Frédéric Hantz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hantz.
Frédéric Hantz
FrédéricHantz(2).JPG
Situation actuelle
Équipe Drapeau : France SC Bastia
Biographie
Nom Frédéric Hantz
Nationalité Drapeau de la France France
Naissance 30 mai 1966
Lieu Rodez
Taille 1,78 m
Période pro. 1984-1998
Poste milieu
Parcours junior
Saisons Club
1980-1982 Drapeau : France Rodez AF
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1982-1987 Drapeau : France Rodez AF 61 (2)
1987-1988 Drapeau : France Aurillac FCA
1988-1989 Drapeau : France Clermont Football Club 25 (2)
1989-1992 Drapeau : France FC Istres 91 (5)
1992-1993 Drapeau : France FC Metz 29 (0)
1993-1995 Drapeau : France OGC Nice 74 (5)
1995-1997 Drapeau : France Chamois niortais 28 (2)
1997-1998 Drapeau : France Rodez AF 22 (2)
Équipes entraînées
Années Équipe Stats
1998-2001 Drapeau : France Rodez AF 102 (35v., 28n., 39d.) 1
2002-2004 Drapeau : France ESA Brive 75 (26v., 21n., 28d.)
déc. 2004-2007 Drapeau : France Le Mans UC 108 (42v., 35n., 31d.)
2007- déc. 2007 Drapeau : France FC Sochaux 21 (3v., 7n., 11d.)
déc. 2008 - 2009 Drapeau : France Le Havre AC 23 (5v., 2n., 16d.)
2010- Drapeau : France Bastia 136 (71v., 28n., 37d.)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
Dernière mise à jour : 12 septembre 2013

Frédéric Hantz, né le 30 mai 1966 à Rodez, est un ancien footballeur français reconverti entraîneur.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière de joueur[modifier | modifier le code]

Il débute au Rodez Aveyron Football (1983-1987), en Division 3, puis évolue en Division 2 (Clermont Football Club (1988-1989), FC Istres (1989-1992)) et enfin en Division 1 (FC Metz, 1992-1993). Il rejoint ensuite l'OGC Nice (1993-1995), puis les Chamois Niortais FC (1995-1997).

En 1997, il retourne à Rodez, en CFA (4e division), pour effectuer une dernière saison avant sa retraite de joueur.

Carrière d'entraîneur[modifier | modifier le code]

Sitôt sa carrière de joueur achevée à Rodez, il prend les rênes de l'équipe qu'il dirige pendant 3 saisons.

En 2002, il prend la direction de l'ESA Brive, qui évolue également en CFA et qu'il amène en quart de finale de la Coupe de France 2004, face au Paris Saint-Germain.

Il est engagé en décembre 2004 par l'équipe du Mans, alors que l'équipe est en Ligue 2. C'est un entraîneur connu pour ses méthodes atypiques, telles que des footings à 6h du matin, des discours dans le noir, des chorégraphies pour les supporters...

Après deux saisons réussies dans la Sarthe (remontée en Ligue 1, deux fois demi-finalistes de la coupe de la ligue), il décide de relever un nouveau défi en prenant les rênes du FC Sochaux-Montbéliard, qualifié pour la Coupe UEFA. L'aventure tourne court dans le Doubs, car après une élimination au premier tour en UEFA et en Coupe de la ligue, et alors que le club ne compte que deux victoires après 17 journées pour une avant-dernière place au classement, il est démis de ses fonctions le 12 décembre 2007.

Il obtient son diplôme d'entraîneur professionnel de football (DEPF) en avril 2008[1].

Le , il est nommé à la tête du Havre AC, mal-en-point en championnat, et remplace Jean-Marc Nobilo. Fin de saison 2008-2009, il est remercié alors que son club termine bon dernier du championnat.

Depuis mai 2010, il est l'entraîneur de Bastia, équipe avec laquelle il remporte le championnat de National 2011 dès sa première année, et est ainsi promu en ligue 2 pour la saison 2011/2012. Il finira champion de la saison 2011/2012. C'est un entraineur aimé et respecté. Il est très réputé pour sa vision du jeu et son bon recrutement.

Carrière de joueur[modifier | modifier le code]

Carrière d'entraîneur[modifier | modifier le code]

Palmarès d'entraîneur[modifier | modifier le code]

  • Champion de National avec le SC Bastia 2010/2011
  • Champion de Ligue 2. avec le SC Bastia 2011/2012
  • Trophées UNFP du Meilleur Entraîneur de Ligue 2 en 2012
  • Meilleur Entraîneur du championnat de France de National en 2011 [2]

Anecdote[modifier | modifier le code]

Lors du second tour de l'élection présidentielle de 2012, 19 personnes du village corse de Belgodère, ont voté pour Frédéric Hantz. Ce scrutin intervient peu de temps après la montée du SC Bastia en Ligue 1, les votes ont décomptés comme nuls[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

1 : Les matchs de coupe de France ne sont pas inclus dans le total pour Rodez

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]