Ferrari Mondial

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Une Ferrari Mondial T Cabriolet


Les Ferrari Mondial sont des automobiles produites par Ferrari entre 1980 et 1993. Ces modèles partagent comme caractéristiques une configuration 2+2 des sièges, et l'utilisation d'un moteur V8 en position centrale arrière.

Mondial 8[modifier | modifier le code]

Ferrari Mondial 8
Ferrari Mondial

Marque Drapeau : Italie Ferrari
Années de production 1980 - 1982
Production 703 exemplaires
Classe Grand Tourisme
Moteur et transmission
Énergie Essence
Moteur(s) V8 3,0 L, 16s
Position du moteur Transversale centrale arrière
Cylindrée 2 927 cm3
Puissance maximale 214 ch (157 kW)
Couple maximal 243 Nm
Transmission Propulsion
Boîte de vitesses Boîte manuelle
5 rapports
Poids et performances
Poids à vide 1 445 kg
Vitesse maximale 230 km/h
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Coupé 2+2
Châssis Tubulaire
Freins Disques
Dimensions
Longueur 4 580 mm
Largeur 1 790 mm
Hauteur 1 250 mm
Empattement 2 650 mm
Chronologie des modèles
Précédent Ferrari 308 GT4 Ferrari Mondial Quattrovalvole Suivant

Contexte[modifier | modifier le code]

La Ferrari 308 GT4 n'avait pas obtenu un succès commercial aussi grand qu'espéré et, selon Enzo Ferrari, non pas à cause de ses caractéristiques mécaniques de coupé 2+2 avec moteur central, mais en raison de sa ligne signée Bertone. Il aurait peut-être été opportun de confier le dessin de la voiture au carrossier habituel de Ferrari, Pininfarina pour obtenir de meilleures ventes. C'est avec cet objectif qu'en 1980 la Mondial 8 est présentée sur le marché.

Le nom "Mondial" fait référence à l'appellation d'une quatre cylindres sport-compétition des années cinquante[1], déjà dessinée par Pininfarina, tandis que le chiffre 8 indique le nombre de cylindres du moteur.

Le public donna tort aux créateurs de la Mondial 8, qui n'eut pas plus de succès que la 308 GT4. C'était la disposition mécanique particulière de ces modèles, qui ne permettait pas d'obtenir une ligne aussi élancée et sportive que celle des autres Ferrari, qui occasionnait des critiques. De plus, les performances de ce modèle étaient considérées comme vraiment insuffisantes.

Aspect[modifier | modifier le code]

En réalité, Pininfarina, qui réalisa une voiture entièrement nouvelle, conserva des lignes proches de celles de la 308 GT4, tendues et carrées, mais avec un montant arrière prolongé par deux épines dorsales et un habitacle avancé. Pour alléger les flancs furent installées deux grandes grilles latérales et un profilé noir, qui soulignaient les montants arrière et la partie du toit au-dessus de la lunette.

Habitacle[modifier | modifier le code]

L'intérieur offrait 4 sièges individuels, avec à l'arrière un large accoudoir central pour les séparer[2].

L'empattement plus long donne à la Mondial 8 un habitacle plutôt spacieux. Par rapport aux 308 GTB et GTS, les surfaces vitrées plus grandes, la présentation plus travaillée et la meilleure finition la rendent plus confortable pour une utilisation fréquente. Les sièges sont en cuir Connolly, et le volant à trois branches frappé du Cavallino et la grille du levier de vitesse en métal rappellent les autres Ferrari[3].

Moteur et transmission[modifier | modifier le code]

Pour respecter les normes anti-pollution en vigueur aux États-Unis, le V8 de 2 926 cm³, comme cela avait été le cas sur les 308 GTBi, fut équipé d'une injection Bosch k-jetronic ce qui donnait un taux de compression réduit. La puissance était modeste, 215 ch seulement et les performances (219 km/h en vitesse de pointe), bien inférieures à celles de la 308 GT4.

Châssis et suspensions[modifier | modifier le code]

Le châssis tubulaire était semblable à celui de la GT4, mais l'empattement était allongé de 10 cm. Un berceau démontable inédit pour la marque portait le moteur, l'ensemble boîte-pont et les suspensions arrière afin de faciliter la tâche des réparateurs[4].

Mondial Quattrovalvole[modifier | modifier le code]

Ferrari Mondial Quattrovalvole
Ferrari Mondial

Années de production 1982 - 1985
Production 1 145 exemplaires
Moteur et transmission
Moteur(s) V8 3,0 L, 32s
Cylindrée 2 927 cm3
Puissance maximale 240 ch (176 kW)
Poids et performances
Poids à vide 1 430 kg
Vitesse maximale 240 km/h
Dimensions
Longueur 4 580 mm
Largeur 1 790 mm
Hauteur 1 260 mm
Empattement 2 650 mm
Chronologie des modèles
Précédent Ferrari Mondial 8 Ferrari 3.2 Mondial Suivant

Contexte[modifier | modifier le code]

Le problème du manque de puissance de la Mondial fut résolu dès août 1982 avec le lancement de la Mondial Quattrovalvole, équipée du V8 qui équipait la toute récente 308 GTB Quattrovalvole afin d'en augmenter les performances.

Le nom "Quattrovalvole", parfois abrégé QV, fait référence aux 4 soupapes par cylindre du moteur.

Aspect[modifier | modifier le code]

La ligne en coins de la Mondial 8 est conservée sur ce modèle. Un logo "Quattrovalvole" vient caractériser cette version à l'arrière de la carrosserie[5].

Habitacle[modifier | modifier le code]

Quelques modifications furent apportées à l'intérieur de la Mondial QV, principalement une refonte de l'aspect de la console centrale, et quelques modifications aux panneaux de portières et au volant[6].

Moteur et transmission[modifier | modifier le code]

Le moteur est un V8 à 32 soupapes de 2 926 cm³ (cylindrée inchangée par rapport à la Mondial 8) qui développe 240 ch. Il s'agit du bloc qui équipait la toute récente 308 GTB Quattrovalvole. Les performances de la voiture furent revues à la hausse grâce à cette évolution. Le magazine automobile Motor parvint à mesurer un 0 à 100 km/h en 6,4 secondes et un 0 à 160 km/h en 16,2 secondes ; la Mondial 8 avait besoin de 8,5 et 25 secondes pour réaliser ces mêmes tests[4].

Châssis et suspensions[modifier | modifier le code]

Le châssis et les suspensions de la Mondial QV sont quasiment inchangés par rapport à la Mondial 8. L'objectif principal de cette nouvelle version était bien l'augmentation des performances.

Mondial Cabriolet[modifier | modifier le code]

Ferrari Mondial Cabriolet
Ferrari Mondial

Années de production 1983 - 1985
Production 629 exemplaires
Chronologie des modèles
Ferrari 3.2 Mondial Cabriolet Suivant

L'évolution du niveau des ventes n'arriva qu'en 1983 avec le lancement de la Mondial QV Cabriolet. L'absence de toit bénéficia énormément à la ligne générale, voulue très proche de celle du coupé avec la capote en place. Le châssis tubulaire permit de limiter l'augmentation du poids à 55 kg. La Mondial Cabriolet obtint un énorme succès, surtout aux États-Unis qui ont absorbé 80 % de la production.

La Mondial Cabriolet est la première Ferrari découvrable depuis la Daytona Spider des années 1970[4].

3.2 Mondial[modifier | modifier le code]

Ferrari 3.2 Mondial
Ferrari Mondial

Années de production 1985 - 1989
Production 987 exemplaires
Moteur et transmission
Moteur(s) V8 3,2 L, 32s
Cylindrée 3 186 cm3
Puissance maximale 270 ch (199 kW)
Poids et performances
Poids à vide 1 410 kg
Vitesse maximale 250 km/h
Dimensions
Longueur 4 535 mm
Largeur 1 795 mm
Hauteur 1 235 mm
Empattement 2 650 mm
Chronologie des modèles
Précédent Ferrari Mondial Quattrovalvole Ferrari Mondial T Suivant

Contexte[modifier | modifier le code]

En 1985 les Mondial Coupé et Cabriolet évoluèrent esthétiquement et mécaniquement, afin de suivre de près l'évolution de la lignée des berlinettes V8 2 places de la marque dictée par la 328.

Aspect[modifier | modifier le code]

Les modifications de carrosserie plus importantes que lors du passage de la Mondial 8 à la QV concernaient principalement l'avant avec des pare chocs parfaitement intégrés et de la même couleur que la carrosserie, imitant ainsi la 328.

Habitacle[modifier | modifier le code]

Moteur et transmission[modifier | modifier le code]

Du côté mécanique, le moteur passait à 3 185 cm³ et 270 ch ce qui donnait à la voiture des prestations enfin dignes d'une "vraie" Ferrari aux yeux des acheteurs.

Châssis et suspensions[modifier | modifier le code]

3.2 Mondial Cabriolet[modifier | modifier le code]

Ferrari 3.2 Mondial Cabriolet
Ferrari Mondial

Années de production 1985 - 1989
Production 810 exemplaires
Chronologie des modèles
Précédent Ferrari Mondial Cabriolet Ferrari 3.2 Mondial Cabriolet Suivant

La Mondial T[modifier | modifier le code]

Ferrari Mondial T
Ferrari Mondial

Années de production 1989 - 1993
Moteur et transmission
Moteur(s) V8 3,4 L, 32s
Cylindrée 3 405 cm3
Puissance maximale 300 ch
Chronologie des modèles
Précédent Ferrari 3.2 Mondial

Contexte[modifier | modifier le code]

C'est au Salon de Genève 1989, que la Mondial T, dernière évolution de la Ferrari Mondial, a été présentée.

Sa production s'arrêta définitivement en 1993.

Aspect[modifier | modifier le code]

À l'extérieur, quelques légères retouches à l'avant de la voiture et des prises d'air plus petites sur les flancs la différencient de la 3.2 Mondial.

Habitacle[modifier | modifier le code]

Une refonte complète de l'habillage de l'habitacle est effectuée à l'intérieur, pour lui donner un aspect plus qualitatif et une finition plus proche des standards du luxe de l'époque.

Moteur et transmission[modifier | modifier le code]

La partie mécanique qui subit une grosse évolution technique, avec l'adoption du V8 de la 348. Le moteur, auparavant en position transversale, est placé à présent en position longitudinale et la boîte de vitesses devient transversale d'où l'appellation T du modèle, avec un embrayage en porte-à-faux à l'arrière.

La cylindrée du moteur est portée à 3 405 cm³ (avec un alésage de 85 mm et une course de 75 mm) la puissance atteint les 300 ch. à 7 200 tr/min (avec un couple de 33 kgm à 4 200 tr/min). Avec la nouvelle distribution des masses et l'augmentation de la puissance, la Mondial T, dans ses versions Coupé et Cabriolet, atteignait les 255 km/h, tout en conservant une grande facilité de conduite.

Châssis et suspensions[modifier | modifier le code]

Mondial T Cabriolet[modifier | modifier le code]

Ferrari Mondial T Cabriolet
Ferrari Mondial

Années de production 1989 - 1993
Production 1 017 exemplaires
Chronologie des modèles
Précédent Ferrari 3.2 Mondial Cabriolet

Héritage[modifier | modifier le code]

Après la Mondial, Ferrari n'a plus fabriqué de modèle "2+2" avec un moteur V8 en position centrale arrière. On peut cependant considérer aujourd'hui que le modèle qui s'approche le plus du positionnement dans la gamme de la Mondial est la California, bien que celle-ci ait un V8 en position centrale avant et un toit rigide rétractable qui en fait à la fois un coupé et un cabriolet.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Adam Beki, Ferrari V8, Atlas, 128 p. (ISBN 978-2731210989), p. 106
  2. « Mondial 8 », sur Ferrari.com (consulté le 13 février 2011)
  3. Nicolas Liszewski, « FERRARI MONDIAL 8 (1980-1982) », sur L'AUTOMOBILE SPORTIVE,‎ 14 mai 2007 (consulté le 13 février 2011)
  4. a, b et c the Auto Editors of Consumer Guide, « HowStuffWorks "Ferrari Mondial" », sur howstufworks (consulté le 13 février 2011)
  5. Simona, « 1982-1985 Ferrari Mondial Quattrovalvole », sur TopSpeed,‎ 23 novembre 2009 (consulté le 13 février 2011)
  6. « Mondial Quattrovalvole », sur Ferrari.com (consulté le 13 février 2011)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]