Agriculture en Argentine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Superficies cultivées
en hectares (2002)
Total 38 064 983,4
Céréales 9 985 954,5
Oléagineux 12 938 127,1
Cultures industrielles 794 522,9
Semences 233 077,6
Légumineuses 174 952,7
Fourrages annuels 4 260 067,6
Fourrages pérennes 7 883 596,8
Aromatiques, médicinales
et condiments
1 160,2
Autres légumes 212 505,2
Fleurs 7 734,3
Fruits 544 214,4
Bois plantés 1 022.686,2
Pépinières 5 656,8

L'agriculture de l'Argentine, emploie près de 7 % de la population active, en contribuant à environ 5 % du PIB, tout en assurant les trois quarts des exportations argentines. L'Argentine est cultivée sur plus ou moins 14 % de sa superficie, soit 380 000 km² sur les 2 800 000 km² de son territoire, mais près de la moitié de la superficie du pays est occupée par de l'élevage extensif. L'essentiel de la production agricole provient de la région de la Pampa. Les principaux produits sont le soja, le maïs, le blé, la viande, la laine et le vin. En 2000, le pays possédait environ 420 000 exploitations agricoles, avec cependant de nombreux latifundiums qui produisent une large partie de la production nationale.

Production régionale[modifier | modifier le code]

Avec respectivement 121 002 et 87 865 km2 de superficie cultivée, les provinces de Buenos Aires et de Córdoba possédaient ensemble, en 2002, plus de la moitié de la superficie consacrée aux cultures dans le pays. Suivaient les provinces de Santa Fe (54 283 km2), La Pampa (27.529) et Entre Ríos (21.024).

Production[modifier | modifier le code]

Céréales et oléagineux[modifier | modifier le code]

Catégories Production en milliers de tonnes
2000-2001 2001-2002 2002-2003 2003-2004 2004-2005
Céréales - Total 36 642,6 34 857,5 31 898,5 34 138,2 41 850,4
Avoine 644,2 644,8 487,5 332,0 536,1
Blé 15 959,4 15 291,7 12 301,4 14 563,0 15 970,1
Maïs 15 359,4 14 712,1 15 044,5 14 950,8 20 482,6
Millet 31,2 28,1 21,9 11,4 16,3
Orge 717,3 521,1 543,4 1 001,7 886,3
Riz 873,2 709,3 717,6 1 060,1 956,3
Seigle 129,8 86,5 79,2 36,7 91,9
Sorgho 2 908,8 2 847,2 2 684,8 2 165,0 2 894,3
Oléagineux - Total 30 524,3 34 244,5 38 778,1 35 077,8 42 493,8
Arachide 394,8 361,9 220,9 293,0 444,8
Soja 26 880,9 30 000,0 34 818,6 31 576,8 38 300,0
Tournesol 3 179,0 3 843,6 3 714,0 3 160,7 3 662,1
Lin 22,3 15,5 11,3 29,3 36,1

Les principales céréales cultivées sont le maïs et le blé, mais le pays produit aussi du sorgho et du riz, ainsi que de l'orge et de l'avoine. Depuis l'an 2000, les productions de maïs et surtout de soja augmentent notablement, mais la production de blé stagne. La superficie allouée au blé est d'environ 5,8 millions d'hectares, celle du mais est de 2,5 millions d'hectares et celle du riz est de 281 000 hectares.

Parmi les oléagineux, on compte le tournesol, le lin, au début du XXe siècle, le pays en était le premier exportateur mondial, mais sa production est en chute libre, et surtout le soja qui constitue la plus importante culture du pays, occupant près de la moitié des surfaces cultivées, tout en étant son premier produit d'exportation (36 % des exportations en 2008 en incluant ses produits dérivés, soit 16 milliards d'euros [1]). L'Argentine produit 19 % du soja mondial, derrière les États-Unis (38 %) et le Brésil (25 %), mais avant l'Inde (7 %), le reste du monde n'en produisant que 11 % [2]. Ainsi si la production de soja était de seulement 78 000 tonnes en 1971-72, elle a augmenté à 7,1 millions de tonnes en 1985-86, et est passée à 18 millions de tonnes en 1999. La production de soja est devenue très majoritairement composée de le plant OGM, alors que ceci ne sont apparus en Argentine qu'en 1996.

Le projet de Cristina Kirchner, en 2008, d'augmenter les taxes à l'exportation sur le soja et la tournesol de 35 à 45 %, en baissant en contrepartie celles sur le maïs et le blé, a ainsi provoqué un conflit très dur avec les organisations patronales agricoles, et l'abandon final du projet ainsi que la démission du ministre de l'Economie [1].

Fruits et légumes[modifier | modifier le code]

Production en milliers de tonnes
1994-1995 1995-1996 1996-1997 1997-1998 1998-1999 1999-2000
Fruits
Prunes 56,00 63,00 69,70 78,20
Abricots 22,20 23,80 26,80 23,10
Pêches 199,00 210,00 225,70 257,10
Citrons 755,60 800,00 969,80 1 020,90
Mandarines 387,90 252,60 399,80 394,20
Pommes 1 146,00 1 086,00 1 117,70 1 033,50
Oranges 760,00 504,40 918,70 983,80
Poires 481,00 520,00 532,50 537,50
Pamplemousses 195,90 166,80 241,50 216,10
Raisins 1 930,00 2 039,90 2 481,90 2 001,60 2 420,10
Légumes
Oignons 604,6 625,9 797,8
Pommes de terre 2 275,1 3 079,9 3 412,4
Haricots 218,3 268,5 303,2 340,5 297,2
Tomates 662,0 710,6 647,2

Les principaux légumes cultivés sont les pommes de terre, les oignons et les tomates, puis plus secondairement les patates douces, les citrouilles, les carottes, les haricots, les poivrons et l'ail. Les principales légumineuses cultivées sont les pois, haricots, fèves et lentilles. Au niveau des fruits, citons entre autres les agrumes, les pommes, poires, pêches et le raisin.

Agrumes[modifier | modifier le code]

La production d'agrumes est particulièrement importante et en croissance continue. Avec 1,18 million de tonnes en 2001[3], l'Argentine assure plus de 10 % de la récolte mondiale de citrons, dont elle est le troisième producteur, après le Mexique et l'Inde et avant l'Espagne et les États-Unis.

Viticulture[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Viticulture en Argentine.

L'Argentine est l'un des plus importants producteurs mondiaux de vin, il en produit ainsi 1,26 million de tonnes en 1999, soit 4,5 % du total de la production mondiale. La province de Mendoza est la principale région viticole du pays. C'est dernière année la production viticole est cependant en baisse.

Cultures commerciales[modifier | modifier le code]

Les principales cultures commerciales du pays sont la canne à sucre, le coton, le tabac le thé, ainsi que le maté. La canne à sucre est cultivée sur une superficie d'environ 3 000 km², principalement dans la province de Tucumán, avec une production d'environ 19 millions de tonnes, en 1999. En 2007, le pays a produit environ 393 000 tonnes de coton, principalement dans la province de Chaco. Le tabac est quant à lui principalement cultivé dans la province de Misiones, avec une production d'environ 113 000 tonnes.

Élevage[modifier | modifier le code]

Catégories Années
2001 2002 2003 2004 2005
Nombre de têtes abattues
Bovins 11 586 732 11 499 838 12 506 192 14 295 801 14 251 709
Porcins 2 110 155 2 042 400 1 731 852 2 042 527 2 467 978
Ovins 3 111 827 2 535 396 3 107 808 4 063 938 4 873 042
Poulets, dindes, canards
etc. (en millions)
344 261 277 338 394
Oies et faisans 5 348 7 121 44 949 42 458 17 854
Cochons de lait 440 579 211 061 139 522 100 377 118 628
Chevreaux 122 420 178 217 176 648 173 645 166 285
Lapins 132 551 253 533 459 299 1 741 103 2 618 725
Lièvres 2 197 656 2 452 951 2 004 185 2 172 653 2 511 715
Équins 188 700 201 532 200 377 211 079 219 387
Cerfs, sangliers
et antilopes
1 084 426 581 1 987 1 701
Exportations
en tonnes
Viande bovine 152 599 351 201 391 983 631 030 771 427
Viande de porc 1 605 1 126 982 1 628 1 798
Viande ovine 1 031 1 653 4 736 6 163 8 951
Consommation
en milliers de tonnes
Viande bovine 2 336 2 174 2 272 2 393 2 360
Viande de porc 270 199 200 218 247
Viande ovine 55 49 63 86 106

L'élevage argentin compte environ 53,6 millions têtes de bétail, avec 21,6 millions de moutons, 5 millions de porcs et 3,3 millions de chevaux. Le pays produit ainsi, chaque année, 5 millions de tonnes de viande dont 3,2 millions de tonnes de viande bovine, 1,2 million de volailles, 265 000 tonnes de viande de porc et 100 000 tonnes de viandes ovines. La production laitière est chaque année de 10 milliards de litres et 0,5 million de tonnes de fromage avec, en 2000, une valeur ajoutée de 4,685 milliards de dollars.


Les exportations de viande bovine ont considérablement augmenté entre 2001 et 2005. C'est un des effets de la dévaluation de 2002. Il s'ensuit un accroissement assez net du troupeau de bovins entre 2002 et 2005. En revanche la consommation intérieure de viande bovine a stagné durant cette période ; par tête d'habitant, elle a même légèrement reculé. Malgré cela, avec une consommation annuelle de plus de 60 kilos de bœuf par habitant, l'Argentine reste dans le peloton de tête des pays grands consommateurs de viande bovine. À titre de comparaison, en 2000, la consommation française de viande bovine se montait à 26 kilos par habitant[4].

Nombre de têtes existantes Cheptel en milliers de têtes (au 30 juin)
1997 1998 1999 2000 2001 2002
Bovins 50 058 90 48 084 90 49 056 70 48 674 40 48 851 40 48 539 40
-- dont vaches 20 176 195
Ovins 13 197 800 13 703 400 13 561 600 12 558 900
-- dont moins de 6 mois 931 120
Porcins 2 184 804
-- dont moins de 2 mois 744 201
-- dont truies 344 056
Caprins 3 428 000 3 402 700 3 490 200 4 061 402
Camélidés 161 402
Unité Production annuelle
2001 2002 2003 2004 2005
Lait - Total millions litres 9 475 8 110 7 951 9 169 9 532
-- pour fabrication
de produits lactés
millions litres 7 094 6 073 5 928 6 974 7 252
-- lait liquide millions litres 1 686 1 443 1 427 1 548 1 608
-- production informelle millions litres 694 594 596 647 672
Œufs millions douzaines 449 380 443 539 569
consommation apparente œufs/habitant/an 148 126 144 169 174

Pêches[modifier | modifier le code]

La production halieutique argentine s'élève le plus souvent entre 850 000 et 900 000 tonnes, essentiellement du merlu, du calmars et des crevettes, une grande partie de ces productions étant exportées. Les principaux ports du pays sont Bahía Blanca et Mar del Plata.

Production annuelle par groupe d'espèces
en tonnes
2001 2002 2003 2004 2005
Total Argentine (Haute mer) 877 946,5 882 913,4 839 506,3 873 100,2 856 817,1
Poissons 561 549,8 646 117,6 636 175,9 761 191,9 696 824,2
-- dont Merlu (Merluccius hubbsi) 249 443,9 358 818,9 334 098,2 416 739,5 360 739,8
-- dont Grenadier patagonien
(Macruronus magellanicus)
111 835,6 98 722,9 97 773,4 116 943,7 113 814,6
Mollusques 236 888,4 184 539,2 148 318,1 83 265,4 151 319,9
Crustacés 79 471,5 52 256,4 55 012,0 28 641,5 8 672,9
Quantités annuelles des principaux
ports de pêche (en tonnes)
2001 2002 2003 2004 2005
Mar del Plata 373 331,09 392 691,24 362 796,34 421 817,00 444 174,1
Puerto Madryn 184 306,13 177 643,70 133 081,19 145 189,70 154 770,0
Ushuaïa 89 259,81 97 423,65 97 683,10 128 205,20 90 393,0
Puerto Deseado 102 456,70 79 554,92 98 252,64 43 634,10 61 859,2
Comodoro Rivadavia 24 306,36 36 856,36 57 024,97 57 588,30 26 680,2
Rawson 12 537,13 14 509,76 11 518,61 14 913,40 20 369,0
San Antonio Este 10 328,91 6 227,90 18 186,50 20 658,70 17 185,3
Buenos Aires 218,71 670,39 2 605,60 1 171,90 3 597,5
Bahia Blanca 6 688,10 4 696,89 7 570,66 3 549,10 6 513,6
Necochea-Quequén 7 256,66 5 467,24 4 671,16 4 937,20 3 662,3
Total Argentine 877 946,5 882 913,4 839 506,3 873 100,2 856 817,1

Source[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Patrick Bèle, L'Argentine ne croit plus en Cristina Kirchner, Le Figaro, 18 juillet 2008
  2. Le Monde 29-10-07 - Argentine : une reprise économique tirée par les céréales et le soja
  3. Quid 2002 - page 1700
  4. Quid 2002 - Section agriculture (page 1727) : consommation de viande en France.