Ferrari F430

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ferrari F430
Ferrari F430

Marque Ferrari
Années de production 2005 - 2009
Classe Grande sportive
Moteur et transmission
Moteur(s) Essence V8 à 90°, 2 x 2 ACT, 32 soupapes
Cylindrée 4 308 cm3
Puissance maximale 495 ch (360 kW)
Couple maximal 370 Nm
Transmission Propulsion
Différentiel piloté
Boîte de vitesses Manuelle ou robotisée 6 vitesses
Poids et performances
Poids à vide 1 400 kg
Vitesse maximale 320 km/h
Accélération 0 à 100 km/h en 4 s
Consommation mixte 18,3 L/100 km
Émission de CO2 420 g/km
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Coupé
Suspensions Double triangulation
Amortisseurs adaptatifs
Barre antiroulis
Dimensions
Longueur 4 512[1] mm
Largeur 1 923[1] mm
Hauteur 1 214 mm
Empattement 2 600[1] mm
Chronologie des modèles
Précédent Ferrari 360 Modena Ferrari 458 Italia Suivant

La Ferrari F430 est une automobile sportive de luxe construite et commercialisée par Ferrari depuis 2004, remplaçant ainsi la Ferrari 360 Modena. Elle est présentée au Mondial de l'automobile de Paris 2004[2], et se distingue de sa devancière par son V8 porté à 4,3 L, par un emploi important de l’aluminium, mais surtout par une série d’innovations issues de la F1. La Ferrari F430 était proposée au prix de 175 000 €.

Historique[modifier | modifier le code]

Tout en introduisant un aspect plus dynamique que la Ferrari 360 Modena, la 430 reprend les codes stylistiques de sa devancière ainsi que l'architecture moteur. Ce bolide au gabarit imposant et à la visibilité réduite est toutefois docile grâce aux nombreuses aides à la conduite.

Grâce à une distribution variable en continu à l'admission (50°) comme à l'échappement (30°) et au montage d'un double collecteur d'admission bimode, le nouveau moteur de 4,3 L équipant déjà des Maserati (mais construit à la maison mère et revalorisé pour l'occasion) affiche un couple de 370 Nm à 3 500 tr/min, soit un gain de 23 % en puissance et de 25 % en couple, correspondant à la valeur de couple maximum de l'ancien 3,6 L (monté sur la 360). Une touche gravée LC « Launch Control » située sur la console permet de réaliser un départ canon sans se préoccuper de doser l'accélérateur et l'embrayage bidisque (appelé aussi double-embrayage) piloté par un groupe électro-hydraulique capable d'exercer un couple de blocage de 2 500 Nm en seulement 60 millisecondes.

Le grand compte-tours gradué jusqu'à 10 000 tours par minute est proposé, au choix, avec un fond rouge ou jaune. Les disques de frein en céramique sont proposés en option à 11 500 €, jusqu'à leur adoption de série sur toute la gamme Ferrari en 2008[3]. Le manettino permet de régler le degré d'intervention des aides à la conduite, le mode normal étant sport. Il est situé en bas à droite sur le volant.

Les variantes[modifier | modifier le code]

F430 Spider[modifier | modifier le code]

Tout comme ses prédécesseurs et dans la logique développée par Ferrari, la Ferrari F430 Spider est la déclinaison décapotable de la F430, à capote en toile motorisée. Elle s'escamote en 20 secondes.

Le cuir habille l'ensemble de l’habitacle, de pair avec le carbone de la console centrale et des aérateurs latéraux[4].

Ce modèle apparaît dans le film Miami Vice : Deux flics à Miami

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

F430 Challenge[modifier | modifier le code]

Ferrari F430 Challenge

La Ferrari F430 Challenge est la version de course de 490 ch, allégée de 225 kg soit un total de 1 225 kg à vide. Ici, la voiture du duo Henri Moser et Philippe Favre.

F430 GT2[modifier | modifier le code]

Ferrari F430 GT2

430 Scuderia[modifier | modifier le code]

Ferrari 430 Scuderia
Ferrari F430

Marque Drapeau de l'Italie Ferrari
Années de production 2007 - 2010
Moteur et transmission
Moteur(s) Essence V8 4,3 L à 90°, 32V
Cylindrée 4 308[5] cm3
Puissance maximale 510[5] ch (375 kW)
Couple maximal 470 Nm soit 47,9[5] Nm
Boîte de vitesses Boite robotisée F1-Superfast 2 à 6 rapports
dispositifs E-diff et F1-Trac
Poids et performances
Poids à vide 1 350[6] kg
Vitesse maximale 325[5] km/h
Accélération 0 à 100 km/h en 3,4 0-200 11,6 s
Consommation mixte 15,7[7] L/100 km
Émission de CO2 360 g/km
Dimensions
Hauteur 1 199[1] mm
Chronologie des modèles
Précédent Ferrari 360 Challenge Stradale Ferrari 458 Speciale Suivant

La Ferrari 430 Scuderia est une version améliorée de la berlinette F430, dans le sens d'une plus grande efficacité sur piste, au détriment du confort. Cette berlinette[8] biplace représente la volonté de Ferrari de démontrer son savoir-faire dans l'implantation de la technologie F1 dans une voiture de production. Développée avec le concours de Michael Schumacher[9], la 430 Scuderia se positionne ainsi comme une rivale directe de la Porsche 911 GT2.

La 430 Scuderia fut officiellement présentée au Salon automobile de Francfort le mardi 11 septembre 2007. Toute désignée comme la digne successeur de la Ferrari 360 Challenge Stradale, elle aurait dû s'appeler tout naturellement Challenge Stradale[8]. Le choix de Scuderia démontre la volonté de Ferrari à produire une voiture d'autant plus exceptionnelle, à la limite des Formules 1. Le magazine Evo titre même : « Formule 1 de route »[10]. Un oxymore qui n'en est plus grâce notamment à Jean Todt qui favorisa les échanges technologiques entre "route" et "course" dans les départements Ferrari[10]. Scuderia était par ailleurs l'appellation donnée à une série limitée de l'Alfa 75 en 1990.

Performances[modifier | modifier le code]

Par rapport au moteur V8 de la F430 normale, l'admission s'est vu équipée d'un collecteur et d'un filtre à air en carbone[11]. Le V8 délivre en effet 510 ch à 8 500 tr/min, soit à peine plus de 20 ch par rapport à la F430 classique, et 118,38 ch au litre[12] pour une vitesse maxi atteignant les 320 km/h. Avec 4 308 cm3 de cylindrée, son couple atteint au maximum 470 Nm à 5 250 tr/min, dont 80 % sont déjà disponible à 3 000 tr/min[11]. Ce moteur est couplé à une nouvelle boîte robotisée F1 Superfast 2, permettant un fonctionnement encore plus rapide des actionneurs. Celle-ci peut en effet être jusqu'à 2 fois plus rapide que celle de la F430 normale  : 60 ms lui suffisent pour passer les rapports soit à peine plus qu'une F1 (30 à 40 ms).

Moteur de la Ferrari 430 Scuderia

La chasse à la surcharge pondérale fut lancée par Lamborghini et sa Gallardo Superleggera[13]. Ferrari s'y met également et de telles performances sont alors accessibles grâce à un poids de seulement 1 250 kg, soit 100 kg de moins que la version de base, notamment grâce à l'utilisation de carbone dans l'habitacle et de titane sur des éléments de suspension (écrous, ressorts d'amortisseurs), ainsi qu'à la suppression d'habillages et d'insonorisants pour l'habitacle[14],[15]. La Scuderia affiche ainsi un rapport poids/puissance de 2,65 kg/ch, devant les 2,68 kg/ch de la Lamborghini Gallardo Superleggera et les 3,31 de la Porsche 911 GT3 RS.

Sur le plan des liaisons au sol, la 430 Scuderia reçoit également un nouveau système combinant le différentiel électronique E-Diff de la F430 et le contrôle de traction et de stabilité F1-Trac de la Ferrari 599 GTB Fiorano[10] qui lui confère le comportement d'une voiture de course[8] sans en être une. La 430 Scuderia adopte par ailleurs des suspensions plus fermes et un centre de gravité abaissé de 1,5 cm, ainsi que des pneumatiques semi-slick. La répartition des masses reste quant à elle inchangée : 43 à l'avant et 57 à l'arrière. Par ailleurs, l'adoption de freins en carbone-céramique (6 pistons à l'arrière et 4 à l'avant) confère à la Scuderia un redoutable freinage.

Sur le plan de l'aérodynamique, fort des expériences menées sur le programme FXX[16], la Scuderia profite de naseaux ourlés[8] mais également d'un léger becquet arrière plus prononcé intégré à la carrosserie pour un meilleur appui sur la route et d'un meilleur écoulement de l'air. Ce dernier fut par ailleurs amélioré par la réduction des contre-pression au niveau des passages de roue. Lorsqu'un piston se déplace, il subit deux pressions qui génèrent deux efforts opposés. Un est exercé par le vérin pneumatique et l'autre est dû à la pression qui s'exerce de l'autre côté du piston. Cette pression va dépendre de la vitesse d'évacuation de l'air vers l'échappement. On parle alors de contre-pression[17]. Ces modifications aérodynamiques et techniques dégradent légèrement le Cx qui passe à 0,34 (contre 0,33 pour la F430 standard), mais augmentent significativement l'appui de 10 %. Le pilote peut donc désormais compter sur 75 kg d'appui à 150 km/h et 300 kg à 300[12].

La 430 Scuderia s'offre ainsi au final un 0 à 100 km/h en seulement 3,4 s, soit une amélioration notable de 0,6 s. Le 1 000 m départ-arrêté est effectué en 20,9 s.

Une simple molette sur le volant, le manettino, permet au conducteur de choisir le type de réglage de la voiture selon les circonstances (basse adhérence, sport, race, CT et enfin CST) : la position normale pour Ferrari est le mode Sport[14]. Il permet au conducteur de modifier, entre autres, les vitesses et lois de changements de rapport ou les réglages du différentiel. Le réglage des amortisseurs est en revanche indépendant du manettino, conformément au choix de Michael Schumacher[10].

Design[modifier | modifier le code]

Ferrari 430 Scuderia

Le détail le plus apparent lorsque l'on compare une F430 avec la version Scuderia est les deux bandes racing noires qui parcourent la Scuderia du logo de Ferrari jusqu'au becquet arrière, cependant facturées 6 578 €. La Scuderia profite par ailleurs de nombreux inserts de carbone, ainsi les rétroviseurs extérieurs ou l'entourage de la lunette arrière sont tout en carbone. La Ferrari 430 Scuderia s'accorde des jantes de 19 pouces chaussées de Pirelli PZero Corsa spécifiques à ce modèle. Ces éléments permettent ainsi de distinguer la Scuderia dès le premier regard. Les nouveaux échappements, ou plutôt ceux empruntés à la Challenge, le déflecteur imposant ainsi qu'un nouveau dessin de la face avant font leur apparition : les écopes d'air inférieures sont élargies et présentent un dessin moins en rondeurs et plus prononcé, notamment en raison de css naseaux ourlés. Le V8, quant à lui, est sous placé sous la vitre en Lexan[1] de la lunette arrière, de même que sur l'Audi R8.

À l'intérieur, le cuir fait place à l'Alcantara. Quant à la planche de bord, elle profite d'un traitement carbone sur le volant, les panneaux de portes et les coques des sièges baquets. Autre touche de luxe dans l'intérieur de la Scuderia ; le volant en peau retournée comme sur la Ferrari Enzo profite de cinq diodes rouges qui s'allument pour annoncer l'approche de la zone rouge du compte-tours[15]. Certains ne changent pas comme le tachymètre toujours à fond jaune. Les sièges baquets, également en carbone, sont fermes mais confortables[10]. Le côté sport est par ailleurs accentué par l'utilisation de harnais en guise de ceintures de sécurité.

L'habitacle est flatteur, cependant la finition est en baisse ; ponçage des matériaux, soudures apparentes, etc[8].

Ferrari Scuderia Spider 16M[modifier | modifier le code]

Ferrari 430 Scuderia Spider 16M

Une série limitée (499 exemplaires) de la F430 Spider reprenant les modifications apportées à la Scuderia a été présenté le 12 novembre 2008[18]. Cette version, jusque dans sa dénomination 16M, fête le seizième titre de champion du monde des constructeurs de F1 obtenu par Ferrari. Le poids est réduit de 80 kg par rapport au Spider normal, ce qui, avec 510 ch pour 1 340 kg, maintient des performances supérieures à la berlinette de base, avec par exemple une accélération de 0 à 100 km/h en 3,7 s. On la reconnait notamment à son écusson "16M" placé à l'arrière de la voiture près des pots d'échappements.

Novitec[modifier | modifier le code]

Le préparateur automobile allemand Novitec Rosso s'est attaqué, en juin 2008, à la 430 Scuderia. Sur le plan esthétique, rien ou presque n'a changé (feux de stop plus sombres, jantes exclusives de 20 pouces). En revanche, spécialité des préparateurs, la motorisation de cette Ferrari a été poussée à 717 ch, soit 202 ch de plus que l'originale. Pour cela, Novitec a modifié de nombreux éléments : deux compresseurs ( Novitec Rosso en est un spécialiste), une paire d'échangeurs air/eau, une boîte à air redessinée, huit injecteurs plus gros, des circuits de refroidissement renforcés et un nouveau calculateur[19].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e Magazine Sport Auto n°544, Mars 2008
  2. (fr) « La Ferrari F430 présentée au Mondial de Paris », sur Motorlegend
  3. (fr) « Salon de Bologne : céramique pour toutes les Ferrari dès 2008 ! », sur Caradisiac
  4. (fr) « Ferrari F430 Spider », sur Motorlegend, p 2
  5. a, b, c et d Données Constructeur Ferrari
  6. (fr) « Ferrari 430 Scuderia », sur Motorlegend
  7. Magazine L'Automobile Magazine n°738, Novembre 2007
  8. a, b, c, d et e Magazine L'Autojournal, Hors-série
  9. (fr) « Schumacher donne cours en F430 Scuderia », sur Le Blog Auto
  10. a, b, c, d et e Magazine Evo n°25, Déc 2007 - Jan 2008
  11. a et b Magazine Auto Moto n°150, novembre 2007
  12. a et b (fr) « Ferrari F430 Scuderia (2007 - ) », sur L'Automobile sportive.com
  13. (fr) « Ferrari F430 Scuderia », sur Turbo.fr
  14. a et b Magazine Driven #4, décembre 2007
  15. a et b Magazine Auto Moto n°148, septembre 2007
  16. Magazine L'Auto Journal n°737, novembre 2007
  17. (fr) « Contre-pression dans un vérin », sur Les éléments pneumatiques
  18. (fr) Camille Pinet, « Pour la gloire », sur Le Quotidien Auto
  19. (fr) « Novitec dope la Ferrari 430 Scuderia », sur Motorlegend

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :