Histoire de la langue grecque

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Histoire de la langue grecque
(voir aussi : alphabet grec)
Proto-grec (vers 2000 av. J.-C.)

Mycénien (vers 1600-1100 av. J.-C.)


Grec ancien (vers 800-300 av. J.-C.)
Dialectes :
éolien (en), arcado-chypriote (en), ionien-attique,
dorien, pamphylien (en) ; grec homérique.
Dialecte possible : ancien macédonien.


Koinè (dès 300 av. J.-C.)


Grec médiéval (vers 330-1453)
Parlers :
helladique (Έλλαδική) en Grèce, autour de l'Égée et à Constantinople,
katoïtaliote (Κατωιταλιώτικη) en Calabre et Sicile,
paléopontique (Παλαιποντική) autour de la Mer Noire,
anatolien (Ανατολική) en Asie Mineure intérieure, Anatolie et au Proche-Orient
notique (Νοτική) en Cyrénaïque et Égypte.


Grec moderne (dès 1453)
Dialectes :
cappadocien, crétois, chypriote,
démotique, griko, katharévousa,
pontique, tsakonien, yévanique


Romanisation du grec, Greeklish

L'histoire de la langue grecque est survolée dans cet article.

Origines[modifier | modifier le code]

Il existe plusieurs théories à propos des origines du grec. Une théorie suggère que les premiers locuteurs de proto-Grec auraient migré dans la péninsule grecque entre le XXVe et le XVIIe siècle av. J.-C.. Une autre théorie soutient que la migration en Grèce eu lieu à la période pré-proto-grecque (ancien proto-indo-européen), et que les modifications phonologiques caractéristiques du grec se sont produites plus tardivement.

Linéaire B[modifier | modifier le code]

Le Linéaire B, un syllabaire utilisé pour l'écriture du dialecte archaïque mycénien, est le premier script connu sur l'écriture de la langue grecque. Il n'a été décrypté qu'en 1953. Après la chute de la civilisation mycénienne, durant l'effondrement systémique marquant le passage de l'âge du bronze vers l'âge du fer, il y eut une période d'environ 500 ans durant laquelle l'écriture ne fut pas utilisée, ou du moins, dont aucune trace n'a survécu jusqu'à ce jour.

Voir aussi[modifier | modifier le code]