Beezik.com

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

www.beezik.com

alt=Description de l'image Beezik.com logo.jpg.
Création Juin 2009
Disparition 15 avril 2013
Fondateurs Jean-Christophe Delaunay
Thomas Pasquet
Jean Canzoneri
Forme juridique SAS
Siège social Drapeau de France Paris (France)
Direction Jean-Christophe de Launay
Thomas Pasquet
Jean Canzoneri
Activité Internet, Téléchargement de musique
Effectif Vingt personnes
Site web www.beezik.com
Chiffre d’affaires 2.7 millions d'euros

Beezik.com était un site web créé début juin 2009, qui permettait de télécharger gratuitement de la musique de manière légale. Le site se finançait via la mise en place de publicité vidéo visionnée à chaque titre téléchargé. Une autre source de chiffre d'affaires était l'affiliation e-commerce[1]. Fin septembre 2012, le site comptait 8 millions de titres et trois millions d'inscrits. Le 7 mars 2013, le site a annoncé sa fermeture, le modèle n'étant pas assez rentable[2]. Beezik a fermé le 15 avril 2013[3] et redirige ses utilisateurs vers Deezer pour transférer leurs chansons[4].

Données techniques[modifier | modifier le code]

Le visionnage de ce fichier dans la taille par défaut (100 %) permet de connaitre la taille des vidéos sur Beezik.

Depuis septembre 2009, 1,2 million de titres sont téléchargeables en MP3 sans GDN (en) DRM en 192 kb/s. Ces titres sont compatibles avec tous les lecteurs.

Le restant du catalogue en septembre 2009, est de 0,8 million en WMA ou BEE avec GDN en 192 kb/s. La pochette de l’album se télécharge avec le titre. Sur la pochette et dans le titre est ajouté « Beezik remercie (x sponsor) » [5]. C'est pourquoi un logiciel a été conçu par un des utilisateurs du forum permettant de nettoyer la pochette et le titre des albums pour enlever les publicités[6]. La protection numérique nécessite l’activation de la licence numérique du titre via le logiciel Windows Media Player 11 pour les WMA ou le lecteur Beezik pour les BEE. Les DRMs en WMA limitent le nombre de transferts à cinq et les titres ne peuvent pas être gravés sur un support numérique. Si l'utilisateur veut garder sa possibilité d'écoute de ses fichiers Beezik, il renouvelle tous les mois la licence d'un seul titre ou il télécharge un nouveau titre sur Beezik. Lors du renouvellement, le lecteur de Microsoft ainsi que le lecteur Beezik demandent l'email et le mot de passe.

Le site forçait les navigateurs Web à passer en « mode plein écran » lors de la lecture des publicités vidéo de 10 à 30 secondes[7],[8] de 1024 × 576 pixels (16 / 9). L'appui de la touche « Échap » mettait en pause la publicité et le téléchargement[9].

À présent, le système fonctionne avec deux publicités vidéo: l'utilisateur n'est pas forcé de regarder la vidéo puisqu'il peut changer d'onglet et même cliquer sur la croix présente en haut à droite pour la passer.

Le site fonctionne si Flash est installé[8]. Un plugin disponible pour Mozilla Firefox permet de télécharger l'ensemble du catalogue de Beezik sans DRM[10],[11]. En septembre 2010, ce plugin n'est plus en téléchargement sur le site officiel des extensions et ne fonctionne plus avec la dernière version de Firefox. Cependant, un plugin a marché avec ce navigateur en juin 2011 par la création d'une nouvelle version, donnée par un membre du forum le 16 juin[12].

Historique[modifier | modifier le code]

Depuis mi-septembre 2009, le catalogue a 1,2 millions de titres sans GDN[13] L'équipe est en train de mettre à disposition 1,2 millions de titres en MP3 au lieu du WMA.

Le 19 novembre 2009 au soir, la diffusion du reportage « envoyé spécial de France 2 concernant la loi Création et Internet dont 133 secondes[14] au sujet de Beezik.com, provoque une augmentation remarquable de la fréquentation du site les jours suivants. Le site a donc été par moment inaccessible pour de nombreux visiteurs[15]. La fréquentation de cet article sur Wikipédia est en moyenne en octobre 2009 de 91 visites par jour[16] Les visites sont de 3 700 le 19 novembre 2009, 3 200 le jour d'après et 1 400 le 21 novembre 2009.

Le 5 mai 2010, dix pub différentes peuvent être regardées. Les pub sont : trois pour des voitures de marque différentes, une pour une chaîne de TV, une pour une chaîne de restauration rapide, une pour un forfait de téléphonie mobile, une pour une marque de vêtements, une pour une marque de boisson, une pour une chanteuse et une pour une marque de produit d'hygiène et beauté.

En tout : il y a Blackberry, Braun, Canal+, Citroen, Calvin Klein, Coca-Cola, Crédit Lyonnais, Dior, Ford, Gillette, HP, Kia, LG, MTV, Nikon, Orange, Perrier, Peugeot, Red Bull, Samsung, Schweppes, SFR, Sony et Volvo. En août 2010, il y a un million d'inscrits sur ce site[17].

Au mois d'août 2011, il y a deux millions et demi d'inscrits.

En mars 2012, Beezik fusionne avec Ebuzzing qui diffuse de la publicité vidéo sur internet [18].

En septembre 2012, Beezik trouve un accord avec l'une des quatre majors de l'industrie du disque qui manquait à son catalogue, Warner Music, et étend ainsi son offre de musique à 8 millions de titres à la fin du mois.

Cependant, au début du mois de mars 2013, les créateurs du site internet annoncent, par le biais d'une vidéo postée sur internet [19], leur intention de fermer le site en raison d'un manque de rentabilité et de la difficulté de rendre le service compatible avec la stratégie du groupe, qui vise à l'internationalisation, et donc jugeant le site trop franco-français[20],[21],[22]. Dans cette même vidéo, ils expliquent que les effectifs ne seront pas au chômage, mais simplement réorganisés dans la structure qui avait racheté l'entreprise quelques mois plus tôt, Ebuzzing[23]. La continuité de l'existence de Beead est confirmée, les deux personnes précisant que Beezik servait à BeeAd dans le sens où il fallait montrer l'intérêt du format publicitaire au travers de la musique gratuite et légale. Un mois plus tard, un partenariat est trouvé avec le français Deezer afin de permettre aux clients de Beezik d'avoir une solution de secours: le service de streaming pourra ainsi rapatrier les téléchargements exécutés afin d'en réaliser des playlists, même pour les titres protégés par DRM[24].

Fonctionnement[modifier | modifier le code]

Après l'inscription sur le site, l’utilisateur sélectionne un titre. Un extrait de chacun est disponible en écoute. Ensuite, il choisit une publicité parmi une petite liste allant de une à quatre (selon le nombre de téléchargements que l'utilisateur a réalisés) [5], qui est jouée durant le téléchargement pour financer son titre. Il a ensuite un délai de six secondes[25] après la fin de la publicité pour cliquer afin de télécharger ; si le temps est dépassé, le titre ne sera pas enregistré sur le disque dur[13]. Les revenus publicitaires rémunèrent les artistes, Beezik et l'ensemble des ayants droit. Le membre clique sur Enregistrer pour que la chanson soit installée sur le disque dur puis une fenêtre de son navigateur web s'ouvre afin de le diriger vers le site internet du sponsor.

La recherche porte sur les titres et les artistes du catalogue disponible.

Beezik récompense ses utilisateurs en donnant des points (0,3  pour chaque téléchargement en juin 2009) [9] L'utilisateur converti les points en bons de réduction. Il utilise les bons auprès d'un certain nombre de partenaires e-commerce en juin 2009 [5]. Le membre est financé de 4 à 25 % de ses dépenses selon les marchands[5]. Beezik est rémunéré par ces marchands[5]. Le membre reçoit aussi des points en parrainant de nouveaux utilisateurs.

Le nom des fichiers possibles grâce à l'ID3, ont l'ajout « Beezik remercie ( x partenaire) » en plus du titre de la chanson. Cet ajout n'est pas présent dans les commentaires (métadonnées de la musique) [8]. De plus, la pochette du titre choisi possède un encart où la mention "Beezik remercie [LOGO PARTENAIRE]" est placée, ce qui laisse une trace visible de l'entreprise.

Accords pour diffuser le contenu musical[modifier | modifier le code]

Beezik a conclu de nombreux accords avec la SACEM, des maisons de disques (Universal, Naïve, EMI Music, Pschent, Polydor, Atmosphériques, Scorpio Music, Alien Prod, Believe, Idol, Mercury, Virgin, The Orchard, AZ, CAPITAL, Century, Malligator…) et des artistes indépendants. Ainsi au 22 avril 2010, il est possible de télécharger en WMA le catalogue de Universal, EMI Music et depuis peu, celui de SONY MUSIC. Les catalogues de Pschent, Scorpio Music, Alien Prod, The Orchard, IDOL, Atmosphériques et Believe sont, quant à eux, disponibles en format MP3.

Les titres sont normalement disponibles au téléchargement dès le premier jour de leur sortie en numérique[26].

Sony ayant récemment signé un contrat avec Beezik, les différents titres sont en cours de transfert vers le site et seront au format WMA ; selon le forum du site, leur totale intégration sera finie au plus tard à la fin de l'année 2011. Des discussions ont été engagées avec Warner.

À partir de la fin septembre 2012, toutes les chansons de Warner sont téléchargeables[18]. Le catalogue atteint 8 millions de titres[18].

Financement[modifier | modifier le code]

Fin février 2009, 2,7 millions d'euros ont été levés auprès du fonds d'investissement « Axcel Loisirs France » soit un tiers du capital[27].

Le coût par clic sur une pub vidéo est d'environ 35 à 40 cts € pour l'annonceur [28] selon un des dirigeants, Jean Canzoneri. (Environ 50 € [29] pour une heure de diffusion.). En 2009, on peut lire sur le site internet: " L'utilisateur qui télécharge un titre économise 0,99 cts d'€. L'objectif de 2010 est d'atteindre 3 millions d'€ de CA. « Nous sommes bien partis pour les faire, et surtout notre modèle est déjà profitable » ". En 2010, 2,5 millions de visiteurs uniques par mois vont sur Beezik.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.beezik.com/beezik/anonymousLegalConditions.htm Conditions générales d'utilisation consultées en novembre 2009.
  2. http://lexpansion.lexpress.fr/high-tech/pourquoi-le-site-de-telechargement-gratuit-beezik-va-fermer_375200.html
  3. https://fr-fr.facebook.com/BeezikEntertainment
  4. http://www.deezer.com/fr/app/beezik?ref=beezik/utm_source=beezik/utm_medium=cpc/utm_campaign=beezik
  5. a, b, c, d et e http://www.01net.com/editorial/502412/beezik-musique-gratuite-et-bons-dachat-contre-publicite/ Publié le 27 mai 2009.
  6. http://forum.beezik.com/viewtopic.php?f=48&t=14540 Publié le 14 janvier 2012
  7. http://www.web-libre.org/breves/beezik-musique-gratuite,10630.html Publié le 20 novembre 2009.
  8. a, b et c http://iphone.freenews.fr/spip.php?page=ispip-article&id_article=7109 Publié le 21 septembre 2009.
  9. a et b http://www.silicon.fr/fr/news/2009/05/29/jc_de_launay_beezik_notre_objectif_est_de_rendre_notre_catalogue_entierement_interoperable Publié le 29 mai 2009.
  10. http://forum.beezik.com/forum/viewtopic.php?f=36&t=812&start=60 Forum officiel, « renouveler la licence ⇒ Error » publié le 20 novembre 2009.
  11. http://webiswell.fr/22/09/2009/beezik-contourner-hadopi-2-legalement-et-gratuitement-2217/ Publié le 22 septembre 2009.
  12. http://forum.beezik.com/forum/viewtopic.php?f=36&t=13316
  13. a et b [ http://www.pcinpact.com/actu/news/51399-beezik-telechargement-musique-gratuit-legal.htm] Publié le 24 septembre 2009 sur PC Impact
  14. http://www.pcinpact.com/actu/news/54213-hadopi-odebi-envoye-special-reportage.htm?vc=1&p=12#vc Vidéo du 19 novembre 2009 d'envoyé spécial.
  15. http://www.numerama.com/forum/topic/99679-beezik-hs/ Copie d'écran du site avec les connexions trop nombreuses, publié le 21 novembre 2009.
  16. statistiques de Wikipédia
  17. http://electronlibre.info/Beezik-la-troisieme-voix,00818
  18. a, b et c Accord entre Warner Music et le site de téléchargement légal Beezik Actu voila.fr 4 septembre 2012
  19. http://video-streaming.orange.fr/high-tech-science/jean-canzoneri-et-thomas-pasquet-beead_14693766.html
  20. http://www.degroupnews.com/actualite/n8458-express-microsoft-bruxelles-beezik-internet.html
  21. http://www.gentside.com/beezik/fermeture-de-beezik-comment-ne-pas-perdre-definitivement-vos-telechargements-de-musique-grace-a-deezer_art49588.html
  22. http://www.irma.asso.fr/Fermeture-de-Beezik-notre-metier-n
  23. http://www.numerama.com/magazine/25315-beezik-arrete-en-partie-a-cause-des-majors.html
  24. http://www.lexpansion.lexpress.fr/high-tech/fermeture-de-beezik-les-bibliotheques-seront-sauvegardees-sur-deezer_378539.html
  25. http://www.digitalmeme.fr/2009/06/04/beezik-fantastik/ Publié le 4 juin 2009.
  26. http://www.beezik.com/anonymousMemberHelp.htm
  27. http://www.journaldunet.com/ebusiness/le-net/interview/jean-christophe-de-launay-beezik-est-tres-different-de-spiral-frog.shtml Interview du patron Jean-Christophe au « Journal du net », publié le 20 mai 2009.
  28. Texte et interview vidéo de 5 minutes du patron (Jean Canzoneri), Beezik invente le téléchargement gratuit Le Figaro, mis à jour le 21 avril 2010.
  29. 35 cts € par 25 secondes de diffusion.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]