Caserne Lambert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Caserne Lambert
Présentation
Architecte Néoclassique
Destination initiale Caserne
Propriétaire État
Protection  Inscrit MH (2007)
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région La Réunion
Localité Saint-Denis
Localisation
Coordonnées 20° 52′ 43.5″ S 55° 26′ 28″ E / -20.87875, 55.44111 ()20° 52′ 43.5″ Sud 55° 26′ 28″ Est / -20.87875, 55.44111 ()  

Géolocalisation sur la carte : La Réunion

(Voir situation sur carte : La Réunion)
Caserne Lambert

Géolocalisation sur la carte : Saint-Denis

(Voir situation sur carte : Saint-Denis)
Caserne Lambert

La caserne Lambert est une ancienne caserne d'infanterie de marine de l'île de La Réunion. Située à Saint-Denis, le chef-lieu, elle accueille désormais le poste de commandement des Forces armées de la zone sud de l'océan Indien.

Situation[modifier | modifier le code]

La caserne est à l'ouest de la ville, au carrefour des deux boulevards (en rouge/jaune).

La caserne est implantée sur un vaste terrain plat, dans l'ouest de Saint-Denis, dans le quartier dit de Petite île, proche du centre-ville. Bien qu'intégrée au tissu urbain, elle reste en bordure de ville car située entre un flanc de montagne, la Rivière Saint-Denis et l'Océan Indien. L'espace habité qui borde son aile sud est une zone pavillonnaire bâtie de cases créoles, mais en rénovation dans son ensemble.

Située à vol d'oiseau à 7,5 km de la Base aérienne 181, à 17 km de la base navale et à 48,8 km du cantonnement du 2ème RPIMA, la caserne Lambert est très bien desservie par le réseau routier. En effet, en plus d'être positionnée au carrefour du Boulevard sud et du boulevard nord, elle est directement connectée à la Route de La Montagne (RD41).

Enfin, les militaires peuvent se rendre sur le site au moyens de la ligne 13 du réseau de bus Citalis ou par plusieurs lignes de Car Jaune venant de l'ouest.

Histoire[modifier | modifier le code]

La caserne Lambert a été construite par le génie militaire à côté d'un nouvel arsenal, à l'initiative du Gouverneur Bertrand-François Mahé de La Bourdonnais. La première pierre de la caserne a été posée le 4 avril 1846 par le contre-amiral Charles Louis Joseph Bazoche. Le chantier a duré quatre ans.

La caserne Lambert est inscrite sur la liste des monuments historiques depuis un arrêté du 3 avril 2007[1],[2].

  • En 2009, le ministre de la défense, Hervé Morin, se rend à la caserne pour une réunion et une visite du RSMA[3].
  • En 2010 est formée la base de défense Réunion-Mayotte, aboutissement d'une réforme visant à une synergie inter-armées[4].
  • En 2011, on découvre un cimetière d'esclave aux abords de la caserne[5].

Usage militaire[modifier | modifier le code]

Infrastructure[modifier | modifier le code]

Le bâtiment est en forme de U ; son corps principal fait 208 mètres. Construit en matériaux locaux, son architecture est de style néoclassique[7] : on note la présence de nombreuses colonnes sur lesquelles reposent des voûtes en berceau, des frontons et des frises. La blancheur de l'édifice est parfois contrebalancée par des pierres de tailles d'un ton brun-noir. L'ensemble est bordé d'un couloir entre la façade interne, les colonnes du rez-de-chaussée et le premier étage. La façade interne est ouverte de nombreuses fenêtres et portes donnant sur les pièces. Cette configuration, permettant une aération naturelle, la rend adaptée au climat tropical de La Réunion.

Outre le bâtiment principal, l'enceinte abrite plusieurs autres installations :

  • un terrain de football ;
  • un terrain multisupport ;
  • une piscine ;
  • un terrain de tennis ;
  • plusieurs parkings ;
  • des garages et entrepôts ;
  • une antenne sur pylône.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Notice no PA97400090 », base Mérimée, ministère français de la Culture
  2. « Liste des monuments historiques de La Réunion » [PDF], Direction régionale des affaires culturelles de La Réunion,‎ janvier 2011
  3. Ludovic Robert, « Le programme de la visite d'Hervé Morin », sur zinfos974.com,‎ 5 octobre 2009 (consulté le 7 mars 2014)
  4. Ludovic Robert, « Une première base de défense pour les Dom... à la Réunion », sur zinfos974.com,‎ 20 février 2010 (consulté le 7 mars 2014)
  5. « Sous la caserne Lambert, un cimetière d'esclaves… », sur zonfos974.com,‎ 3 novembre 2011 (consulté le 7 mars 2014)
  6. « Journées du patrimoine : la caserne Lambert ouvre ses portes », sur clicanoo.fr (consulté le 7 mars 2014)
  7. « Caserne Lambert », sur balades.travelblog.fr,‎ 21 septembre 2007 (consulté le 7 mars 2014)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]