallique, chantant cou tendu et bec ouvert.

Chants et appels

Enregistrement 1 :

Écouter le Héron vert
sur xeno-canto

Description[modifier | modifier le code]

Les adultes mesurent environ 44 cm de long, ils ont le dos et les ailes bleues, un cou noisette avec des lignes blanches qui descendent du menton, la cape est noire. Les pattes sont jaune orange et le bec noir avec les lores et la mandibule supérieure jaunes. Les immatures sont plus ternes, avec les côtés de la tête, le cou et la partie inférieure vergetés de brun et de blanc, enfin les pattes sont jaune verdâtre.

Habitat[modifier | modifier le code]

Le héron vert vit près des zones boisées bordant les cours d'eau douce, saumâtre ou salée de l'est de l'Amérique du Nord, en Amérique centrale, ou aux Antilles. On le rencontre dans les mangroves. Les populations vivant à l'intérieur des terres en Amérique du Nord, B. v. virescens, migrent vers le sud après la reproduction, pendant le mois de septembre ; tandis que les populations vivant sur les côtes, B. v. maculatus, sont elles sédentaires. Quelques migrateurs occasionnels B. v. virescens ont été observés en France. L'un en 1994, dans le Morbihan. Une autre observation d'un individu stationnant à Berre-l'Étang, Bouches-du-Rhône l'hiver 2006. Et à nouveau, certainement le même individu en hiver 2007 et en hiver 2008 dans l'enceinte du petit port de plaisance berrois. Cet oiseau, outre sa rareté, avait la particularité d'estiver dans une roselière bien déterminée près d'Amsterdam, dans les Pays-Bas.

Comportement[modifier | modifier le code]

Les hérons verts restent à proximité de l'eau où ils attendent en embuscade leurs proies. Ils mangent principalement des petits poissons, des amphibiens et des insectes aquatiques. Parfois ils lâchent de la nourriture sur la surface de l'eau pour attirer des poissons.
Utilisation d'une fleur de frangipanier censée imiter un morceau de pain

Nidification[modifier | modifier le code]

Les hérons verts nichent sur une plate-forme de brindilles souvent dans un arbrisseau ou un arbre, parfois à même le sol, mais souvent près de l'eau. La femelle pond de 3 à 5 œufs, que les deux parents couvent pendant une vingtaine de jours avant l'éclosion, ensuite ils nourrissent les oisillons pendant 3 semaines jusqu'au premier envol puis les accompagnent et les aident pendant le mois qui suit. Les jeunes atteignent leur majorité sexuelle à l'âge de un an.

Menace[modifier | modifier le code]

C'est évidemment la destruction de son habitat, le drainage des zones humides par exemple, qui est la plus importante menace pour le héron vert.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Josep del Hoyo, Nigel J. Collar ; avec David A. Christie, Andrew Elliott, Lincoln D. C. Fishpool, Illustrated Checklist of the Birds of the World, volume 1 (Non-passerines), Handbook of the Birds of the World & BirdLife International, Barcelona : Lynx Edicions, 2014. (ISBN 9788496553941).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :