Colombier-Saugnieu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Colombier.
Colombier-Saugnieu
Mairie de Colombier-Saugnieu.
Mairie de Colombier-Saugnieu.
Blason de Colombier-Saugnieu
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Rhône-Alpes
Département Rhône
Arrondissement Lyon
Canton Meyzieu
Intercommunalité Communauté de communes de l'Est Lyonnais
Maire
Mandat
Pierre Marmonier
2014-2020
Code postal 69124
Code commune 69299
Démographie
Gentilé Colombards
Population
municipale
2 494 hab. (2011)
Densité 90 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 42′ 44″ N 5° 06′ 46″ E / 45.7122, 5.112845° 42′ 44″ Nord 5° 06′ 46″ Est / 45.7122, 5.1128  
Altitude Min. 200 m – Max. 277 m
Superficie 27,62 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Rhône

Voir sur la carte administrative du Rhône
City locator 14.svg
Colombier-Saugnieu

Géolocalisation sur la carte : Rhône

Voir sur la carte topographique du Rhône
City locator 14.svg
Colombier-Saugnieu

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Colombier-Saugnieu

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Colombier-Saugnieu

Colombier-Saugnieu est une commune française, située dans le département du Rhône en région Rhône-Alpes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Commune de l'Est lyonnais, située à l'extrême limite sud-est du département du Rhône, en banlieue lyonnaise, elle est constituée de plusieurs agglomérations :

  • Colombier abrite la mairie, la pharmacie, la boulangerie, la poste ainsi qu'à l'ouest, la zone artisanale où se situent les nouvelles salles polyvalentes Vol de nuit ;
  • Saugnieu compte notamment l'épicerie et la bibliothèque ;
  • le hameau de Montcul comprend, lui, le groupe scolaire Jules Ferry, la salle polyvalente La Dauphinoise, la crèche et le centre aéré ;
  • le hameau des Brosses ;
  • le hameau de Reculon.

La commune compte encore quelques fermes en activité, des bois et des champs cultivés par les agriculteurs de la commune.

La situation géographique de la commune fait que l'on peut à la fois observer la basilique de Fourvière (à la jumelle et par temps dégagé), la centrale nucléaire du Bugey et le mont Blanc (par temps dégagé).

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Colombier-Saugnieu
Pusignan Janneyrias Charvieu-Chavagneux
Genas Colombier-Saugnieu Tignieu-Jameyzieu
Saint-Laurent-de-Mure
Grenay
Satolas-et-Bonce Satolas-et-Bonce

Transports[modifier | modifier le code]

Transports en commun[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

La commune de Colombier-Saugnieu abrite sur son territoire l'aéroport de Lyon-Saint-Exupéry ainsi que la gare TGV du même nom.

Histoire[modifier | modifier le code]

La commune s'est dotée d'un drapeau aux effigies du lieu avec l'inscription : Dauphinois toujours.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason ville fr Colombier-Saugnieu (Rhône).svg

Les armes de la commune de Colombier-Saugnieu se blasonnent ainsi :
Parti, au un de la Tour: de gueules à la tour d'or, senestrée d'un avant-mur de même, maçonnés de sables. Au deux d'azur à la colombe volante d'argent tenant en son bec un rameau d'olivier. En chef : d'or au dauphin vif d'azur, crêté, oreillé et barbelé de gueules.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Administration départementale[modifier | modifier le code]

Initialement rattachée au département de l'Isère et au canton de la Verpillière, la commune de Colombier-Saugnieu est amputée de parcelles de son territoire au profit de la commune de Saint-Bonnet-de-Mure lors du transfert de cette dernière du département de l'Isère vers le département du Rhône par la loi n°67-1205 du 29 décembre 1967.

Colombier-Saugnieu est à son tour rattachée au département du Rhône le 1er avril 1971 et rejoint le canton de Meyzieu.

À compter des élections cantonales de 2015, la commune est rattachée au nouveau canton de Genas[1].

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1996 2008 Robert Mellinand    
2008 en cours Pierre Marmonier    

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

La commune fait partie de la communauté de communes de l'Est Lyonnais.

Sécurité[modifier | modifier le code]

La commune fait partie de la circonscription de la BTA de gendarmerie de Saint-Laurent-de-Mure. Elle dispose d'une police municipale dotée d'appareil de contrôle de la vitesse. L'effectif de ce service de police local est constitué par trois fonctionnaires de police. Elle est aussi pourvue d'un centre de secours de sapeurs pompiers (tous bénévoles).

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 2 494 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 700 969 1 014 1 206 1 312 1 378 1 397 1 362 1 432
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 466 1 449 1 457 1 246 1 176 1 169 1 131 1 066 1 008
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
992 1 014 1 029 806 804 770 690 695 731
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2006 2010
726 772 942 1 127 1 833 2 083 2 225 2 252 2 449
2011 - - - - - - - -
2 494 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2004[3].)
Histogramme de l'évolution démographique


Enseignement[modifier | modifier le code]

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Santé[modifier | modifier le code]

{{.médecin, infirmier,dentiste,ostéopathe, sophrologie ..}}

Sports[modifier | modifier le code]

  • La commune de Colombier-Saugnieu est notamment équipée de deux terrains de football ainsi que de trois terrains de tennis (dont un couvert (la Dauphinoise)).

Cadre de vie[modifier | modifier le code]

Agréable, espace vert, terrain agricole, étang, espace de détente, parcs pour enfants..

Environnement[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

La vieille tour de l'ancien château de Colombier évoqué dans la bataille d’Anthon du 11 juin 1430.

L'aéroport Lyon-Saint-Exupéry est situé sur la commune de Colombier-Saugnieu.

Culture[modifier | modifier le code]

L'un des policiers municipaux est adhérent à l'Union Musicale de la Police Territoriale. Il joue de l'Euphonium en si bémol (instrument de la famille des Tubas). Un beau concert a été offert, en septembre 2009 aux habitants de Colombier Saugnieu.

Sports[modifier | modifier le code]

On compte une dizaine d'associations sportives dans la commune (football, tennis de table[4], tennis, arts martiaux, danse, gymnastique, musculation, basketball), pour la plupart établies dans la salle polyvalente "La Dauphinoise". De nombreux tournois sportifs sont organisés par ces différentes associations tout au long de l'année.

Cultes[modifier | modifier le code]

Il y deux églises catholiques dans la commune. L'une est à Saugnieu, l'autre à Colombier. On trouve également à Colombier, à proximité de l'église, une maison religieuse situé dans un grand parc boisé. L'aéroport Saint-Exupéry qui est sur le territoire communal comprend aussi une centre spirituel de rencontre offrant l'accès à une mosquée, une chapelle et un oratoire israélite.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Décret n°2014-267 du 27 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département du Rhône
  2. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  3. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2005, 2006, 2010, 2011
  4. Club de Tennis de Table de Colombier-Saugnieu