Toyota Hilux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Toyota Hilux
Toyota Hilux

Marque Toyota
Années de production Depuis 1968
Classe Pick-up
Chronologie des modèles

Le Toyota Hilux est un pick-up fabriqué depuis mars 1968 par le constructeur automobile japonais Toyota. Il s’agit de l’un des pick-ups les plus célèbres et les plus répandus au monde, servi notamment par une réputation de solidité et de fiabilité à toute épreuve.

Première génération (1968-1972)[modifier | modifier le code]

Toyota Hilux I
Image illustrative de l’article Toyota Hilux

Marque Toyota
Années de production 1968 - 1972
Classe Pick-up
Moteur et transmission
Boîte de vitesses Manuelle à 4 vitesses
Châssis - Carrosserie
Direction assistée
Chronologie des modèles

Deuxième génération (1972-1978)[modifier | modifier le code]

Toyota Hilux II
Image illustrative de l’article Toyota Hilux

Marque Toyota
Années de production 1972 - 1978
Classe Pick-up
Moteur et transmission
Boîte de vitesses Manuelle à 4/5 vitesses
Dimensions
Longueur 4 275 à 4 680 mm
Largeur 1 580 mm
Empattement 2 580 à 2 795 mm
Chronologie des modèles

Troisième génération (1978-1983)[modifier | modifier le code]

Toyota Hilux III
Image illustrative de l’article Toyota Hilux

Appelé aussi Toyota PickUp
Marque Toyota
Années de production 1978 - 1983
Classe Pick-up
Moteur et transmission
Moteur(s) 2 litres essence, 2.2 diesel
Cylindrée 2 000 à 2 173 cm3
Puissance maximale 67 à 89 ch
Transmission 4x2 / 4x4 et réducteur
Boîte de vitesses Manuelle à 4/5 vitesses
Automatique à 3 vitesses
Châssis - Carrosserie
Châssis Toyota Trekker
Suspensions Pont rigide et ressort à lames avant/arrière
Direction Réducteur mécanique
Dimensions
Empattement 2 585 à 2 800 mm
Chronologie des modèles
Toyota Hilux III Sunrader

Quatrième génération (1983-1988)[modifier | modifier le code]

Toyota Hilux IV
Image illustrative de l’article Toyota Hilux

Marque Toyota
Années de production 1983 - 1988
Classe Pick-up
Moteur et transmission
Moteur(s) Essence : 1,8 à 3,0 L
Diesel : 2,2 à 2,5 L
Puissance maximale 49 à 112 kW
Dimensions
Longueur 4 435 à 4 966 mm
Largeur 1 621 à 1 689 mm
Hauteur 1 529 à 1 704 mm
Chronologie des modèles

Il apparaît dans la trilogie Retour vers le Futur.

Cinquième génération (1988-1998)[modifier | modifier le code]

Toyota Hilux V
Image illustrative de l’article Toyota Hilux

Appelé aussi Volkswagen Taro
Marque Toyota
Années de production 1988 - 1998
Classe pick-up
Moteur et transmission
Moteur(s) Essence : 1,8 à 3,0 L
Diesel : 2,4 L
Puissance maximale 58 à 112 kW
Boîte de vitesses manuelle 5 rapports et automatique
Dimensions
Longueur 4 435 à 4 966 mm
Largeur 1 689 mm
Hauteur 1 539 à 1 755 mm
Empattement 2 616 à 3 096 mm
Chronologie des modèles

Sixième génération (1997-2005)[modifier | modifier le code]

Toyota Hilux VI
Image illustrative de l’article Toyota Hilux
Toyota Hilux VI Phase II

Marque Toyota
Années de production 1998 - 2005
Phase I : 1998 - 2003
Phase II : 2003 - 2005
Classe Pick-up
Moteur et transmission
Moteur(s) Essence : 2,0 à 3,4 L
Diesel : 2,4 à 3,0 L
Cylindrée 2 446 cm3
Puissance maximale 102 ch DIN
Couple maximal 260 N m
Boîte de vitesses Manuelle à 5 rapports
Poids et performances
Poids à vide 1 680 kg
Vitesse maximale 150 km/h
Accélération 0 à 100 km/h en 17,2 s
Consommation mixte 9,6 à 14,0 L/100 km
Émission de CO2 293 g/km
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) 2 ou 4 portes
Suspensions Avant : Indépendantes à double triangulation, barre de torsion par demi-essieu

Arrière : Essieu rigide avec ressorts à lame semi-elliptiques

Freins Disques ventilés/Tambours
Dimensions
Longueur 4 915 à 5 160 mm
Largeur 1 700 mm
Hauteur 1 590 à 1 785 mm
Empattement 2 850 à 3 095 mm
Voies AV/AR 1 395 à 1 485 mm  / 1 410 à 1 470 mm
Chronologie des modèles
Toyota Hilux VI Phase II
Toyota Hilux VI Phase II

Hilux Phase 1 : MK4

Le Pickup Hilux, premier à avoir une suspension avant indépendante (IFS) avec barres de torsion et ressorts à lames à l'arrière. Les feux arrière sont clairs et rouge avec 4 trous de vis.

Il y a un badge "2.4TD" sur les portes avant en dessous du rétroviseur.

Hilux Phase 2 : MK5

Le Mk5 a gardé la même suspension que le Mk4 avec une suspension avant indépendante (IFS) avec barres de torsion, ressorts à lames à l'arrière. Le Mk5 partage les mêmes feux arrière que le Mk4, mais peut aussi avoir des feux clairs (ambre et rouge) à l'arrière. Les projecteurs sont rectangle et la pente vers le bas dans la grille.

Il y a un badge "D4D" sur les portes avant en dessous du rétroviseur.

Septième génération (2005-2015)[modifier | modifier le code]

Toyota Hilux VII
Image illustrative de l’article Toyota Hilux
Toyota Hilux VII Phase IV

Marque Toyota
Années de production 2005 - 2015
Phase I : 2005 - 2006
Phase II : 2006 - 2009
Phase III : 2009 - 2011
Phase IV : 2011 - 2015
Classe Pick-up
Moteur et transmission
Énergie Gazole
Moteur(s) 4 cylindres en ligne
Cylindrée 2 494 à 2 982 cm3
Puissance maximale 171 à 144 ch DIN
Couple maximal 343 à 60 N m
Transmission 4x4
Boîte de vitesses Manuelle à 5 rapports

automatique à 4 ou 5 rapports

Poids et performances
Poids à vide 1 995 à 2 010 kg
Vitesse maximale 175 km/h
Accélération 0 à 100 km/h en 12,1 à 13,3 s
Consommation mixte 6,5 à 9,5 L/100 km
Émission de CO2 193 à 203 g/km
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Simple Cabine, double cabine
Freins Disques ventilés/Tambours
Dimensions
Longueur 5 260 mm
Largeur 1 760 à 1 840 mm
Hauteur 1 860 mm
Empattement 3 090 mm
Voies AV/AR 1,54 mm  / 1,54 mm
Volume du coffre Plateau dm3
Chronologie des modèles
Toyota Hilux VII Phase I en 2008
Toyota Hilux de la filiale thaïlandaise de la Brink's en 2013.

Cette septième génération d'Hilux se décline en trois versions en fonction du type de cabines et de la taille du coffre, à savoir la cabine simple, la cabine double et la cabine supplémentaire. Utilisé comme plateforme de développement de base pour Innova et Fortuner, le Hilux est assemblé dans plusieurs usines à travers le monde, y compris en Thaïlande, pour le marché européen et australien, et en Afrique du Sud pour le marché local.

Huitième génération (2015-)[modifier | modifier le code]

Toyota Hilux VIII
Image illustrative de l’article Toyota Hilux

Marque Toyota
Années de production 2015 -
Phase 1 : 2015 - 2018
Phase 2 : 2018 - 2020[1]
Phase 3 : 2020 -[2]
Classe Pick-up
Moteur et transmission
Énergie Diesel
Moteur(s) 4-cylindres
Position du moteur Transversale avant
Cylindrée 2 393 cm3
Puissance maximale 150 ch
Couple maximal 400 N m
Transmission 4x2
4x4
Boîte de vitesses Automatique à 6 rapports
Manuelle à 6 rapports
Poids et performances
Poids à vide > 2 000 kg
Vitesse maximale 170 km/h
Accélération 0 à 100 km/h en 13 s
Consommation mixte 7.3 L/100 km
Émission de CO2 185 g/km
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) 2 portes
4 portes
Dimensions
Longueur 5 335 mm
Largeur 1 855 mm
Hauteur 1 815 mm
Empattement 3 085 mm
Voies AV/AR 1 535 mm  / 1 550 mm
Chronologie des modèles

Le Toyota Hilux VIII est sorti en octobre 2015, en même temps que les Fortuner et Innova[3]. Il est présenté au salon de Genève 2016[4]. Il est restylé une première fois en 2018, puis une seconde fois en 2020.

Europe[modifier | modifier le code]

Un unique nouveau moteur à bloc diesel est proposé. Le Hilux VIII est disponible en utilitaire ou civile, simple ou double cabine, avec une boite manuelle ou automatique ainsi qu'en 2 ou 4 roues motrices. Il possède 3 niveaux de finitions. Peugeot a, un temps, envisagé de décliner une version du Toyota Hilux sous sa propre marque[5].

Série spéciale[modifier | modifier le code]

À l'occasion des 50 ans du Hilux, Toyota dévoile une série spéciale intitulée « Special Edition ». Celle-ci reçoit une nouvelle face avant avec une grille de calandre hexagonale et des antibrouillards redessinés, et une nouvelle teinte Metallic Orange[6].

Hilux électrique et hydrogène[modifier | modifier le code]

En décembre 2022, Toyota présente en Thaïlande un concept car de Hilux 100 % électrique, après avoir dévoilé un prototype d'une version de ce pick-up à hydrogène en Europe[7],[8].

Top gear[modifier | modifier le code]

L'émission automobile britannique Top Gear a voulu tester, dans l’un de ses épisodes, l'indestructibilité réputée du Hilux. Au cours de cette émission, un modèle du pick-up percuta un arbre, fut submergé par la marée, écrasé par une caravane, percuté par une boule de démolition, incendié, et finalement fut posé sur le toit d'un immeuble de 73 mètres de haut qui fut ensuite dynamité. Malgré toutes ces épreuves, il fut à chaque fois réparé avec des outils de base et sans pièces de rechange et, à chaque fois, il redémarra et roula. Depuis, il sert de décor dans le studio de l'émission.


Jeremy Clarkson a transformé un Hilux en voiture amphibie en y adaptant une coque et un moteur de hors-bord. Le véhicule a malheureusement chaviré alors qu’elle sortait de l'eau. Toutefois, dans un autre épisode avec les mêmes véhicules, un VW Combi avec une coque de bateau pour Richard Hammond et une Sunbeam décapotable transformée en voilier pour James May, le pick-up Nissan de remplacement fut le seul à réaliser l'exploit de traverser la Manche, le Combi ayant coulé en pleine mer et la Sumbeam n’étant pas sortie du port de départ… Malgré cet exploit, Clarkson ne réussit pas à battre le record de la traversée de la Manche détenu par Richard Branson.


Un Toyota Hilux conduit par Jeremy Clarkson et James May fut la première voiture à atteindre le pôle Nord magnétique au cours d'un épisode spécial de Top Gear. Il a depuis été cédé à un musée. Un des Hilux ayant été utilisés par l'équipe de tournage pendant l'expédition polaire fut modifié par James May pour pouvoir s'approcher d'un volcan en activité.

Utilisation par des armées, des groupes armés ou terroristes[modifier | modifier le code]

En raison de sa solidité et sa fiabilité, le Toyota Hilux est apprécié des factions guerrières dans les régions de conflit « chaud ». Selon l'analyste Andrew Exum, le Hilux est « l'équivalent automobile de l’AK-47 »[9]. Tant les Talibans, qu’Al-Qaïda, l'Armée syrienne libre et Boko Haram ont utilisé le pick-up Hilux.

Cependant, il est aussi utilisé pour les mêmes raisons par des armées régulières : ainsi, la dernière phase de la guerre tchado-libyenne, en 1987, prit le nom officieux de « guerre des Toyota » en raison de l’utilisation intensive de pick-ups Toyota, dont de nombreux Hilux, par les forces tchadiennes.

Opérateurs militaires[modifier | modifier le code]

  • Drapeau de l'Espagne Espagne Neton: produit à 24 exemplaires sur la base du Toyota Hilux par l'entreprise espagnole EINSA, ce véhicule de reconnaissance léger pour l'armée espagnole en 2020 pour les opérations spéciales[10] qui remplaceront les véhicules Lathar 1.0[11].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Toyota  : un nouveau visage pour le pick-up Hilux », sur Caradisiac.com (consulté le ).
  2. Marie Lizak, « Toyota Hilux restylé : toutes les infos et photos », Auto Moto,
  3. « Scoop : le futur Toyota Hilux tout nu », sur Turbo.fr, (consulté le )
  4. Genève 2016 live : Toyota Hilux, sur Le Blog Auto, 2 mars 2016 (consulté le 19 mars 2016)
  5. Peugeot confirme son pick-up sur base de Toyota Hilux
  6. Laurent Norro, « Toyota Hilux : une série spéciale pour ses... 50 ans ! », Le Moniteur automobile,
  7. « Toyota Hilux, bientôt une version avec pile à hydrogène », sur Automobile Propre (consulté le )
  8. Florent FERRIERE, « Toyota imagine un pick-up Hilux électrique », sur Automobile Propre, (consulté le )
  9. (en) « Why Rebel Groups Love the Toyota Hilux », Newsweek, 14 octobre 2010.
  10. https://www.infodefensa.com/es/2020/11/24/noticia-ejercito-espanol-adquiere-vehiculo-ligero-neton-einsa-operaciones-especiales.html
  11. |url=https://www.defensa.com/espana/neton-nuevo-vehiculo-ligero-operaciones-especiales-ejercito |título=NETON, el nuevo Vehículo Ligero de Operaciones Especiales que va a dotar al Ejército de Tierra español |fecha=24 de noviembre de 2020 |fechaacceso=mismo día |nombre=José María |apellidos=Navarro García |editorial=Defensa.com

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Autres pick-up similaires[modifier | modifier le code]