Richard Galliano

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Galliano.

Richard Galliano

Description de l'image  Richard Galliano.jpg.
Informations générales
Naissance 12 décembre 1950
Cannes
Activité principale Accordéoniste
Genre musical New musette, jazz, tango
Instruments Accordéon
Influences Astor Piazzolla
                             Nino Rota
Site officiel http://www.richardgalliano.com

Richard Galliano (né le 12 décembre 1950) est un accordéoniste et compositeur franco-italien.

Richard Galliano est né à Cannes (Alpes-Maritimes). Il a commencé à jouer de l'accordéon à l'âge de 4 ans, influencé par son père Luciano, accordéoniste originaire d'Italie, qui enseigne encore aujourd'hui à l'École de musique de Mouans-Sartoux, près de Cannes. Il a joué avec de nombreux artistes, parmi lesquels : George Mraz, Francis Lassus, Brigitte Fontaine, Al Foster, Juliette Gréco, Charles Aznavour, Ron Carter, Chet Baker, Enrico Rava, Martial Solal, Miroslav Vitouš, Trilok Gurtu, Jan Garbarek, Michel Petrucciani, André Manoukian, Michel Portal, Bruno Letort, Daniel Goyone, Ivan Paduart, Toots Thielemans, Bobby McFerrin, Claude Nougaro (en hommage à qui il compose et interprète Tango pour Claude, à Marciac, en 2006), Allain Leprest, Barbara, Les Rita Mitsouko, Khalil Chahine, Diego el Cigala et d'autres... On lui doit les thèmes des génériques de la série PJ et de l'émission Les Escapades de Petitrenaud[1].

Ses débuts instrumentaux[modifier | modifier le code]

Son père, Luciano, lui fait découvrir très tôt les joies de la musique, et plus particulièrement celles de l'accordéon et du piano, auxquelles il prendra goût. Le petit Richard continuera d'apprendre à jouer de ces deux instruments avec Claude Noël. Ce dernier lui fera connaître le jazz, principal courant musical de Richard Galliano. Un peu plus tard, il entra au conservatoire de Nice, dirigé par l'organiste Pierre Cochereau, et commença le trombone à coulisse, dont il obtint le 1er prix d'excellence en 1969.
Parallèlement à ses études, il participa à des concours internationaux d'accordéon :

  • 1er prix au Trophée Mondial de 1966 à Valencia, et l'année suivante à Calais
  • 1er prix du président de la République en 1968

En 1992, il est nommé musicien jazz de l'année par l'Académie du jazz français et récipiendaire du Prix Django-Reinhardt. Il succède entre autres à Jean-Luc Ponty, Michel Petrucciani, Eddy Louiss, Christian Escoudé, Michel Portal, Pierre Michelot, Maurice Vander et Martial Solal.

Discographie[modifier | modifier le code]

CD[modifier | modifier le code]

Chez Francis Dreyfus[modifier | modifier le code]

Chez Milan Records[modifier | modifier le code]

Chez Cam Jazz[modifier | modifier le code]

Chez Vignola[modifier | modifier le code]

Chez Act[modifier | modifier le code]

Chez Label Bleu[modifier | modifier le code]

Chez Deutsche Grammophon[modifier | modifier le code]

  • Bach (2010), il s'agit d'arrangements pour accordéon. C'est le premier disque consacré à l'instrument chez ce grand éditeur.
  • Nino Rota (2011), interprète des arrangements des musiques de Nino Rota avec un quintette de jazz.
  • Vivaldi (2013), arrangement pour accordéon et instruments à cordes d'œuvres d'Antonio Vivaldi.

Autres Labels[modifier | modifier le code]

Vinyls[modifier | modifier le code]

DVD[modifier | modifier le code]

  • Piazzolla Forever Live DVD (2006), enregistré le 8 juin 2005 au théâtre des Bouffes du Nord Paris et édité chez Francis Dreyfus
  • Richard Galliano & Tangaria Quartet, Live In Marciac 2006 (2007), édité chez Milan
  • The Wynton Marsalis Quintet & Richard Galliano enregistré Live in Marciac(2008) 13 aout 2008 CD/DVD "From Billie Holiday to Edith Piaf
  • (Winton Marsalis), (Richard Galliano), (Walter Blanding), (Dan Nimmer), (Carlos Henriquez), (Al Jackson) et (Hervé Sellin) Édité chez 2010 Rampart Street et Jazz in Marciac

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Il s'agit du titre « Chat pitre », tiré de l'album Guarda che luna.

Liens externes[modifier | modifier le code]