Cercle de Bourgogne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Carte des cercles impériaux au début du XVIe siècle. Le Cercle de Bourgogne figure en rouge.

Le Cercle de Bourgogne (en allemand, Burgundischer Reichskreis) est un cercle impérial du Saint-Empire romain germanique.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Le Cercle de Bourgogne est l'un des quatre cercles impériaux constitués en 1512, une décennie après la réforme impériale.

Le cercle comprend principalement les possessions des Habsbourg héritées de la maison de Bourgogne dans l'ouest du Saint-Empire, collectivement désignées par « duché de Bourgogne ». Géographiquement, le cercle est composé de deux parties distinctes : le comté de Bourgogne au sud (situé approximativement sur l'actuelle Franche-Comté française) et les Pays-Bas bourguignons au nord (actuels Belgique, Luxembourg, Pays-Bas et nord de la France).

L'assise territoriale du cercle est considérablement réduite au cours du temps avec la sécession des Provinces-Unies en 1581, l'annexion du Comté de Bourgogne par la France en 1678 et l'expansion progressive de celle-ci sur la Flandre française. L'occupation et l'annexion des territoires restants par la France révolutionnaire dans les années 1790 consacre la fin effective du cercle.

Membres et évolution[modifier | modifier le code]

Début du XVIe siècle[modifier | modifier le code]

Les États suivants font partie du cercle de Bourgogne à sa création en 1512 :

1548[modifier | modifier le code]

En 1548, lors de la Diète d'Empire à Augsbourg, l'Empereur Charles Quint place les Pays-Bas (actuelle Belgique) sous la protection du corps germanique, à l'intérieur du Cercle de Bourgogne, moyennant une exemption des taxes habituelles de la juridiction de la chambre impériale. Le cercle acquiert un statut de quasi-indépendance. Les membres suivants, précédemment rattachés au Cercle du Bas-Rhin-Westphalie, rejoignent le Cercle de Bourgogne :

Par ailleurs, la seigneurie de Jever rejoint le cercle. Précédemment membre d'aucun cercle, elle le quitte en 1588.

les Trois Conseils[modifier | modifier le code]

Charles Quint avait créé trois conseils collatéraux en 1531 : le conseil d'état, le conseil privé et le conseil des finances. Cette invention rationnelle confie à trois organismes spécifiques des fonctions régaliennes distinctes :

  • Conseil d'État : questions juridiques
  • Conseil privé : grands enjeux politiques
  • Conseil des Finances : affaires financières.

Elle traduit la volonté du pouvoir bourguignon de mieux contrôler les rouages financiers et juridiques complexes. Elle permet aussi de limiter le pouvoir de l'aristocratie aux questions juridiques, en les confinant au Conseil d'Etat, alors que les deux autres organes, aux missions plus techniques, sont confiés à un personnel mieux formé et issu de milieux plus modestes.

Indépendance des Provinces-Unies[modifier | modifier le code]

Les conflits entre Philippe II d'Espagne et ses sujets néerlandais conduisent à la Guerre de Quatre-Vingts Ans en 1568. Les sept provinces du nord des Pays-Bas espagnols déclarent leur indépendance en 1581 sous le nom de Provinces-Unies. Elles comportent :

Les provinces quittent le Saint-Empire — et le cercle de Bourgogne. L'Espagne conserve la possession des Pays-Bas méridionaux.

Annexions françaises[modifier | modifier le code]

Les traités des Pyrénées en 1659, d'Aix-la-Chapelle en 1668 et de Nimègue en 1678 consacrent la sortie de l'Artois, de la Franche-Comté et de parties de la Flandre et du Hainaut de l'Empire et du cercle.

Les traités d'Utrecht et de Rastadt en 1713 et 1714 apportent le reste des Pays-Bas espagnols à l'Autriche. Ils sont dès lors désignés sous le terme de Pays-Bas autrichiens.

Fin du XVIIIe siècle[modifier | modifier le code]

À la fin du XVIIIe siècle, le cercle de Bourgogne est composé de Malines, du Luxembourg, de Gueldre, du Hainaut, de la Flandre, de Tournai, de Namur, du Brabant, d'Anvers et du Limbourg, un territoire considérablement réduit par rapport à sa création en 1512.

En 1797, après la signature du traité de Campo-Formio, la région est annexée par la France.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]