Century Media Records

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Century.

Century Media Records

Description de l'image  Century media logo.jpg.
Fondation 1988
Genre heavy metal, death metal, hard rock, metal progressif, punk rock, thrash metal
Pays d'origine Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Siège Dortmund (Allemagne), Hawthorne (Californie)
Site web Centurymedia.com

Century Media Records est un éditeur de musique indépendant spécialisé dans le metal. La société est européenne, avec des bureaux en Allemagne, Autriche, France, Italie, Suède et Royaume-Uni. Elle possède également des dépendances aux États-Unis et au Brésil.

Histoire[modifier | modifier le code]

Century Media est fondé par Robert Kampf à Dortmund, en Allemagne, en 1988, et a aidé de nombreux groupes et artistes à se lancer tels que Architects, Diecast, Divine Heresy, Eyehategod, God Forbid, Iced Earth, In This Moment, Lacuna Coil, Moonspell, Nevermore, Shadows Fall, Suicide Silence, Warbringer, et Winds of Plague. Le label est spécialisé dans divers genres et styles dérivés du heavy metal[1]. Un nombre d'artistes listés sont engagés par Century Media pour les marchés américains, depuis des labels localisés en Europe. Century Media est également le label principal de groupes comme Arch Enemy, Napalm Death, et Queensrÿche.

Le groupe le plus célèbre du label est Lacuna Coil. Shadows Fall a également fait succès grâce au label. Le groupe iconique punk hardcore Sick of It All fait également partie de la famille Century Media. L'album de Lacuna Coil, Comalies, paru en 2002, devient le premier album estampillé Century Media à atteindre le classement musical Billboard 200, atteignant la 178e place, deux ans après parution. Son quatrième album, Karmacode, le dépasse, avec 490 000 exemplaires vendus au total, et atteint la 28e place du Billboard Album Chart américain. Il se classe premier au Top Independent Albums Chart. L'album de Shadows Fall, The War Within, commercialisé en 2004, frappe le Billboard 200 et débute à la première place du classement Independent Albums, avec 300 000 exemplaires vendus au total. D'autres artistes notables du label ayant atteint le Billboard 200 impliquent In This Moment, Arch Enemy, Stuck Mojo (en), Nightrage, Behemoth, Strapping Young Lad, Suicide Silence et God Forbid. le groupe finlandais Sentenced est récompensé le 14 août 2008 pour leur DVD certifié platine, Buried Alive. En avril 2009, le label annonce un partenariat de distribution avec EMI[2]

Century Black[modifier | modifier le code]

Fin des années 1990, Century Media possédait un label à part nommé Century Black, qui devait servir de label style « Miramax Films » pour le black metal, spécialisé dans la distribution ou re-distribution d'album black metal impossible, ou pratiquement impossible, à trouver dans les marchés américains). En 2000, le label Century Black devient inactif.

Abacus Records[modifier | modifier le code]

Abacus Records était un autre label fondé par Century Media en 2002, qui mettait en contrat des groupes metalcore. Le 24 juillet 2007, Abacus Records annonce sa fermeture[3].

Controverse[modifier | modifier le code]

En août 2011, Century Media décide de retirer ses artistes du site Spotify, un service de vente en-ligne, dans le but de « protéger l'intérêt de ses artistes ». Le blog Metal Sucks[4] critique Century Media dans l'un de ses messages, qui est par la suite répondu par e-mail par le label[5]. Le 30 juillet 2012, Century Media Records relance à nouveau son catalogue complet sur Spotify après « un long et impressionnant débat entre fans » et avec Spotify[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. CMR Statement (15 juillet 2007)
  2. (en) « CENTURY MEDIA Extends EMI Deal Down Under », idiomag,‎ 23 avril 2009 (consulté le 26 avril 2009).
  3. (en) « Abacus Recordings shuts down », Lambgoat,‎ 24 juillet 2007 (consulté le 30 mai 2012).
  4. (en) Vince Neilstein, « CENTURY MEDIA PULLS OUT OF SPOTIFY, BURIES HEADS IN THE SAND », Metal Sucks,‎ 8 août 2011 (consulté en 30mai 2012).
  5. (en) Vince Neilstein, « CENTURY MEDIA RESPONDS TO SPOTIFY UPROAR: VINCE RESPONDS TO CENTURY MEDIA », Metal Sucks,‎ 9 août 2011 (consulté le 30 mai 2012).
  6. (en) « CENTURY MEDIA Artists back on SPOTIFY », Blabbermouth.net,‎ 30 juillet 2012 (consulté le 30 juillet 2012).

Lien externe[modifier | modifier le code]