Daniel Humair

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Daniel Humair

Description de cette image, également commentée ci-après

Capture d'écran d'une vidéo de l'Encyclopédie audiovisuelle de l'art contemporain

Informations générales
Naissance 23 mai 1938
Activité principale musicien et peintre
Genre musical jazz
Instruments batterie
Site officiel http://www.danielhumair.com/

Daniel Humair, né le 23 mai 1938 à Genève, est un batteur et compositeur de jazz ainsi qu'un peintre suisse.

Musicien et peintre[modifier | modifier le code]

« Sans nul doute un des meilleurs batteurs du monde, Humair a joué avec tous ceux qui, de Stéphane Grappelli à Eric Dolphy, comptent sur la scène du jazz, - ou presque, puisque lui-même a observé qu'il manque à la liste de ses partenaires Sonny Rollins et Miles Davis[1]. » Bénéficiant de la reconnaissance de tous, il est plus facile de citer les musiciens avec lesquels il n'a pas joué que l'inverse, car à l'exception de Miles Davis ou Sonny Rollins[1], il a côtoyé la plupart des jazzmen des 50 dernières années : Don Byas, Lucky Thompson, Kenny Dorham, Bud Powell, Oscar Pettiford, Chet Baker, Eric Dolphy. Martial Solal, Pierre Michelot, René Urtreger, Barney Wilen, Michel Hausser, Stéphane Grappelli, Jean-Luc Ponty, Eddy Louiss, les Swingle Singers, la formation de Phil Woods (European Rhythm Machine), Jim Hall, Lee Konitz, Art Farmer, Joe Henderson, Dexter Gordon, Franco Ambrosetti, George Gruntz, Johnny Griffin, Herbie Mann, Anthony Texier et Henri Texier.
Il joue également en trio avec Joachim Kuhn et Jean-François Jenny-Clark, de même qu'avec Michel Portal[2]., Richard Galliano, Jerry Bergonzi ou David Liebman.

Parallèlement à son itinéraire de musicien, Daniel Humair poursuit sa vocation pour la peinture[2]. Définissant lui-même sa peinture comme de l'« abstraction narrative », il a construit une œuvre cohérente, qui manifeste sa passion pour la peinture et sa connaissance de l'histoire de l'art.

Distinctions[3]

Discographie[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources. Pour l'améliorer, ajouter en note des références vérifiables ou les modèles {{Référence nécessaire}} ou {{Référence souhaitée}} sur les passages nécessitant une source.

Expositions personnelles (sélection)[modifier | modifier le code]

Depuis sa première exposition personnelle en 1965, à la galerie Discothèque à Bâle, Daniel Humair a eu plus de 150 expositions, notamment à la galerie Daniel Templon à Paris (1969), Craven (1973), Erval (1980, 1983, 1986, 1989, 1992), etc.

Expositions récentes[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources. Pour l'améliorer, ajouter en note des références vérifiables ou les modèles {{Référence nécessaire}} ou {{Référence souhaitée}} sur les passages nécessitant une source.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a et b Clergeat, Carles et Comolli 2011, p. 617
  2. a et b Clergeat, Carles et Comolli 2011, p. 616
  3. Daniel Humair sur Label Bleu
  4. Daniel Humair sur le site de la galerie

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]