Somali

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Somali (homonymie).
Somali
af Soomaali / الصوماليه
Parlée en Somalie, Djibouti, Éthiopie, Kenya
Nombre de locuteurs 13 871 700[1]
Typologie SVO
Classification par famille
Statut officiel
Langue officielle de Somalie Somalie, Drapeau d’Éthiopie Éthiopie (Région Somali)
Codes de langue
ISO 639-1 so
ISO 639-2 som
ISO 639-3 som
IETF so
Échantillon
Article premier de la Déclaration universelle des droits de l'homme (voir le texte en français)

Qod I

Aadanaha dhammaantiis wuxuu dhashaa isagoo xor ah kana siman xagga sharafta iyo xuquuqada Waxaa Alle (Ilaah) siiyay aqoon iyo wacyi, waana in qof la arkaa qofka kale ula dhaqmaa si walaaltinimo ah.

Le somali (Af-soomaali / الصوماليه en somali) est une langue appartenant à la branche couchitique de la famille chamito-sémitique (également dites afro-asiatiques). Il est parlé dans la Corne de l'Afrique, en Somalie, à Djibouti, au Kenya et en Éthiopie par plusieurs millions de locuteurs. Avec l'arabe, le somali est une langue officielle de la Somalie. À Djibouti, le somali a le statut de « langue nationale ».

Le somali est également parlé à l'intérieur de l'importante diaspora somalie; en particulier au Proche-Orient, en Afrique du Sud, en Amérique du Nord et en Europe.

Il existe plusieurs dialectes somalis, dont les différences pourraient être suffisamment importantes pour empêcher l'inter-compréhension[2]. Par ailleurs, certains groupes identifiés comme somalis parlent ou ont parlé des langues bantoues[3].

Écriture[modifier | modifier le code]

Depuis 1972, à l'initiative du gouvernement somalien de Siad Barre, le somali est doté d'une transcription écrite utilisant l'alphabet latin. Il était auparavant écrit à l'aide de l'alphabet arabe et l'alphabet osmanya[4].

Phonologie[modifier | modifier le code]

Le somali possède 22 phonèmes[5].

Phonèmes consonantiques du somali[6][7]
  Bilabial Labio-
dental
Dental Alvéolaire Post-
alvéolaire
Rétroflexe Palatal Vélaire Uvulaire Pharyngal Glottal
Nasal m         n                            
Occlusif   b               ɖ     k ɡ q       ʔ  
Affriqué                                          
Fricatif     f       s   ʃ           x~χ       ħ ʕ h  
Battu             r                            
Spirant             l         j w            

Entre voyelles, les consonnes /b d̪ q/ subissent fréquemment un phénomène de lénition, se prononçant respectivement [β ð ɣ][8]. Le phonème occlusif rétroflexe /ɖ/ est parfois réalisé chez certains locuteurs comme une injective, et peut être prononcé entre voyelles comme la battue [ɽ][9]. Le phonème /ħ/ s'accompagne chez certains locuteurs d'un roulement épiglottal[10]. /q/ est souvent réalisé avec une contraction de l'épiglotte[11].

La langue dispose de cinq timbres vocaliques de base. Chacun présente une "variante" d'avant et une "variante" d'arrière, et pour chacune des variantes ainsi obtenues existent une forme longue ainsi qu'une forme courte. Cela représente un total de vingt phonèmes vocaliques.

La langue connaît également une triple distinction tonale, avec un ton haut, un ton bas et un ton descendant.

Le somali a une structure syllabique (C)V(C). Les morphèmes racines présentent typiquement une structure mono- ou dissyllabique.

La hauteur mélodique est phonologiquement pertinente en somali, mais la question de savoir si la langue est à accent mélodique ou tonale reste débattue[12]. Abdullahi (2000), l'étude la plus récente portant exclusivement sur cette question, suggère que le somali n'est pas une langue tonale[13].

Morphologie[modifier | modifier le code]

Pronoms du somali
  Pronoms sujets Pronoms objets
Personne Indépendant Clitique Indépendant Clitique
1. sg. anigu aan aniga i(i)
2. sg. adigu aad adiga ku(u)
3. sg. m. isagu uu isaga (u)
3. sg. f. iyadu ay iyada (u)
1. pl. (inclusive) innagu aynu innaga ina/inoo
1. pl. (exclusive) annagu aannu annaga na/noo
2. pl. idinku aad idinka idin/idiin
3. pl. iyagu ay iyaga (u)

Le somali est une langue agglutinante qui présente par certains aspects des caractéristiques de langue flexionnelle. De nombreuses propriétés grammaticales, comme l'aspect, le temps ou encore les cas, sont indiquées au moyen d'affixes[14].

Le somali a quasiment perdu un ancien procédé de flexion verbale par préfixation, qui est aujourd'hui restreint à quatre verbes d'usage courant. L'ensemble des autres verbes de la langue sont désormais fléchis, de façon plus transparente, par un procédé de suffixation.

La modification des hauteurs mélodiques syllabiques est en somali un procédé morphologique qui sert davantage à la flexion qu'à la dérivation[15]. Parmi les propriétés morphologiques flexionnelles affectées par ce procédé figurent le genre, le nombre et le cas[15]. Il arrive que la valeur de ces propriétés ne soit marquée que par les tons : ainsi pour la catégorie du genre dans ĺnan, « garçon » face à inán, « fille »[16].

Le somali possède deux séries de pronoms : les uns, accentués, sont indépendants ; les autres sont clitiques et s'attachent à des formes verbales[17]. Les pronoms indépendants se comportent syntaxiquement comme des noms et portent généralement l'article suffixé -ka/-ta (ainsi adi-ga, « toi », où un phénomène de sandhi provoque le passage de -ka à -ga)[17]. Il arrive cependant que l'article soit omis, lorsque le pronom est marqué par une conjonction ou une particule de focus : ainsi dans adna (composé seulement de adi- et de la conjonction -na) signifiant « et toi… »[17]. Les pronoms clitiques s'attachent au verbe et ne peuvent recevoir aucune morphologie propre au nom[18]. Le somali, comme plusieurs autres langues couchitiques orientales telles que le rendille ou le dasenech, distingue un « nous » inclusif (« moi et toi (et d'autres) ») d'un « nous » exclusif (« moi et d'autres sans toi »)[19].

Le somali, de même qu'un certain nombre d'autres langues afro-asiatiques, connaît le phénomène dit de « polarité de genre » (gender polarity) : un nom au pluriel provoque généralement un accord au genre opposé à celui de son singulier[20][21]. Ainsi, le pluriel du nom masculin dibi (m.), « taureau » est obtenu par sa seule conversion en un nom féminin : dibi (f.), « taureaux »[20]. Le somali présente la propriété inhabituelle parmi les langues du monde de marquer en cas le sujet sans marquer en cas l'objet (cette propriété se retrouve dans d'autres langues couchitiques, comme l'oromo)[22].

Syntaxe[modifier | modifier le code]

Le somali est une langue à ordre syntaxique de base sujet-objet-verbe (SOV)[23]. Il a ainsi une tendance très forte à adopter un ordre déterminant-déterminé : il fait par exemple usage de postpositions, et les compléments du verbe viennent avant lui[24]. Ces traits typologiques sont communs aux langues couchitiques et sémitiques (les unes comme les autres afro-asiatiques) parlées dans la Corne de l'Afrique, comme l'amharique[25]. Toutefois, dans le syntagme nominal du somali, la tête précède les compléments, de sorte que le nom précède l'adjectif qui le modifie[26][24]. Cette association d'un ordre déterminant-déterminé dominant avec un ordre inverse déterminé-déterminant dans le syntagme nominal se trouve également dans d'autres langues couchitiques, comme l'oromo, mais généralement pas dans les langues éthiosémitiques[24][27].

Le somali emploie trois marqueurs de focalisation, baa, ayaa et waxa(a), qui signalent généralement une information nouvelle ou créent un effet d'emphase contrastive[28]. Quand il est marqué par baa ou ayaa, l'élément focalisé apparaît nécessairement avant le verbe, tandis qu'il peut également se trouver après le verbe avec waxa(a)[29].

Vocabulaire[modifier | modifier le code]

Mot Traduction Prononciation standard
terre dhul
ciel cir
eau biyo
feu dab
garçon wiil
fille gabadh
hommes rag
homme (fam) nin
femmes dumar
femme (fam) naag
aliments cunto
je mange waan cunaya
boire cabid
je bois waan cabeyayy
grand weeyn
petit yar
nuit habeen
jour maalin

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Selon (en) Fiche langue sur le site Ethnologue.com[réf. à confirmer]
  2. Mohamed Diriye Abdullahi [2001]
  3. (en) Lee V. Cassanelli, « Social Construction of the Somali Frontier : Bantu Former Slave Communities in the Nineteeth Century », in Igor Kopytoff (dir.), The African Frontier : the Reproduction of Traditional African Society, 1987, p. 216-238
  4. Osmanya, Borama, Wadaad's writing and the Somali language
  5. Saeed (1999:7)
  6. Lecarme & Maury (1987:22)
  7. Dubnov (2003:9)
  8. Saeed (1999:8)
  9. Saeed (1999:8)
  10. Gabbard (2010:14)
  11. Edmondson, Esling & Harris (n.d.:5)
  12. Keith Brown, Sarah Ogilvie, 2010, Concise Encyclopedia of Languages of the World, Elsevier, p. 987. ISBN 0080877753.
  13. Abdullahi, Mohammed Diriye, « Is Somali a Tone Language? » [Le somali est-il une langue tonale ?], université de Montréal. Consulté le 8 mai 2013.
  14. Modèle:Harvcoltxt
  15. a et b Modèle:Harvcoltxt
  16. Modèle:Harvcoltxt
  17. a, b et c Modèle:Harvcoltxt
  18. Modèle:Harvcoltxt
  19. Modèle:Harvcoltxt
  20. a et b Mauro Tosco, « Is There an "Ethiopian Language Area"? », Anthropological Linguistics, vol. 42, no 3,‎ 2000, p. 349 (lire en ligne)
  21. Modèle:Harvcoltxt
  22. (en) John I. Saeed, The Syntax of Focus & Topic in Somali, H. Buske,‎ 1984 (ISBN 3871186724, lire en ligne), p. 66
  23. Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte ; aucun texte n’a été fourni pour les références nommées eth.
  24. a, b et c Modèle:Harvcoltxt
  25. (en) Charlotte Wedekind, Abuzeinab Musa Klaus Wedekind, A learner's grammar of Beja (East Sudan): grammar, texts and vocabulary (Beja-English and English-Beja), Rüdiger Köppe Verlag,‎ 2007 (ISBN 3896455729, lire en ligne), p. 10
  26. Modèle:Harvcoltxt
  27. Modèle:Harvcoltxt
  28. Modèle:Harvcoltxt
  29. Modèle:Harvcoltxt

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Mohamed Diriye Abdullahi, Parlons Somali, L'Harmattan, Paris, 1997, 364 p. (+ cassette audio).
  • Mohamed Diriye Abdullahi, Le somali, dialectes et histoire, PhD de linguistique sous la direction de Kathleen Connors, université de Montréal, 2001.
  • (en) Helena Dubnov, 2003, A Grammatical Sketch of Somali [Esquisse grammaticale du somali], Köln, Rudiger Koppe Verlag.
  • (en) Jerold Edmondson, John Esling, Jimmy Harris (sans date de parution), « Supraglottal cavity shape, linguistic register, and other phonetic features of Somali » [Forme de la cavité supraglottale, registre linguistique et autres traits phonétiques du somali.
  • (en) Kevin Gabbard, 2010, A Phonological Analysis of Somali and the Guttural Consonants [Analyse phonologique du somali et consonnes gutturales].
  • (en) Jacqueline Lecarme, Carole Maury, 1987, « A software tool for research in linguistics and lexicography: Application to Somali » [Un outil logiciel pour la recherche linguistique et lexicographique : une application au somali], Computers and Translation (Paradigm Press), vol. 2, no  1 (Jan., 1987), p. 21-36
  • (en) John Saeed, 1999, Somali, Amsterdam, John Benjamins. ISBN 1-55619-224-X.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]