Midway Games

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Midway Games

alt=Description de l'image Midway logo.png.
Création 1958
Dates clés 1958 - Création : Midway Manufacturing Company
1968 - Rachat : Bally Manufacturing
1981 - Fusion : avec la division flipper de Bally Manufacturing
1981 - devient : Bally Midway Manufacturing Company
1988 - Rachat : par WMS Industries
1990 - Entrée : dans le jeu vidéo de salon
1994 - Rachète : Tradewest
1996 - Devient : Midway Games
1996 - Filiale : Tradewest devient Midway Home Entertainment
1996 - Filiale : branche arcade devient
Midway Amusement Games
1996 - Filiale :
Time Warner Interactive (et Atari Games)
2001 - Fermeture : Midway Amusement Games
2003 - Fermeture : Midway Games West (Atari Games)
2007 - Rachat : Sumner Redstone
2008 - Rachat : Mark Thomas
2009 - Faillite
2007 - Rachat : la plupart des actifs par Warner Bros.
Disparition 2009
Siège social Drapeau des États-Unis Chicago (États-Unis)
Activité Développement et édition de jeux vidéo et de flippers
Produits Mortal Kombat, NBA Jam
Société mère Bally Manufacturing de 1968 à 1988
WMS Industries de 1988 à 1998
Filiales Filiales
Studios de développement
Site web (en) Site officiel archivé

Midway Games (appelée également simplement Midway) était une société américaine de développement et d'édition de jeux d'arcade et jeux vidéo sur console, dont le siège social se situait à Chicago dans l'Illinois (États-Unis). L'entreprise a été fondée sous l'appellation Midway Manufacturing en 1958 et produisait et éditait des flippers et des jeux d’arcade. En 1968, l’entreprise est rachetée par Bally Manufacturing et devient filiale de ce dernier. En 1981, l'entreprise est fusionnée avec la division flipper de Bally Manufacturing Company, donnant naissance à Bally Midway Manufacturing Company, Inc. En 1988, WMS Industries rachète l'entreprise. En 1990, l'entreprise se lance sur le marché du jeu vidéo sur console. En 1994, l'entreprise rachète Tradewest. En 1996, l'entreprise est restructurée et change de nom pour celui de Midway Games, Tradewest devient la filiale Midway Home Entertainment et la branche arcade de Midway Games devient la filiale Midway Amusement Games. En 1996, WMS Industries (holding de Williams Electronics Games rachète Time Warner Interactive, une partie de l'ancien géant de l'informatique Atari Inc., puis est intégré au groupe dans sa filiale Midway Games. En février 2003, Midway Games ferme Midway Games West (Atari Games est renommé ainsi en 2000). Au milieu des années 2000, Midway Games se lance dans une frénésie d'achat de studios de développement. En 2007, Sumner Redstone possède 87% de l'entreprise, puis revend toutes ses actions à l'investisseur privé Mark Thomas en décembre 2008. En février 2009, Midway Games fait faillite et dépose le bilan, puis Warner Bros. rachète la plupart des actifs[1].

Les titres de Midway les plus célèbres sont Mortal Kombat, Ms. Pac-Man, Spy Hunter, Tron, Rampage, la série Cruis'n, NFL Blitz et NBA Jam. Midway Games a également acquis les droits sur les jeux vidéo qui ont été développés à l'origine par Williams et Atari Games, comme Defender, Joust , Robotron: 2084 , Gauntlet et la série Rush.

Midway Games était classé quatrième meilleur vendeur (aux États-Unis) dans le classement des éditeurs de jeux vidéo en 2000[2] et classé comme le 19e éditeur de jeux vidéo en 2005 et 20e en 2006, selon Game Developer Magazine[3].

Historique[modifier | modifier le code]

Logo de Midway Manufacturing Company

1958-1981 : Midway Manufacturing Company[modifier | modifier le code]

À l'origine, l'entreprise est créée en 1958 sous l’appellation Midway Manufacturing Company à Franklin Park dans la banlieue de Chicago. Son activité principale est la production et commercialisation de flippers[4], de divers jeux d’arcade[5] dont beaucoup de jeux de tir au fusil[6].

En 1968, Midway Manufacturing Company est racheté par Bally Manufacturing et devient filiale de ce dernier.

En 1973, l'entreprise s'installe dans l'industrie du divertissement interactif, le développement et la publication de jeux vidéo d'arcade. Les premiers jeux sortent sur Discrete Logic et sont pour la plupart des clones ou imitations de Pong. Midway Manufacturing Company connait son premier succès grand public en 1978, avec la distribution de Space Invaders sous licence Taito aux États-Unis et en Europe. Tout au long des années 1970, Midway Manufacturing Company forme un partenariat étroit avec l'éditeur japonais de jeux vidéo Taito, les deux entreprises passant des accords de licences régulièrement de l'une à l'autre pour la distribution leurs jeux dans leur pays respectifs.

Midway Manufacturing Company entre dans le marché de la consommation en 1977 en fabricant pour Bally la console de jeux vidéo Home Library Computer (la console portera plusieurs noms, le dernier Astrocade). La console ne connait pas un grand succès et ne parvient pas à rivaliser avec l'Atari 2600 qui compte une ludothèque beaucoup plus fournie. La Home Library Computer est le seul système de jeu à domicile développé par la Midway, il est abandonné en 1985[7].

À la fin des années 1980, Midway Manufacturing Company commercialise également quelques jeux électromécaniques[8].

Alors même que Midway Manufacturing Company connait le succès avec la distribution de Space Invaders, Midway se voit octroyer en 1980 les licences américaines suite à un accord avec Namco pour distribuer la version américaine du succès Pac-Man. Midway Manufacturing Company édite également sa suite non-autorisée Ms. Pac-Man en 1981[9],[10]. Durant les années 1970, Midway Manufacturing Company est premier producteur de jeux vidéo d'arcade aux États-Unis.

Logos de Bally Midway Manufacturing Company

1981-1996 : Bally Midway Manufacturing Company[modifier | modifier le code]

Logo de Midway Manufacturing Company sous l'ère Bally Midway Manufacturing Company. Le logo originel est placé dans une sorte d'écran à fond noir.
Logo Midway Manufacturing Company sous la holding de WMS Industries

En 1981, Midway Manufacturing Company est fusionné avec la division flipper de Bally Manufacturing, donnant naissance à Bally Midway Manufacturing Company, Inc[11]. Trois jeux sortent cette année-là, dont Satan's Hollow[12], premier jeu à présenter la marque Bally Midway.

En mai 1984, Midway Manufacturing Company rachète Sente Technologies qui devient sa filiale sous le nom Bally Sente[13].

En 1988, WMS Industries Inc., maison mère de Williams Electronics Games (un concurrent, fabricant de jeux d’arcade et de flippers) achète Bally Midway Manufacturing Company, qui devient filiale du groupe. Bally Midway Manufacturing Company déménage de son siège de Franklin Park, au siège de WMS Industries à Chicago. Bien que WMS Industries conserve la plupart des employés du secteur R&D de Bally Midway Manufacturing Company, seulement deux concepteurs de jeux ont été retenus : les designer de Rampage Brian Colin et Jeff Nauman.

WMS Industries obtient de Bally Manufacturing le droit d'utiliser la marque « Bally » pour ses flippers puisque Bally Manufacturing ayant complètement quitté l'industrie des jeux d'arcade et du flipper pour se concentrer sur les casinos et les machines à sous. Depuis plus ce temps-là, les productions dans l'industrie vidéoludique de cette période sont parfois évoquée sous l’appellation Williams Bally Midway.

En 1991, Bally Midway Manufacturing Company absorbe Williams Electronics Games et se concentre sur les jeux vidéo de salon (mettant ainsi fin à la marque 'Williams dans les jeux vidéo d'arcade en 1991). L’entreprise commence à produire et commercialiser des jeux d'arcade sous l'appellation « Midway », sans la marque Bally. Bally Midway Manufacturing Company continue à vendre des flippers sous les marques « Williams » et « Bally » jusqu'en 1999, ainsi qu'à produire des jeux d'arcade sous la marque Bally Midway.

En 1992, le flipper The Addams Family devient la meilleure vente de tous les temps.

Tous les jeux Bally Midway Manufacturing Company de l'époque sont développés à l'origine pour l'arcade, mais l'entreprise passe un accord de licence avec Acclaim en 1989, un autre développeur de jeux vidéo, pour éditer ses jeux sur console de salon. Acclaim Entertainment vend cinq millions de copies de Mortal Kombat à un prix de vente d'environ 65 $ chacun. Bally Midway Manufacturing Company met fin à cet accord de licence en 1993. À partir de ce moment là, Midway Games adopte la stratégie marketing utilisée par Acclaim qui en a été le pionnier avec beaucoup de succès qui consiste à sortir un jeu en même temps, sur TOUTES les plates-formes de jeux vidéo possibles. La plupart des jeux adoptent ce mode de commercialisation en masse depuis ce moment-là.

1996-2009 : Midway Games[modifier | modifier le code]

Logo de Midway Games à partir de 1996

Après plusieurs années en tant qu'un des leader dans le secteur arcade, Bally Midway Manufacturing Company rentre dans le secteur du jeu vidéo à la maison et sur le marché grandissant des consoles de jeux vidéo à partir de 1996. Pour mieux correspondre au marché, Bally Midway Manufacturing Company est renommé Midway Games Inc.. La division arcade de Bally Midway Manufacturing Company devient Midway Amusement Games, LLC et une nouvelle filiale appelée Midway Home Entertainment est créée pour le marché du jeu à la maison.

En 1996, WMS Industries rachète Time Warner Interactive (par le biais de la filiale Williams Interactive Inc. créée le 15 février pour le rachat), qui comprenait la filiale Atari Games, une partie de l'ancien géant de l'informatique Atari Inc., puis est intégré au groupe.

En 1996, Midway Games fait également son introduction en bourse. Au même moment, WMS Industries transfère tous les droits d'auteur et les marques de ses jeux vidéo à Midway Games dont Defender, Robotron: 2084 et Joust. En 1998, WMS Industries revend 86,8% de sa participation restante dans Midway Games aux actionnaires, ce qui fait de Midway Games une entreprise indépendante pour la première fois depuis près de 30 ans[14].

Midway Games garde Atari Games en tant que filiale dans le cadre de cette scission, Williams Interactive Inc. est renommé Midway Interactive Inc. puis est intégré à Midway Games. L'entreprise conserve ou partage une partie du personnel de direction de WMS Industries et utilisé des installations communes avec WMS Industries pour quelques années encore. Sur plusieurs années, Midway Games met progressivement fin à tous les contrats importants et les chevauchements de direction avec WMS Industries.

À partir de 1996 et durant les années 2000, des studios sont créés ou rachetés comme aux États-Unis (Chicago, Seattle, Los Angeles, Austin) et au Royaume-Uni (Newcastle).

En 1999, Midway Games quitte l'industrie de flipper, la plupart de ses droits et actifs de flipper étant déjà transféré à WMS Industries en 1996 en échange de droits et d'actifs des jeux vidéo de WMS Industries) et se concentre sur les jeux vidéo. En janvier 2000, Midway Games change le nom de sa filiale Atari Games à Midway Games West pour éviter la confusion ave l'entreprise Atari Corp, alors rachetée par Hasbro Interactive. En juin 2001, Midway Games ferme sa division de jeux d'arcade à cause de pertes financières. En février 2003, Midway Games ferme Midway Games West, mettant fin à ce qui restait de l'entreprise originale Atari. Après avoir perdu de l'argent chaque année depuis 2000, les pertes de Midway Games s'accélèrent en 2003.

Durant les années 2000, Midway Games continue à développer et publier des jeux vidéo sur console et sur consoles portables, mais l'entreprise connait des pertes nettes annuelles et engage dans une série d'émission d'actions et de titres de créance, ainsi que d'autres financements et emprunts. Sumner Redstone, président de Viacom/CBS Corporation, augmente sa participation dans Midway Games d'environ 15%, en 1998, à environ 87% d'ici la fin de 2007[15].

En 2004, dans le but d'accroître sa part de marché, Midway Games se lance dans une frénésie d'achat de studios de développement de jeux vidéo indépendants, pour renforcer ses équipes de développement de produits. En avril 2004, Midway Games rachète Surreal Software de Seattle dans l’état de Washington. En octobre 2004, Midway Games rachète Inevitable Entertainment d'Austin au Texas (qui devient Midway Studios Austin). En décembre 2004, Midway Games rachète Paradox Development de Moorpark en Californie. Le 4 août 2005, Midway Games rachète l'entreprise privée australienne de développement Ratbag Games. Le studio a été rebaptisé Midway Studios Australia. Quatre mois plus tard, le 13 décembre, Midway Games annonce à ses employés qu'il ferme le studio, laissant ses employés en fonction sans travail. Deux jours plus tard, le 15 décembre, le studio est fermé et les locaux d'Adelaide est vidé. En 2004 et 2005, Midway Games perd beaucoup d'argent sur les achats et reventes de ces studios. Redstone utilise sa position pour faire élire sa fille Shari Redstone au conseil d'administration et plus tard comme président du le conseil d'administration de Midway Games. En 2005 une filiale française est créée, sous le nom de Midway Games SAS, et emploie 9 personnes en 2006 ; Un filiale allemande est également créée à Munich sous l'appellation Midway Germany GmbH.

En décembre 2008, Redstone vend toutes ses actions et 70 millions de dollars de dette appartenant à Midway Games à Mark Thomas, un investisseur privé, pour 100 000 de dollars[16].

Depuis un dépôt de bilan en février 2009[17], l'entreprise n'est plus active et liquide progressivement tous ses actifs. Warner Bros. rachète la plupart des actifs de la société (à l'exception de deux studios) pour 33 millions de dollars.

Midway Games conclut un accord avec Mark Thomas qui renonce l'encours de la dette[18],[19]. La Cour du district des États-Unis à Chicago rejette une plainte alléguant que les anciens dirigeants de Midway Games avaient induits en erreur les actionnaires en vendant leurs propres actions. En 2010, le tribunal des faillites rejette les réclamations contre Redstone concernant sa vente de la société à Thomas et approuve le plan de liquidation de Midway Games[20]. Midway Games met fin à l'enregistrement public de ses titres en juin 2010[21]. En mars 2011, le tribunal rejette une action en justice pour contester la vente d'actifs à Warner Bros.. En 2014, une fiducie de liquidation continue toujours à recueillir et distribuer tous les produits et autres actifs aux créanciers restants de Midway Games et poursuit les actions d'annulation vis-à-vis des créanciers.

Filiales d'édition et distribution[modifier | modifier le code]

Revente[modifier | modifier le code]

  • Midway Games Ltd : fondé en 1999[réf. nécessaire] à Londres, en Angleterre[22], la filiale gère l'édition et la distribution des jeux Midway Games au Royaume-Uni et sur d'autres marchés en Europe. Midway Games Ltd est différent de Midway Games Inc., la société mère. Le 19 août 2009, Midway Games Ltd est vendu à Spiess Media Holding UG[23],[24] détenue par Martin Spiess (auparavant dirigeant de Midway Games)[25]'[26]. Midway Games Ltd est fusionné avec le bureau de Paris Midway Games SAS, puis est rebaptisé Tradewest Games[27].
  • Midway Games SAS : fondé en 2005 à Paris en France, la filiale gère l'édition et la distribution des jeux Midway Games en France. Le 19 août 2009, Midway Games SAS est vendu à Spiess Media Holding UG, puis fusionne avec Midway Games Ltd de Londres.la nouvelle entreprise est nommée Tradewest Games.
  • Midway Germany GmbH : fondé en février 2005 par Midway Games Ltd à Munich en Allemagne, la filiale gère l'édition et la distribution des jeux Midway Games en Allemagne. En août 2009, Midway Germany GmbH est revendu à l'entreprise F+F Publishing GmbH[28],[29].

Fermeture[modifier | modifier le code]

  • Midway Amusement Games, LLC : fondé à Chicago dans Illinois, ses actifs ont été acquis par Happ Controls le 1er octobre 2001[30]. Cette filiale est la division d'arcade originale de l'entreprise (fondée en tant que Midway Manufacturing Company) et conservé pour détenir les propriétés intellectuelles, en particulier la ludothèque arcade de Midway, Bally Midway et Williams.
  • Midway Home Entertainment : fondé en 1986 à San Diego en Californie, plus précisément, Tradewest est racheté par Williams Electronics en 1994 qui la rebaptise Williams Entertainment, Inc., qui à son tour devient Midway Home Entertainment en 1996. La filiale est utilisée par Midway Games pour rentrer sur le marché de la console de jeu vidéo dans les années 1990, et à ce moment-là tous « les jeux vidéo console » ont été développés par Midway Home Entertainment, alors que tous les jeux d'arcade étaient développés par le studio de Chicago Midway Amusement Games. Midway Home Entertainment a publié et commercialisé tous les jeux vidéo Midway Games pour les consoles de salon et agissait avec un bon degré d'indépendance de la maison mère. Midway Home Entertainment a également été largement responsable de la relation entre Midway Games et les fabricants de consoles de jeux (Nintendo, Sony, Microsoft et d'anciens fabricants comme Sega). Pendant plusieurs années, Midway Home Entertainment fut basé à la fois à Corsicana (site d'origine de Tradewest) et à San Diego jusqu'en 2002 où les bureaux de Corsicana ont été fermés.

Studios de développement[modifier | modifier le code]

Revente[modifier | modifier le code]

Fermeture[modifier | modifier le code]

  • Midway Studios Austin : Inevitable Entertainment, Inc., fondé le 23 mars 2000 à Austin au Texas, a été acheté en 2004 par Midway Games et ferme en décembre 2008 ;

Bornes d'arcade[modifier | modifier le code]

Midway et sa holding Williams a utilisé et fabriqué toutes sortes de borne d'arcade au cours de leur histoire, des bornes droites classiques[38], des bornes cocktail[39], des bornes cockpit[40] ou des bornes dédiées[41]. Williams a également produit des bornes d'arcade génériques appelées Omniflex[42] et Duramold[43] et Midway a produit la borne générique Variflex[44].

Liste de jeux[modifier | modifier le code]

1958-1981 & 1988 1996 - Midway Manufacturing Company
1981-1996 - Bally Midway Manufacturing Company
1996-2001 - Midway Games
Article détaillé : Liste de jeux Midway Games.
1996-2007 - Midway Home Entertainment

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Gale Directory of Company Histories: Midway Games, Inc.
  2. (en) Midway Fourth
  3. (en) Game Developer's Top 20 Publishers, 2006
  4. (en) Flippers Midway Manufacturing Company
  5. (en) [vidéo] Rifle Gallery sur YouTube
  6. (en) Jeux Midway Manufacturing Company sur KLOV
  7. (en) History of Consoles: Bally Astrocade (1978)
  8. (en) Le MIDWAY ELECTROMECHANICAL HARDWARE sur System16
  9. (en) Doug Macrae from GCC speaks at California Extreme 2010
  10. (en) Electronic Games Magazine - 1982-05
  11. (en) Article sur Midway Games
  12. (en) Flyers Satan's Hollow sur The Arcade Flyer Archive
  13. (en) The New-York Times évoque le rachat de Sente Technologies
  14. (en) SECURITIES AND EXCHANGE COMMISSION WASHINGTON, D.C. 20549 FORM S-3 REGISTRATION STATEMENT UNDER THE SECURITIES ACT OF 1933 - MIDWAY GAMES INC.
  15. (en) Midway Games Form 10-K
  16. (en) Redstone sells Midway Games to ease debt - WSJ
  17. (en) Midway Files Chapter 11
  18. (en) Midway Games Inc. Current Report on Form 8-K
  19. (en) Redstone, Board Win Dismissal of Midway Creditor Suit
  20. (en) Midway Games Wins Court Approval of Liquidating Plan (Update1)
  21. (en) FORM 15 MIDWAY GAMES INC.
  22. (en) Midway Games Ltd
  23. (en) FORM 8-K - MIDWAY GAMES INC.
  24. (en) Midway UK and France offices bought for 1 euro (combined)
  25. (fr) Midway devient Tradewest Games
  26. (en) Midway Games Becomes Tradewest Games
  27. (en) Midway Ltd And SAS Now Tradewest Games
  28. (en) Company Overview of F+F Publishing Gmbh
  29. (en) Midway Europe Sold In Management Buyout
  30. (en) Information corporative sur Suzo-Happ
  31. (en) RIP Midway Games 1958-2009 (In Name Only)
  32. (en) Mortal Kombat team sheds Midway skin for WB Games Chicago
  33. (en) Lights out for Midway Newcastle
  34. (en) Midway Games to close San Diego studio
  35. (en) THQ To Obtain Midway’s San Diego Studio
  36. (en) From the ashes of Midway Newcastle, Atomhawk Design rises
  37. (en) Pitbull bites back
  38. (en) Flyers On The Industry3506 sur The Arcade Flyer Archive
  39. (en) Flyers Land, Air, Space and More3496 sur The Arcade Flyer Archive
  40. (en) Flyers Exotica1560 sur The Arcade Flyer Archive
  41. (en) Flyer Instinct&image=1 558 sur The Arcade Flyer Archive
  42. (en) Flyer 4272 sur The Arcade Flyer Archive
  43. (en) Flyers 339 sur The Arcade Flyer Archive
  44. (en) Flyer 4272 sur The Arcade Flyer Archive

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]