Herbert List

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Herbert List

Naissance
Hambourg, Allemagne
Décès
Munich, Allemagne
Nationalité Allemande
Activités Photographe
Influencé par René Magritte, Man Ray, Andreas Feininger, Giorgio De Chirico, George Hoyningen-Huene
Influença Herb Ritts
Récompenses Médaille David Octavius Hill

Herbert List est un photographe allemand né à Hambourg le et mort à Munich le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Hambourg en 1903, il étudie au lycée de la ville de 1912 à 1920, année pendant laquelle il obtient son Abitur[1]. Il étudie de 1921 à 1923 l'histoire de la littérature à l'université d'Heidelberg, avant de retourner, en 1924, à Hambourg. Il est alors apprenti dans l'entreprise paternelle d'importation de café List & Heineken[1].

Entre 1925 et 1928, il entreprend en tant que représentant commercial des voyages d'affaire au Brésil, au Guatemala, au Costa Rica ou encore au Salvador[1]. De retour en Allemagne en 1929, il devient fondé de pouvoir et associé de l'entreprise paternelle[1].

Stimulé par Andreas Feininger et influencé par des artistes tels que René Magritte, Man Ray ou encore Giorgio de Chirico, c'est en 1930 qu'il commence véritablement à s'intéresser à la photographie. Il quitte son poste dans l'entreprise de son père en 1935, puis émigre à Paris. Il ira ensuite s'installer en 1936 à Londres[1]. C'est en 1937 dans cette même ville qu'il fait ses premières expériences dans un studio, et commence à vendre ses photos pour des magazines comme Vogue, Harper's Bazaar ou Life.

Il fait alors la connaissance du photographe George Hoyningen-Huene, avec lequel il entreprend un voyage en Italie puis en Grèce, où il réalise certaines de ses photographies les plus célèbres[1], qu'il réunira ensuite dans son livre Licht über Hellas (Lumière sur la Grèce). Une relation amoureuse naît alors entre les deux hommes et List commence à travailler sur le thème de l'homoérotisme[1]. Il est mobilisé dans la wehrmacht en 1941 et est envoyé en Norvège.

En 1945, une fois l'Allemagne nazie vaincue, List retourne s'installer à sa ville natale, Munich. En 1948, il devient rédacteur artistique de la revue Heute (Aujourd'hui), éditée par les Alliés.

Dans les années suivantes et jusqu'en 1962, il voyage énormément, allant en Grèce, en Espagne, en Italie, en France, au Mexique et aux Caraïbes. C'est également pendant cette période qu'il est le plus prolifique, publiant régulièrement dans des revues comme Heute, Epoca, Look, Harper's Bazaar, Flair, Picture Post et Life[1].

En 1964, la société des photographes allemands lui remet la médaille David Octavius Hill et des expositions en son honneur sont organisées à Londres, Munich, Düsseldorf, Zurich, Milan et New York. Il continue pendant les années 1960 à voyager autour du monde, montrant une affection particulière pour l'Italie, la France et le Mexique, mais cesse de photographier, se consacrant uniquement à sa collection de dessins italiens du XVIe et XVIIe siècle[1]. Il meurt à Munich le , âgé de 71 ans[1].

Style[modifier | modifier le code]

Fasciné par la peinture surréaliste, il établit souvent des liens entre deux sujets en apparence totalement différents ou déconnectés de la réalité, afin, selon lui, de « saisir dans l'image le côté magique du phénomène »[1].

Dans ses photographies, les motifs sont souvent réduits à des éléments simples, premiers. Son utilisation de la lumière est également une influence pour la photographie moderne : List avait en effet l'habitude d'étudier précisément l'apport de la lumière sur l'objet, utilisant également souvent des matières particulières, telles le verre[1]. Pour lui l'important était donc de « cueillir la magie de l'apparition », sa « force visionnaire ». Il soutenait notamment que « l'objet n'est pas objectif. Il serait autrement inutilisable comme moyen artistique ».

Les photographies de sa période grecque sont, quant à elles, profondément marquées par le thème du voilé/dévoilé : un personnage, drapé de blanc, pose dans une attitude plus ou moins théâtrale. List entendait par ce procédé brouiller les différences entre l'avant et l'arrière, le masculin et le féminin[1].

Photographe majeur de l'homoérotisme, List est également l'auteur de très nombreux nus masculins en noir et blanc, toujours très stylisés et qui ont marqué des photographes modernes tels Herb Ritts.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Livres par Herbert List[modifier | modifier le code]

  • Licht über Hellas (Lumière sur la Grèce), 1953
  • Rom (Rome), 1955
  • Caribia (Caraïbes), 1958
  • Napoli (Naples), 1962
  • Bildwerke aus Nigeria (Sculptures du Nigeria), 1963
  • Martin Mayer[note 1], 1972

Recueils par d'autres auteurs[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Martin Mayer est un sculpteur allemand, voir cet article, en allemand.
  2. Recueil présentant des photographies de Munich en ruines prises par List en 1945.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l et m La photographie du XXe siècle - Museum Ludwig Cologne, p. 122-123, Taschen, (ISBN 9783836507790)