Mortal Kombat Trilogy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mortal Kombat Trilogy
image

Éditeur Midway
Développeur Midway

Date de sortie 1996
Genre jeu de combat
Mode de jeu un à deux joueur(s) simultanément
Plate-forme Nintendo 64, PlayStation, Saturn, PC, game.com
Contrôle Croix 8 directions, 6 boutons

Évaluation BBFC: 15
ESRB: M (Mature)

Mortal Kombat Trilogy (communément abrégé MKT) est une anthologie de la La série Mortal Kombat. Il est considéré comme la dernière mise à jour de Mortal Kombat 3, dont la première est Ultimate Mortal Kombat 3. Ainsi, l'histoire est très similaire.

Personnages[modifier | modifier le code]

On retrouve dans ce jeu tous les personnages des quatre premiers opus (MK, MK2, MK3 et UMK3). Ainsi, vis-à-vis de la précédente mise à jour, MKT ajoute Baraka, Johnny Cage, Raiden, et les versions « classiques » de Jax, Kung Lao, de Kano, et de Raiden. Les Boss et sous-Boss Motaro, Shao Kahn, Goro, et Kintaro sont également maintenant jouables. Un nouveau personnage secret apparaît. Il est connu sous le nom de Chameleon, et il a la particularité d'alterner rapidement entre tous les ninjas masculins (Sub-Zero classique, Scorpion, Noob Saibot, Human Smoke, Rain, Reptile, et Ermac) pendant le combat. Ce combattant est jouable en effectuant une combinaison spéciale de boutons.

La version de Nintendo 64, due aux limitations de l'espace mémoire des cartouches, supprime les versions classiques de Jax, Kung Lao, Kano et Raiden, mais aussi de Goro et Kintaro. En outre, Motaro et Shao Kahn ne sont pas sélectionnables à l'écran principal. Des codes secrets (cheats codes) doivent être effectués pour pouvoir accéder à eux. La version N64 combine également les deux Sub-Zero dans une version « permutée ». Chameleon est remplacé par Khameleon, une femme-ninja de couleur grise, et est présent comme adversaire secret et personnage jouable. Elle aussi permute rapidement les mouvements mais cette fois ci des autres femme-ninja (Kitana, Mileena et Jade) en plus d'avoir une histoire cohérente, à la différence de son équivalent masculin.

Zones de combats (Kombat Zones)[modifier | modifier le code]

Presque toutes les zones de combat qui ont été utilisées dans MK2, MK3, et UMK3 sont disponibles dans Mortal Kombat Trilogy. Il manque cependant deux des arènes de MK3, Hidden Portal et Noob Saibot Dorfen dans les versions PC, PlayStation, et Saturn, tandis que dans la version N64 c'est Kahn Arena (de MK2) et The Bank (de MK3) qui ne sont plus disponibles. Seulement quelques arènes de MK sont disponibles, à savoir the Courtyard, Goro's Lair, the Pit, et the Pit Bottom. La version N64 inclut également un nouveau niveau : the Star Bridge. Quelques arènes ont subi de légères modifications, avec des graphiques et animations supplémentaires (nuages, feu, etc.).

Plusieurs musiques de MKII et de MK3 restent intactes, particulièrement pour les versions de CD-ROM du jeu, mais plusieurs des chansons ne sont pas jouées avec leurs niveaux d'origines. La version N64 emploie seulement la musique de MK3… Assez curieusement, toutes les musiques prises de MK3 sur la version CD-ROM de MKT sont sensiblement ralentie dans la vitesse et le lancement, pour des raisons inconnues. On ne retrouvera aucune des musiques de MK.

Toutes les fatality de stage (c’est-à-dire utilisant le background de ce stage) des stages présents dans MKT sont disponibles, à l'exception de The Pit II en raison de la grande quantité d'efforts exigée pour avoir de nouvelles animations filmées avec des acteurs pour les personnages non disponibles de Mortal Kombat II. En effet, cette fatality utilisait un système unique en « vue de dessus » lors de la chute du pont.

Quand un personnage est victime d'un uppercut dans certaines arènes, il traverse le plafond et se retrouve dans le stage d'au-dessus. Voici celles qui le permettent :

  • The SubwayThe Street
  • The BankThe Rooftop
  • The Soul ChamberThe Balcony
  • Scorpion's LairKahn's Kave
  • Goro's Lair → The ArmoryKombat Tomb (seulement sur N64)

Nouveautés dans MKT[modifier | modifier le code]

  • MKT introduit l'« Agressor Bar » (« barre d'agression »), qui se remplit pendant que les combattants se battent. Une fois la barre d'un personnage remplie, ce dernier devient plus rapide et plus fort pendant une courte période.
  • Combats « 3-on-3 », c’est-à-dire trois combattants à la suite par joueur (seulement sur la version N64).
  • Apparition des « Brutality », une fatality composée de 11 combos successifs finissant par faire éclater l'adversaire. Néanmoins, les Brutality existaient déjà sur certains portages de Ultimate Mortal Kombat 3.
  • Plusieurs personnages ont de nouveaux mouvements spéciaux et de nouvelles fatality.

Versions et révisions[modifier | modifier le code]

  • il y a eu au moins trois révisions publiques de MKT pour la PlayStation. Avec chaque révision, des aspects du gameplay ont été raffinés, produisant un gameplay plus proche de la version arcade de Ultimate Mortal Kombat 3 et corrigeant de multiples bugs. La version finale était celle éditée dans les Greatest Hits edition.
  • Il y a eu au moins deux révisions publiques de MKT pour la Nintendo 64. Il y avait peu de différence entre elles.
  • Il y a eu au moins deux révisions publiques de ce jeu pour le PC. La version PC est un portage direct de la version PlayStation. La version finale a donc été identique à la version Greatest Hits edition sortie sur PlayStation.

Autour du jeu[modifier | modifier le code]

  • La version game.com ne comporte que 11 persos jouables (+ 2 cachés). Bien qu'inférieure graphiquement aux autres versions, certains la considèrent comme le meilleur MK sur console portable (vis-à-vis de la Game Boy).
  • Dans la version N64 du jeu, comme les versions d'arcade de MK3 et d'UMK3, lorsqu'un joueur finit le jeu ou perd la partie, il apparait un écran « Enter the Ultimate Kombat Kode » où un code de six chiffres peut être entré. Le code, qui ne fut révélé qu'en avril 2007 sur un forum, permet de déverrouiller Human Smoke et Khameleon.
  • L'un des Kombat Kodes permet de commencer le combat sans aucune réserve d'énergie. Le message associé est "UNIKORIV REFERRI: SANS POWER". "UNIKORIV" et "REFERRI" sont les anagrammes respectives de "Vinikour" et "Ferrier" : Mike Vinikour et Eddie Ferrier sont en effet des testeurs de l'équipe de Mortal Kombat 3. Du point de vue du sens, on peut penser que les programmeurs font ici référence à Unikor, une société vendant des piles qui fut créée en juillet 1995, c'est-à-dire peu avant la sortie du jeu. On peut traduire par "Unikor 4 à rapporter au magasin : sans énergie".
  • Johnny Cage est le seul personnage à avoir entièrement de nouvelles animations (sprites) pour ce jeu. Ceci est dû au fait que l'acteur original de Cage, Daniel Pesina, a quitté Midway après Mortal Kombat II. Le nouvel acteur est Chris Alexandre.
  • Les animations de Raiden et Kano ont subi des modifications compte tenu de la nouvelle palette de mouvements offerte (notamment la course et la chute) dans MKT par rapport aux précédents jeux dans lesquels ils étaient disponibles. Mais le résultat n'est guère probant à tel point qu'on a l'impression que les personnages "flottent dans les airs" lorsqu'ils courent.
  • Quelques bugs subsistent encore et permettent de réaliser notamment des combos infinis. Ils peuvent aussi bloquer le jeu, par exemple lorsque Shang Tsung, transformé en Rain, lance une Mind-Control Orb juste après un « Finish Her/Him ».
  • Si la version PlayStation est utilisée dans une PlayStation 2, le joueur aura droit à un écran noir et un jeu bloqué en lieu et place des Shao Kahn's Treasures.
  • Si la version PlayStation est utilisée dans une PlayStation 3, le jeu se bloque si vous laissez le compteur à l'écran "PRESS START TO KONTINUE" atteindre 0.