Détachement de Légion étrangère de Mayotte

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis DLEM)
Aller à : navigation, rechercher
Détachement de Légion étrangère à Mayotte
Insigne régimentaire
Insigne régimentaire

Période 2 août 1973
Pays Drapeau de la France France
Branche armée de Terre
Légion étrangère
Type unité d’infanterie
Rôle Force de présence
Effectif 260 personnes
Fait partie de FAZSOI
Garnison Dzaoudzi (Mayotte)
Ancienne dénomination Détachement de Légion étrangère aux Comores (DLEC)
Couleurs vert et rouge
Devise Pericula ludus
(Au danger mon plaisir, devise du 2e REC dont le DLEM à l'étendard en dépôt)
Anniversaire Camerone (30 avril)
Commandant lieutenant-colonel O'Mahony

Le Détachement de Légion étrangère de Mayotte (DLEM) est la plus petite des unités de la Légion.

En 1956, des éléments provenant du BLEM (Bataillon de Légion étrangère de Madagascar) s'installent sur les Comores, notamment à Mayotte. Le 3e REI arrive à Madagascar en 1962, venant d'Algérie. Lors du départ du 3e REI de Diégo-Suarez (Madagascar) le 2 août 1973, la 2ecompagnie devient DLEC (Détachement de la Légion étrangère des Comores).

En 1975, lorsque trois îles des Comores accèdent à l'indépendance, le DLEC retire sa section de Grande Comore et devient DLEM (Détachement de Légion étrangère de Mayotte) stationné à Dzaoudzi, sur l'île de Mayotte, restée française.

Le DLEM est dépositaire de l'étendard du 2e régiment étranger de cavalerie depuis 1984.

Le DLEM, force de souveraineté dans l'océan Indien, peut être engagé seul ou servir de plate-forme pour faciliter l'engagement d'une unité extérieure.

Il marque aussi la présence française sur les îles Éparses, entre Madagascar et la côte africaine dans le canal du Mozambique. Le DLEM y arme en permanence un poste sur les Îles Glorieuses.

Il est stationné au Quartier Cabaribère sur l'île de Dzaoudzi à Mayotte depuis sa création en 1976.

Chefs de corps[modifier | modifier le code]

Historique des combats, batailles et garnisons[modifier | modifier le code]

1976-2006[modifier | modifier le code]

En septembre 1995, la batterie d'artillerie 11e RAMa en mission de courte durée sur place ainsi que l'escadron de commandement et des services participent à l'Opération Azalée aux Comores.

Le détachement participe également, en fonction des besoins, aux opérations de coopération de zone diligentées par les FAZSOI : formation de l'armée malgache, formation à la contre-piraterie pour les forces spéciales des Seychelles[1], etc.

Organisation[modifier | modifier le code]

Le Détachement de Légion étrangère à Mayotte, comme toutes les unités outre-mer est composé de personnels permanents et en MCD (Mission de Courte Durée de 4 mois), provenant de la Légion étrangère ou du régime général. Le DLEM compte 260 hommes dont une centaine de permanents.

- L'ECS ou Escadron de Commandement et des Services, composé de permanents regroupe tous les services nécessaires au commandement du régiment (transmissions, infirmiers, maintenance et logistique, finances, soutien, et le bureau opérations instructions, etc.). Il arme en outre le centre d'instruction et d'aguerrissement nautique qui délivre des formations d'aguerrissement au profit des unités en MCD.

- 1 compagnie PROTERRE (missions réalisables par toute unité de l'armée de Terre, indépendamment de son arme ou de sa spécialité). Fournie par des unités du tous horizons, elle est composée d'une section de commandement et de quatre sections PROTERRE.

De 2008 à 2012, le DLEM disposait d'un officier juriste, une femme, sous beret vert. Le capitaine Beaulieu s'occupait des dossiers des légionnaires avec acharnement.

Séance de tir lagune

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Képi blanc n°735 - août-septembre 2011

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]