Ferrari 599 GTB Fiorano

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ferrari 599 GTB Fiorano
Ferrari 599 GTB Fiorano

Marque Drapeau : Italie Ferrari
Années de production 2006-2012
Classe Voiture de sport
Usine(s) d’assemblage Maranello, Italie
Moteur et transmission
Énergie Essence
Moteur(s) V12 de 6 L, 48 soupapes
Position du moteur Longitudinale avant
Cylindrée 5 999 cm3
Puissance maximale À 7 600 tr/min : 620 ch (soit 456 kW)
Couple maximal À 5 600 tr/min : 608 Nm
Transmission Propulsion
Boîte de vitesses Manuelle ou robotisée F1
à 6 rapports
Poids et performances
Poids à vide 1 690 kg
Vitesse maximale 330 km/h
Accélération 0 à 100 km/h en 3,7 s
Consommation mixte 17,9 L/100 km
Émission de CO2 415 g/km
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Coupé 2-portes
Freins Disques ventilés
carbone céramique
Dimensions
Longueur 4 665 mm
Largeur 1 962 mm
Hauteur 1 336 mm
Empattement 2 750 mm
Volume du coffre 320 dm3
Chronologie des modèles
Précédent Ferrari 575M Maranello Ferrari F12berlinetta Suivant

La Ferrari 599 GTB Fiorano est une voiture de sport produite par le constructeur italien Ferrari. Apparue en 2006, elle remplace les Ferrari 575M GTC et Ferrari 575M Maranello commercialisées en 2002, et succède, plus généralement, à la lignée des Ferrari 550 Maranello introduite en 1996.

Appellation[modifier | modifier le code]

L'appellation « Fiorano » évoque le nom de la piste d'essais privée de Ferrari, le circuit de Fiorano, construit en 1972 près de Maranello, et sur laquelle les voitures de la marque sont testées.

La Fiorano est du type « Grand Tourisme Berlinette » (GTB) qui, chez Ferrari, désigne une voiture de sport deux-places.

Le nombre 599 se réfère à la cylindrée totale du bloc, divisée par dix. Enfin, cette voiture est une dérivée de la Ferrari Enzo, dont elle garde le moteur, identique à 40 chevaux près.

599 GTB vue de face

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

La 599 GTB bénéficie d'innovations technologiques dérivées de l'expérience acquise en F1 et sa mise au point a été réalisée en collaboration avec Michael Schumacher :

  • Le V12 placé en position centrale avant est celui que l'on retrouve sous le capot des Ferrari Enzo et Ferrari FXX sur lesquelles il délivre respectivement 660 et 800 ch. Developpant ici 620 ch, il permet à la Ferrari 599 GTB de disposer de 105 ch de plus que la Ferrari 575M GTC.
  • La voiture est disponible avec une boîte de vitesses manuelle à six rapports ou une boîte type F1 avec les palettes au volant. Avec cette dernière les rapports se passent en 100 millièmes de seconde, à titre de comparaison une F1 effectue la même opération en 50 ms.
  • La voiture dispose d'un mode « LC » qui signifie « Launch Control » servant à effectuer des départs « canons » sans se préoccuper de doser l'accélérateur.
  • Déjà remarquablement aboutie sur la Ferrari 360 Modena, l'aérodynamique a été, une nouvelle fois, très travaillée, avec notamment des passages entre la vitre arrière et les montants pour améliorer le flux d'air.
  • Le nouveau châssis est entièrement en aluminium et bénéficie de la technique « Space Frame » permettant d'associer différents procédés d'assemblage et autorisant un gain de poids.
  • Le système de contrôle de traction, baptisé « F1-Trac » et dérivé de la F1, est une sorte de super antipatinage permettant de maîtriser l'arrivée de la puissance en optimisant l'adhérence lors d'accélérations.
  • Le nouveau système de suspension pilotée électroniquement, appelé « Sospensione a Controllo Magnetoreologico » ou SCM, suspension contrôlée selon une logique magnétique.

Divers[modifier | modifier le code]

  • L'écran de l'ordinateur de bord est placé à gauche du compte-tours.
  • La zone rouge du compte-tours central débute à 8 400 tr/min.
  • Le compteur de vitesse, placé à droite, affiche 360 km/h.
  • Le « manettino » permet de régler le degré d'intervention des aides à la conduite et permet de supprimer ou d'activer la fonction « Sport »[1]
  • Le bouton « Start » est placé sur le volant.
  • L'intérieur emploie abondamment le cuir fin étendu.
  • Le célèbre « cheval cabré » est incrusté dans le cuir des sièges.
  • Derrière les sièges, un porte-bagage avec sangles.
  • Le niveau de finition de la Fiorano, dont une partie de la réalisation fait appel à des techniques artisanales, a substantiellement augmenté par rapport à la Ferrari 612 Scaglietti. Les quelques inserts en carbone lui apportent une touche de luxe et de sportivité.

Autres versions[modifier | modifier le code]

Ferrari 599XX[modifier | modifier le code]

Une Ferrari 599XX

Dévoilée au salon de Genève 2009, la Ferrari 599XX est une voiture réservée au circuit. Non homologuée pour la route, elle est produite à trente exemplaires. Son V12 développant 720 ch la propulse de 0 à 100 km/h en 2,9 secondes et sa vitesse de pointe atteint les 337 km/h.

Les acheteurs peuvent participer à un programme d'essai avec le staff Ferrari, sur le modèle de ce qui avait été fait avec la FXX.

Ferrari 599 HY-KERS[modifier | modifier le code]

Ferrari 599 HY-KERS

Cette voiture laboratoire unique a été dévoilée au salon de Genève 2010[2] comme la vision du constructeur italien sur le devenir des automobiles hybrides.

Construite sur la base de la 599 Fiorano, elle est dotée en sus de son moteur thermique de 6 L d'un moteur électrique installé sur l'essieu arrière et d'une boîte de vitesses à sept rapports avec double embrayage. Le V12 développe une puissance de 620 ch et le moteur auxiliaire 100 ch avec un couple supplémentaire de 150 Nm. Ferrari utilise le KERS issu de la F1 et un système « Stop & Start » qui coupe automatiquement le moteur à chaque arrêt, permettant ainsi d'économiser du carburant et de diminuer les émissions de CO2[3].

Ferrari 599 GTO[modifier | modifier le code]

Ferrari 599 GTO avec Ferrari 458 Italia derrière
Une Ferrari 599 GTO
Article détaillé : Ferrari 599 GTO.

Cette nouvelle version a été présentée début avril 2010 et sera officiellement lancée au salon de Pékin. Elle reprend le sigle « GTO » (« Gran Turismo Omologato ») de la 250 GTO de 1962 et la 288 GTO de 1984, à la différence que la 599 GTO n'a pas été conçue pour être homologuée en compétition. Son moteur 12-cylindres en V à 65° développe la puissance de 670 ch, ce qui permet à la voiture d'accélérer de 0 à 100 km/h en 3,35 secondes, de 0 à 200 km/h en 9,8 secondes, pour atteindre une vitesse maximale de plus de 335 km/h.

Adaptation de la 599XX de circuit, c'est la routière la plus rapide de l'histoire de la marque avec l'Enzo.

Ferrari Superamerica 45[modifier | modifier le code]

La Ferrari Superamerica 45 est un exemplaire unique basé sur la 599 GTO. Son moteur V12 Ferrari est celui de la Ferrari 599, mais avec un turbo. La voiture possède un toit en fibre de carbone reprenant le système de la Ferrari 575 Superamerica[4].

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Cette Ferrari apparaît dans le jeu Assetto Corsa sur PC, Gran Turismo 5 Prologue sur PlayStation 3, Test Drive Unlimited 2, Project Gotham Racing 4, Forza Motorsport 2, Forza Motorsport 3 et sur Forza motorsport 4 sur Xbox 360.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La fonction « Sport » correspond au réglage normal sur les Ferrari.
  2. Salon Genève 2010 : Ferrari 599 HY-KERS Concept - Jean-Philippe Jourdan, Turbo, 4 mars 2010
  3. Salon de Genève en direct : Ferrari 599 Hy-Kers - Thomas Sinieki, Autonews.fr, mars 2010
  4. Ferrari Superamerica 45, un exemplaire unique

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]