Langues scandinaves

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Langues scandinaves, langues germaniques septentrionales
Région Scandinavie, îles Féroé, Islande
Classification par famille
Codes de langue
ISO 639-5 gmq
IETF gmq

Les langues scandinaves, ou langues germaniques septentrionales, sont un groupe de langues étroitement apparentées, essentiellement parlées dans les pays nordiques de Scandinavie. Elles forment une branche des langues germaniques, elles-mêmes sous-ensemble des langues indo-européennes. Les deux autres sous-familles germaniques sont les langues germaniques occidentales et les langues germaniques orientales, aujourd'hui éteintes. Environ 20 millions de personnes parlent une langue scandinave comme langue maternelle.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les langues germaniques vers 900

Les langues scandinaves ont commencé à se différencier des autres langues germaniques vers l'an 200. Après les périodes du proto-norrois et du vieux norrois, elles se scindèrent en deux branches : une branche orientale, comprenant le danois et le suédois, ainsi qu'une branche occidentale, comprenant le norvégien, le féringien et l'islandais, pour ces deux dernières apportées par les colons scandinaves aux îles Féroé et en Islande vers l'an 800. Également apparenté aux langues scandinaves, le norne vit le jour aux Orcades et aux Shetland pour finalement s'éteindre vers 1700.

Au Moyen Âge, les locuteurs de toutes les langues scandinaves pouvaient se comprendre mutuellement et considéraient parler la même langue, appelée langue danoise jusqu'au XIIIe siècle en Suède et en Islande. Au XVIe siècle, les Danois et les Suédois se référaient toujours à une unique langue scandinave, comme en témoignent l'introduction de la première traduction de la Bible en danois ainsi que l'Histoire des peuples du Nord d'Olaus Magnus.

Classification[modifier | modifier le code]

Les langues germaniques en Europe :
  • En bleu clair : langues scandinaves occidentales
  • En bleu foncé : langues scandinaves orientales
Classification alternative des langues scandinaves
  • En bleu : langues scandinaves continentales
  • En vert : langues scandinaves insulaires

Traditionnellement, les langues scandinaves sont divisées en deux branches principales, occidentale et orientale, dérivées respectivement des dialectes occidentaux et orientaux du vieux norrois. Les langues scandinaves orientales subirent une forte influence du moyen bas-allemand pendant la période d'expansion hanséatique.

Une autre classification, mettant l'accent sur la compréhension mutuelle plutôt que sur un modèle en arborescence, aboutit à placer le norvégien, le danois et le suédois dans un groupe continental, tandis que le féringien et l'islandais se retrouvent dans le groupe des langues scandinaves insulaires. Du fait de la longue union politique entre le Danemark et la Norvège, le norvégien traditionnel standard (bokmål) partage l'essentiel de son vocabulaire et de sa grammaire avec le danois, et suivait pratiquement la même orthographe jusqu'à la réforme de 1907. Pour cette raison, le bokmål est parfois considéré comme appartenant au sous-groupe oriental et le nynorsk au sous-groupe occidental. Cependant, la prononciation du danois s'est davantage distanciée de la forme écrite, avec un phénomène de réduction et d'assimilation des consonnes et voyelles et la prosodie du stød.

Compréhension mutuelle[modifier | modifier le code]

La compréhension mutuelle des langues scandinave continentales est asymétrique. Les locuteurs du norvégien seraient les plus aptes à comprendre les autres langues du groupe, tandis que les locuteurs du danois à Copenhague et les suédophones de Stockholm auraient les plus grandes difficultés de compréhension. Les suédophones seraient également le groupe aux aptitudes les plus inégales.[réf. nécessaire]

Sous-groupe occidental[modifier | modifier le code]

Sous-groupe oriental[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Christophe Bord, Les langues scandinaves, PUF, coll. Que sais-je ?, 2001, (ISBN 2130515002)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :