Voiture M4

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Voiture M4
Description de cette image, également commentée ci-après
Voitures M4 en livrée "new look".
Identification
Exploitant(s) SNCB
Type voiture régionale
Période de service 1979 à nos jours
Aménagement 1re classe : sièges individuels 2+2
2e classe : banquettes 3+2
Types
Nombre Type
UIC
places
assises
numéros
SNCB
50
33
32
429
35
A
AD
ADx
B
BD
72 pl.
56 pl.
48 pl.
104 pl.
64 pl.
51001-51050
58001-58033
58034-58065
52001-52430
59901-59935
Caractéristiques techniques
Tare 38,40 t
Longueur 24,26 m
Bogies Y32
Vitesse maximale 160 km/h

À la SNCB, les voitures M4 sont des voitures pour voyageurs de service intérieur, affectées initialement aux trains InterCity, elles sont désormais quasi exclusivement engagées sur des trains P (renforcement de l'offre en heure de pointe).

Livraison[modifier | modifier le code]

Les voitures M4 furent construites à la fin des années 1970. Elles représentaient à l'époque la nouvelle génération, avec les Automotrice AM80, les voitures M5 à double étage, ainsi que les locomotives HLE 11, HLE 12, HLE 21 et HLE 27. C'est d'ailleurs avec ces trois dernières qu'elles furent conçues pour rouler en rame réversible. Elles ont aussi assuré la desserte, en traction thermique, de la relation internationale Liège - Luxembourg (ville) pour laquelle certaines locomotives diesel de la série 55 ont été équipées d'une génératrice électrique.

À leur apparition sur le réseau ferré belge, elles inaugurèrent la livrée rouge bordeaux avec une ligne blanche sous les fenêtres. Celle-ci se généralisera progressivement sur tout le matériel avant d'être remplacé à la fin du XXe siècle par une livrée à dominante gris-blanche, à ligne bleue en bas de caisse et aux portes rouges, dite "new look". Elle s'appliquera à son tour aux voitures M4 à l'occasion de leur rénovation.

Actuellement[modifier | modifier le code]

À partir de la fin des années 1990, les voitures M4 ont été rénovées: leur intérieur a été légèrement modifié, bien que l'on ait conservé la disposition à 2 + 3 sièges en seconde classe afin de ne pas réduire la capacité disponible en heure de pointe. Depuis 2019, la livraison des nouvelles rames TER à deux niveaux M7 d'Alstom/Bombardier amortit les voitures M4.

Services[modifier | modifier le code]

Service transfrontalier[modifier | modifier le code]

Au début, les voitures M4 ont assuré des relations Ostende/Anvers-Central-Courtrai - Lille-Flandres en rame réversible avec une locomotive de la série 12. Pour cette raison, quelques voitures ont été modifiées pour pouvoir circuler sous caténaire 25kV~50Hz. Ces modifications sont visibles par exemple dans le poste de conduite, où un sélecteur de courant est présent. On reconnaît ces voitures à l'adjonction de la mention "F2* Lille" dans le cartouche UIC, une inscription signalétique standardisée au flanc des parois. À la suite du remplacement de ces rames tractées par des AM 96 sur cette relation, toutes les voitures affectées à ce roulement reprirent un service normal.

Service intérieur[modifier | modifier le code]

Voiture-pilote M4 en gare de Bruxelles-Midi

Les voitures M4 sont affectées, en service intérieur, aux trains des heures de pointe et à quelques relations InterCity. À partir de 2020, la livraison des voitures M7 devraient permettre d’entamer le retrait des voitures M4

En 2008, elles effectuaient les relations suivantes :

La plupart de ces trains sont assurés en rame réversible[1]. Les voitures M4 sont aussi utilisées pour les heures de pointe (P) par exemple Schaerbeek - Chatelet / Ostende - Bruxelles-Midi.

Utilisation actuelle (plan de transport 2019)[modifier | modifier le code]

Les voitures M4 sont utilisées sur quelques relations InterCity, ainsi que de nombreux trains d'heure de pointe. Elles assurent notamment un grand nombre de trains sur les relations suivantes[2] :

Effectifs[modifier | modifier le code]

La SNCB posséda en tout :

  • 32 M4 ADX[3]
  • 33 M4 AD
  • 50 M4 A
  • 428 M4 B
  • 35 M4 BD

Fin de carrière et préservation[modifier | modifier le code]

Une voiture M4 AD, réformée après un accident, a été racheté à un particulier et installée à Pecq où elle doit servir de magasin de trains miniatures[4].

En 2020, alors que les premières voitures étaient radiées, la SNCB a mis publiquement en vente près de 500 voitures M4 à destination de firmes privées (démolisseurs compris) mais aussi d'éventuels exploitants ferroviaires ou de particuliers.

En débute la démolition des M4, en commençant par un lot de voitures inutilisées. Elles sont acheminés vers le ferrailleur Ecore à Aubange[5].

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. une voiture pilote à une extrémité, une HLE 21 ou HLE 27 de l'autre
  2. « BeLuxTrains en français », sur www.beluxtrains.net (consulté le )
  3. A signifie 1ère classe, B: seconde classe, D: fourgon à bagages, X: Poste de conduite. ADX signifie donc voiture pilote de 1ère classe avec fourgon à bagage
  4. « CFET sncb voiture m4 pecq », sur www.sunudiv.com (consulté le )
  5. Gwenaël Piérart, HLD 7748 (SNCB) VOSSLOH (2001) + HLD 7736 (SNCB) VOSSLOH (2001) + 12 (SNCB) HV M4 (ECORE), HKV 14904 Liers-Faisceau (08H03) - Athus-Faisceau A (11H10), Marloie (BE), INFBL, le dimanche 06 décembre 2020. © Gwenaël PIÉRART (1), (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]