Train World

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Train World
Image dans Infobox.
Informations générales
Type
National
Ouverture
Dirigeant
Site web
Bâtiment
Architecte
Protection
Localisation
Pays
Commune
Adresse
Coordonnées
Localisation sur la carte de Belgique
voir sur la carte de Belgique
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Bruxelles
voir sur la carte de Bruxelles
Red pog.svg
Le grand hall de la gare de Schaerbeek.

Train World est le musée de la Société nationale des chemins de fer belges situé à Schaerbeek, en région de Bruxelles-Capitale. Les travaux ont débuté en à la gare de Schaerbeek, au nord-est de Bruxelles, et l'ouverture fut planifiée pour 2014[1] et reportée à mai[2] puis au .

La scénographie est assurée par François Schuiten[3]. La musique est signée Bruno Letort.

Un hôtel est associé au concept du musée, le Train Hostel[4].

Historique[modifier | modifier le code]

Depuis la fin de la traction à vapeur, en , la SNCB avait conservé une large collection de matériel historique, estimée à près de 200 véhicules, dans un état très variable. Depuis 50 ans, tout ce matériel était caché du public dans une remise étroite à Louvain, Haine-Saint-Pierre et Bruges.

En 1987, le Directeur-Général de la SNCB, Maurice Page, et son porte-parole historique, Georges Feron, mettent sur pied un groupe de travail chargé d'élaborer le principe de réalisation d'un musée belge des chemins de fer.

Ce groupe SNCB s'appuyait sur le lobbying politique de la députée-bourgmestre Françoise Schepmans et de son ami d'enfance, Philippe Touwaide, ancien directeur de cabinet de bourgmestres et de ministres, lesquels défendaient le choix du site de Tour & Taxis.

Pour des raisons urbanistiques, le choix de la SNCB et du groupe de lobbying Schepmans-Touwaide s'est réorienté vers la gare de Schaerbeek-Voyageurs, avec l'appui des autorités communales de Bruxelles et de Schaerbeek, des autres bourgmestres et de tous les députés bruxellois, mais contre l'avis de la SNCB qui souhaitait implanter ce musée à Ostende.

L'intervention définitive des ministres Laurette Onkelinx et Charles Picqué a fait valider le choix définitif de Schaerbeek comme localisation du musée ; avec normalement deux vitrines promotionnelles à Treignes.

Par ailleurs, plusieurs associations de préservation (PFT-TSP et CFV3V) avaient constitué des collections importantes de matériel ancien préservé. Aussi, une charte fut signée pour organiser la gestion d'une partie de la collection par ces associations, soit le matériel qui n'était pas sélectionné pour Train World (et l’antenne de Treignes à établir), et qui n'était pas non plus trop dégradé (près de la moitié de la collection ayant passé des décennies à l'air libre, sa mise à la ferraille était inévitable).

La collection[modifier | modifier le code]

Tablier du viaduc ferroviaire sur la Meuse qui sert désormais de plateforme surélevée.

Le matériel ferroviaire[modifier | modifier le code]

Les matériels suivants sont exposées dans le musée (Schaerbeek)[5] :

  • Une chaudière à foyer Belpaire venant d’une locomotive type 25 de 1884 transformée en générateur à vapeur.
  • La locomotive à vapeur "Le Belge" (réplique en bois).
  • La locomotive à vapeur "Pays de Waes" de 1845.
  • La locomotive à vapeur de manœuvre 1152 (type 51) de 1880 construite par la Compagnie belge pour la construction de matériel de chemins de fer radiée et revendue à la Carbochimique Tertre[6].
  • La puissante locomotive à vapeur 10.018 (Type 10).
  • La locomotive à vapeur 12.004 (type 12), cette locomotive à vapeur carénée est la pièce centrale du musée.
  • La locomotive à vapeur d'inspiration anglaise 18.051 (type 18) construite par la société de Saint-Léonard[7].
  • L'autorail pour lignes secondaires 551.48 (ex. type 622 dit "petit Brossel").
  • La locomotive diesel de ligne prototype 6406 (211.006) (qui a perdu son moteur).
  • La locomotive électrique polytension 1503.
  • Une voiture d'extrémité (voiture pilote) de la première automotrice électrique de type AM 35 (1935).
  • Une voiture à voyageur de type GCI n°91001 (Grande Capacité D'intercirculation).
  • Une voiture à voyageur de type M1 n°63105 (Métallique).
  • Une voiture à voyageur de type TEE n°135 (Trans Europe Express).
  • Deux voitures des trains Royaux Belge.
  • Un wagon fourgon postal d'origine allemande (restée en Belgique après la 2e guerre mondiale et utilisée comme circonscription de tri entre 1945 et 1981).

Le musée du chemin de fer de Treignes, tient aussi une partie de la collection "SNCB", le matériel est le suivant :

  • La locomotive à vapeur pour express lourds 1.002 (type 1). Une éventuelle remise en service n'est pas à exclure dans les prochaines années!.
  • La locomotive à vapeur pour express légers 7.039 (type 7).
  • La locomotive à vapeur 16.042 (type 16).
  • La locomotive à vapeur de manœuvre 53.320 (type 53) (5620).
  • L'autorail 608.05.
  • La locomotive diesel de manœuvre 8319 (253.019).
  • La locomotive électrique 2005.
  • La locomotive électrique 2912 (101.012).
  • La voiture pour les enfants royaux du train Léopold III et Baudouin 1er (voiture n°4).
  • 1 voiture d'inspection n°10.

Les matériels suivants sont entreposés dans les réserves (en attente ou en cours de restauration) :

  • La locomotive à vapeur de type 41 (41.199).
  • La locomotive à vapeur de type 44 (44.225).
  • La locomotive à vapeur de type 64 (64.045).
  • L'autorail 4505 (605.005).
  • L'autorail 4006 (630.006) (3 éléments).
  • La locomotive diesel de manœuvre 7209 (272.009).
  • La locomotive diesel de manœuvre 8219 (262.019).
  • La locomotive diesel de manœuvre 8441 (250.041).
  • La locomotive diesel de ligne 5142 (200.042).
  • La locomotive diesel de ligne 5166 (200.066).
  • La locomotive diesel de ligne 5910 (201.010) (En cours de restauration en 2022).
  • La locomotive diesel de ligne 5917 (201.017).
  • La locomotive diesel de ligne 6306 (212.006).
  • La locomotive électrique 1187.
  • La locomotive éléctrique (polytension) 1602.
  • La locomotive électrique 2001.
  • La locomotive électrique 2383.
  • L'Automotrice électrique de la série 600 (type 1970) n°600 (ex AM "Sabena") (2 éléments).
  • L'Automotrice électrique de la série 800 (n°810) dit "Nez de Cochons" (4 éléments).
  • 1 Automotrice British Rail Class 373 + 1 remorque de chez Eurostar.
  • 5 voitures L (ex-SNCB).
  • 5 voitures K1 (ex-SNCB).
  • 6 voitures M2 (ex-SNCB).
  • 8 voitures M4 (ex-SNCB).
  • 1 voiture à voyageur de type I5 (ex-SNCB).
  • 1 voiture bar (ex-SNCB).
  • 1 voiture "Cinéma" (ex-SNCB).
  • 6 voitures royales :
    • 1 Berline royale (1901).
    • 1 voiture restaurant/conférence (1905).
    • 1 voiture salon/restaurant (1912).
    • 1 voiture salon (1939).
    • 1 voiture salle à manger (1939).

En outre, un ensemble de voitures, wagons, d'autorails, d'automotrices électriques et des locomotives à vapeur et diesels sont mis en gestion auprès des d'associations belges (PFT, CFV3V, SME, SDP).

La collection compte également quelques locomotives en état de marche :

  • La Locomotive à vapeur de ligne de type 29 (29.013). En cours de restauration depuis fin 2019, normalement elle sera de-nouveaux opérationnelle pour 2023 pour effectuer des parcours touristiques sur le réseau SNCB.
  • La locomotive diesel de ligne 5404 (204.004) (en service en 2022).
  • La locomotive diesel de ligne 6041 (210.041) (en service en 2022).

Documents numérisés[modifier | modifier le code]

Une base de données comprenant des photographies, articles numérisés, affiches, photographies d'objets du musée (uniformes, maquettes, ustensiles...) est accessible au public[8].

Les activités[modifier | modifier le code]

Organisation de voyages spéciaux sur le réseau de la "SNCB"[modifier | modifier le code]

C'est une nouvelle activité depuis peu. Dans un futur proche plusieurs types de voyages thématiques seront proposés aux publics comme des voyages en train à vapeur (et diesel), des adieux à du matériel roulant en fin de carrière, des mises à disposition de son propre matériel pour un besoin particulier (train-buffet, voyage pour un événement dans une association ferroviaire, train-anniversaire…).

Liste des trains spéciaux organisés par "Train World" :

• Le "Train World Express" :

Ce premier train spécial était consacré à la fin des "voitures restaurant et disco-bar". Il a circulé le entre Schaerbeek (Train World) - Spa (via Hasselt et Liège-Guillemins) - Welkenraedt - Bokrijk et Schaerbeek (Train World).

Ce voyage spécial a été organisé en collaboration avec l'asbl "PFT-TSP".

Publications[modifier | modifier le code]

  • Catherine Walravens, Les trains postaux : Le transport du courrier par rail, Schaerbeek, Train World, , 8 p..

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Belgian Train Museum Had a Hard Time Getting on Track », sur The Wall Street Journal, (consulté le )
  2. « Nouveauté 2015 : Train World, la vitrine des chemins de fer à Bruxelles » [archive du ], sur Wallonie-Bruxelles Tourisme (consulté le )
  3. François Schuiten, bien « chez lui » et sur les rails
  4. Train Hostel
  5. « Collections - Train World », sur www.trainworld.be (consulté le )
  6. happysongs151, FRANCO-BELGE 316/1880, (lire en ligne)
  7. « Trois locos à vapeur prêtes pour Train World », sur belgianrail.be, (consulté le ).
  8. « Base de données historiques - Train World », sur www.trainworld.be (consulté le ).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]