Calèche

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Illustration d'une calèche.

Une calèche est une voiture à traction animale dont l’arrière est muni d'une capote mobile[1]. Ce terme tend, au début du XXIe siècle, à désigner toute voiture tirée par un ou plusieurs chevaux, mais il désigne un véhicule hippomobile d'un type très précis.

Histoire[modifier | modifier le code]

La calèche est apparue au XVIIIe siècle et a subi plusieurs évolutions successives. Sous sa forme définitive, au XIXe siècle, la calèche est une voiture élégante, découverte, munie d'une capote repliable, à quatre roues, et à quatre places en vis-à-vis. Sa caisse, de forme « bateau », est montée sur ressorts de type « pincettes ». Le siège du cocher est en bois ou en fer.

C'est une voiture qui servait essentiellement à la promenade, pendant la belle saison. Au XIXe siècle, en particulier à Paris, la mode voulait que la calèche fût attelée « à la d'Aumont » (quatre ou six chevaux, dont ceux de gauche étaient montés chacun par un postillon, et donc pas de cocher).

La calèche à l'anglaise, découverte et souvent capitonnée de satin, était l'apanage des promeneurs fortunés. La calèche française à huit ressorts était appelée barouche (barouche est le nom générique de la calèche en anglais). La calèche fut supplantée par une forme modernisée du landau, mis sur roue dans la ville aujourd'hui allemande de Landau.

Au début du XXIe siècle, certaines villes possèdent des services de « calèches » pour les touristes, dont Montréal, Québec, Marrakech, Paris, etc., qui sont pour la plupart de fabrication moderne, ou sont des victorias ou des milords.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]