Toyota iQ

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Toyota iQ
Toyota iQ

Marque Toyota
Années de production 2008-2016
Classe Micro citadine
Moteur et transmission
Énergie Essence, Diesel
Moteur(s) - 3 cyl. 1.0 VVT-i
- 4 cyl. 1.3 VVT-i
- 4 cyl. 1.4 D4-D
Cylindrée 998 à 1 364 cm3
Puissance maximale - 1.0 VVT-i : 68ch
- 1.3 VVT-i : 98 ch
- 1.4 D4-D : 90 ch
Couple maximal - 1.0 VVT-i : 91 Nm
- 1.3 VVT-i : 123 Nm
- 1.4 D-4D : 200 Nm
Transmission Traction
Boîte de vitesses Manuelle à 5 ou 6 rapports, ou CVT.
Poids et performances
Poids à vide 845 à 975[1] kg
Vitesse maximale 150 et 170 km/h, le modèle 1.3 est limité électroniquement à 170 km/h
Accélération 0 à 100 km/h en 10,7 à 15,5 s
Consommation mixte - 1.0 VVT-i BVM 6 : 4,3 L/100 km
- 1.0 VVT-i CVT : 4,8 L/100 km
- 1.3 VVT-i : 5,2 L/100 km
- 1.4 D-4D : 5,2 L/100 km
Émission de CO2 - 1.0 VVT-i BVM : 99 g/km
- 1.0 VVT-i CVT : 110 g/km
- 1.3 VVT-i : 119 g/km
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) 3 portes, 2 + 2 places
Dimensions
Longueur 2 985 mm
Largeur 1 680 mm
Hauteur 1 500 mm
Empattement 2 000 mm
Volume du coffre 26 à 242[2] dm3
Chronologie des modèles
Précédent Aucun

La Toyota iQ (Scion iQ en Amérique du Nord) est une automobile micro-citadine produite par le constructeur japonais Toyota depuis 2008.

Elle est présentée par la marque comme la plus petite voiture urbaine à quatre places du marché, même si l'une des quatre places est en réalité limitée à la taille d'un enfant. Ce véhicule est présenté comme de conception totalement nouvelle. Ainsi, les sièges avant sont légèrement décalés l'un par rapport à l'autre, offrant à l'arrière une place adulte et une réservée à un enfant. Cette Toyota est produite au Japon où elle est vendue depuis novembre 2008. Elle est commercialisée en Europe depuis janvier 2009. Son nom signifie « quotient intellectuel » (en anglais « intellectual quotient »).

Développement et présentation[modifier | modifier le code]

Le prototype de l'iQ a été dessiné par ED2, le centre de design de Toyota en France et dévoilé au salon automobile de Francfort de 2007.

Le modèle définitif a été dévoilé en mars 2008 lors du 78e Salon international de l'automobile de Genève. Les lignes sont moins acérées et originales que celles du prototype.

La Toyota iQ a également été exposée au Mondial de l'Automobile 2008 du 4 au 19 octobre 2008, qui marquait le début des prises de commandes. Pour l'occasion, Toyota organisait une campagne publicitaire pour son iQ en lui dédiant un site[3]ainsi qu'une web TV[4].

Toyota cherche à élargir l'espace de communication traditionnelle de l'automobile en entrant également sur des espaces publicitaires lifestyle (comprenez tendance, mode...) afin de positionner la iQ comme « la voiture tendance » de l'année 2009.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

La longueur est 2,98 m, la largeur 1,68 m et la hauteur 1,48 m [5]. Il s'agit d'une traction à moteur avant. L'iQ n'émet que 99 grammes de CO2 par kilomètre avec son moteur 1.0 essence de 68 ch, ou 104 grammes en diesel.

Le 1,4 L diesel, a une puissance de 90 ch [6] (10,8 kg/ch). Le Cx est de 0,305[1].

Réception[modifier | modifier le code]

IQ couleur améthyste.

Cas unique sur le marché, à la fois un peu plus volumineuse mais plus spacieuse et plus maniable qu'une Smart, tout en restant juste sous les 3 mètres de long, l'iQ qui semblait destinée à connaître le succès dans les grandes villes, a fait un échec. Autant en Europe, et notamment en France, qu'au Japon où les ventes se sont effondrées dès le premier semestre de sa commercialisation. Toyota a décidé d'arrêter la commercialisation de l'IQ en Europe depuis mars 2014 mais elle est toujours disponible au Japon.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :