Toyota Supra

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La Toyota Supra ou "トヨタスープラ" en japonais est une voiture de grand tourisme produite par le constructeur japonais Toyota, de 1979 jusqu'en 2002. La voiture a connu quatre générations successives communément appelées MK1, MK2, MK3 et MK4 (MK étant l'abréviation de mark).

Histoire[modifier | modifier le code]

Toyota 2000 GT.

L'instigatrice de ce concept est la mythique Toyota 2000 GT (1967-1970).

La Supra a été créée par Toyota pour rivaliser avec ses concurrentes japonaises et européennes :

Mark 1[modifier | modifier le code]

Toyota Celica Supra MKI.

Elle est produite d'avril 1978 à mai 1981, exclusivement pour les marchés japonais et nord américain. Le but de cette nouvelle gamme pour Toyota était de concurrencer les Datsun Z. La première génération de Toyota Supra a commencé son histoire sous l'appellation de Celica XX au Japon et Celica-Supra aux États-Unis. Appellation due au fait qu'elle a été développée sur la base d'une Celica liftback, rallongée pour pouvoir recevoir un moteur six cylindres en ligne en lieu et place du quatre cylindres de la Celica. Il y a eu plusieurs moteurs injection basés sur le même bloc (M) : un 2 litres atmosphérique et turbo (M-EU et M-TEU), un de 2,6 l (4M-E) et un 2,8 l (5M-E) pour des puissances allant de 110 à 145 ch accouplé à une boîte manuelle à cinq vitesses ou automatique à quatre vitesses avec overdrive. Le différentiel auto-bloquant (LSD) était en option. Le code de ce modèle est « MA40/46/47 ».

Mark 2[modifier | modifier le code]

Toyota supra MKII.
  • Code modèle : MA61
  • Année de production : 1981 à 1986
  • Marché de commercialisation : Japon, Amérique du Nord et Europe
  • C'est la première véritable Supra. Les phares rétractables font leur apparition. Son six cylindres en ligne atmosphérique de 2,8 litres et ses 170 chevaux lui ouvrent les portes du grand tourisme.

Mark 3[modifier | modifier le code]

Toyota Supra MK3
Supra Mark III
Supra Mark III phase 1.

Marque Drapeau : Japon Toyota
Années de production 1986 - 1992
Moteur et transmission
Énergie Essence
Moteur(s) 6 cylindres en ligne
24 soupapes
3 litres atmosphérique (7M-GE) et Turbo (7M-GTE)
Position du moteur Longitudinal avant
Cylindrée 2 954 cm3
Puissance maximale atmosphérique : 200 ch
turbo : 238 ch
Couple maximal 266 à 344 Nm
Transmission propulsion
Boîte de vitesses manuelle : 5 vitesses
auto : 4 vitesses
Poids et performances
Poids à vide 1 615 kg
Vitesse maximale 242 km/h
Accélération 0 à 100 km/h en 7,6 s
Consommation mixte 10,9 L/100 km
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) coupé 3 portes. liftbacks
Coefficient de traînée 0.33
Direction Assistance variable
Freins Disques ventilés/ Disques ventilés, ABS
Dimensions
Longueur 4 620 mm
Largeur 1 745 mm
Empattement 2 595 mm
Chronologie des modèles
  • Appellation commerciale : Supra.
  • Code modèle : MA70.
  • Année de fabrication : 1986 à 1993.
  • La Supra reprend ce qui a fait le succès de son ainée : 6 cylindres en ligne et deux arbres à cames en tête avec 24 soupapes.
  • Elle se sépare définitivement de la Celica, de par sa dénomination commerciale, sa longueur plus importante et ses roues arrière motrices (propulsion).
  • On note aussi l'apparition du turbocompresseur, qui permet de passer de 204 ch (7M-GE) à 238 ch (7M-GTE) pour un poids dépassant les 1 500 kg.
  • Les options « ordinaires » , telles que direction assistée, verrouillage centralisé, climatisation automatique, réglages électriques latéraux et lombaires du siège conducteur, régulateur de vitesse, sont de série sur la Supra. Les deux seules options disponibles en France sont le toit amovible "sport" (Targa) et l’intérieur cuir, possibles sur le modèle atmosphérique comme turbo.
  • Sa cylindrée est de 2 954 cm3 : 86.3 x 91,0 mm

MK3 Phase 1[modifier | modifier le code]

  • Vendu en France de 1986 à juin 1988.
  • En France exclusivement à moteur atmosphérique (sans turbo).
  • Code moteur : 7M-GE.
  • six cylindres en ligne.
  • 204 ch.

Signes distinctifs par rapport aux autres versions :

  • Pas de « nez » sur la calandre avant, mais une grille.
  • Des blocs clignotant/veilleuses larges.
  • Bas de pare-chocs fin avec des anti-brouillards avants en losange.
  • Un intérieur (sièges, planche de bord, volant et commande de climatisation) spécifiques.
  • Un aileron « simple » qui ne pose que sur la malle arrière.
  • Logo rectangulaire « Supra » sur le capot.
  • Des jantes semi pleines.

MK3 Phase 2[modifier | modifier le code]

  • En France exclusivement des turbos (7M-GTE).
  • six cylindres en ligne.
  • 235 ch.

Signes distinctifs par rapport aux autres versions :

  • Un nez est apparu sur le bouclier avant.
  • Des blocs clignotant/veilleuses plus petits.
  • Bas de pare-chocs plus imposant avec des anti-brouillards avants en rectangle.
  • Un intérieur (sièges, planche de bord, volant et commande de climatisation) spécifiques, plus « modernes ».
  • Un aileron qui occupe quasiment toute la largeur de l'auto et qui est pris sur la malle avec des extensions sur les ailes arrière.
  • Un logo Supra rectangulaire sur le capot.
  • Des jantes semi-pleines.

MK3 Phase 3[modifier | modifier le code]

  • Exclusivement des turbos (7M-GTE).
  • six cylindres en ligne.
  • 238 ch.
  • Changement par un logo ovale Toyota sur le capot ( au lieu du logo Supra rectangulaire).
  • Des jantes à cinq branches.

Série spéciale Turbo-A[modifier | modifier le code]

  • puissance : 266 ch.
  • le code moteur passe à 7M-GTEU, avec des modifications importantes, principalement sur le turbocompresseur et le système d'injection.
  • produite pour le rallye en groupe A et 500 exemplaires pour la route (pour pouvoir l'homologuer en groupe A) entre 1988 à 1992.
  • Un large logo « Turbo A » fait son apparition sur les côtés.

Cas particuliers pour les modèles importés[modifier | modifier le code]

  • En Allemagne, il existe des mk3 phase 1 turbo (7M-GTE).
  • Les modèles allemands, quelles que soient les phases, sont reconnaissables au fait qu'ils ont des gicleurs de lave-phares intégrés sur le bouclier avant, ainsi que les phares réglables électriquement de l'intérieur, ce qui était leur équipement d'origine, et même pas des options en France. De plus, sur la baguette arrière, il est souvent écrit « mit abs ».
  • Il existe aussi des cas assez rares de MK3 phase 2 atmosphérique (7M-GE).
  • Les modèles suisses ont des feux arrière avec une plaque intermédiaire prévue pour mettre une plaque d'immatriculation format US/Japonais/Suisse, ainsi que les lave-phares comme les modèles allemands, mais pas d'antibrouillard arrière.
  • Les modèles US et Japonais ont des feux arrière intégrant toute la largeur avec un format de plaque US/Japonais/Suisse, sans anti-brouillards.
  • Les modèles US peuvent avoir, selon les phases, l'airbag conducteur, l'ordinateur de bord, le réglage électronique des suspensions (TEMS), le système antivol.

Mark 4[modifier | modifier le code]

Toyota Supra MK4
Supra Mark IV
Supra Mark IV.

Marque Drapeau : Japon Toyota
Années de production 1993 - 2002
Production 45 221 exemplaire(s)
Moteur et transmission
Moteur(s) 6 cylindres en ligne
24 soupapes
3 litres atmosphérique (2JZ-GE) et Twin Turbo (2JZ-GTE)
Position du moteur Longitudinal avant
Cylindrée 2 997 cm3
Puissance maximale Atmosphérique : 220 ch
Biturbo (à 5 600 tr/min) : 330 ch (243 kW)
Couple maximal à 4 800 tr/min : 440 Nm
Transmission Propulsion
Boîte de vitesses TT : manuelle 6 vitesses Getrag (en)
Automatique 4 vitesses A340
N/A : manuelle 5 vitesses W58
Poids et performances
Poids à vide 1 615 kg
Vitesse maximale (bridée) 250 km/h
Accélération 0 à 100 km/h en 5,6 s
Consommation mixte 11,1 L/100 km
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Coupé
Coefficient de traînée 0.32
Freins Disques ventilés, ABS
Dimensions
Longueur 4 520 mm
Largeur 1 810 mm
Hauteur 1 275 mm
Empattement 2 550 mm
Chronologie des modèles

C'est la dernière Supra à ce jour. Son moteur (le 2JZ) développait 220 ch en version atmosphérique (2JZ-GE), et 330 ch en version biturbo Européenne et Américaine (2JZ-GTE), (280ch pour les modèles Japonais) qui possède deux turbos identiques mais utilisables soit en séquentiel soit en mode normal. Cette voiture est très appréciée des divers préparateurs, constituant une bonne base de préparation avec son moteur à la base développé pour fournir une puissance utile bien plus élevée. Certaines préparations sur cette base moteur dépassent allègrement 1 000 ch[1].

Spécificités[modifier | modifier le code]

Versions avec turbocompresseur[modifier | modifier le code]

  • RZ (1993 - 1995) : contrôle de traction (TRC), différentiel autobloquant (LSD), boîte manuelle 6 vitesses ou automatique 4 vitesses, toit targa en option.
  • RZ-S (mai 1995 - 1996) : équipement identique au modèle RZ de 1993 à 1995 sans l'option toit targa.
  • RZ (1995 - 1996) : boîte manuelle 6 vitesses, contrôle de traction (TRC), différentiel autobloquant (LSD).
  • GZ : boîte automatique 4 vitesses, Contrôle de traction (TRC), différentiel autobloquant (LSD), intérieur cuir noir, toit targa en option, airbag conducteur.

Versions sans turbo[modifier | modifier le code]

  • SZ : ABS en option à partir de 1995, boîte manuelle 5 vitesses ou automatique 4 vitesses, toit targa en option uniquement avec la boite automatique.
  • SZ-R (08.1994+) : ABS, différentiel autobloquant (LSD), boîte manuelle 6 vitesses.

Ventes[modifier | modifier le code]

La Supra Mark 4 s'écoula, au total, à 45 221 exemplaires entre 1993 et 2002, dont environ 30 000 au Japon, 11 239 aux Etats-Unis et environ 1 500 en Europe.

La Future Mark 5[modifier | modifier le code]

Toyota FT-HS 2007

Le magazine Motor Trend rapporta que la nouvelle Supra pourrait être basée sur la Toyota FT-HS (Future Toyota-Hybrid Sport)[2], qui a fait ses débuts au North American International Auto Show de 2007. Cette voiture pourrait être motorisée par un système hybride V-6 3,5 litres de plus de 400 ch. Toyota à confié ne pas précipiter la sortie de cette hypothétique descendante de la Supra et attendait plutôt de voir l'évolution des ventes et l'intérêt pour les Toyota GT86 / Scion FR-S[3].

Toyota FT-HS 2007

En 2010, Toyota a déposé le nom de marque Supra qui doit être utilisé dans un délai de trois ans pour qu'elle soit valide[4]. En décembre 2011, Autoguide a signalé un possible remplacement de la Supra basé sur la Toyota 86[5]. Tetsuya Tada, l'ingénieur en chef de la GT86 / FR-S a déclaré aux journalistes en Allemagne "le président (Akio Toyoda) m'a demandé de trouver un successeur à la Supra dès que possible."[6]

Toyota FT-1 Concept 2014
Toyota FT-1 Concept 2014

Fin 2013, AutoBlog annonce qu'un concept Supra serait présenté au North American International Auto Show de janvier 2014[7]. Le 13 janvier, Toyota dévoile son nouveau concept-car FT-1. On sait peu de choses sur ce concept-car à part qu'il a un moteur avant et que c'est une propulsion. Toyota a également déclaré que ce nouveau concept-car s'inspire des anciennes voitures de sport Toyota comme les 2000GT, Supra, MR-2 et le concept-car FT-HS de 2007. Toyota n'a pas précisé si le FT-1 utiliserait le nom Supra, ou s'il était même destiné à la production. Cependant, Toyota a confié que si le FT-1 était approuvé pour entrer en production son prix de vente serait d'environ 60.000 $ US[8].

Le 10 février 2014, Toyota a présenté une demande au Bureau des brevets et des marques aux États-Unis pour renouveler la marque commerciale Supra[9].

En juin 2016, une demande d'enregistrement de marque pour la plaque signalétique Supra a été déposée auprès de l'Office de la propriété intellectuelle de l'Union européenne[10]. Selon Autocar, la nouvelle Supra devrait faire ses débuts en 2018[11]. La voiture comportera probablement un système hybride à quatre roues motrices. Les moteurs à quatre cylindres devraient être disponibles ainsi qu'une une version haute performance qui pourrait utiliser un V6 biturbo 943F[12]. Le journal Kleine Zeitung a annoncé que la nouvelle Supra, développée conjointement avec BMW, serait produit dans l'usine de Magna Steyr près de Graz, en Autriche, avec le successeur du BMW Z4[13]. Bien que le nom de la voiture de sport n'ait pas encore été officiellement confirmé, Tetsuya Tada, l'ingénieur en chef de Toyota, a déclaré qu'il portera vraisemblablement la plaque Supra, en raison de sa renommée et de son importance historique[14].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Retour sur la Toyota Supra Mark IV », sur Abcmoteur (consulté le 9 novembre 2015)
  2. (en-US) « 2007 Toyota FT-HS Concept - Latest News, Features, and Auto Show Coverage - Automobile Magazine », Automobile Magazine,‎ (lire en ligne)
  3. (en-US) « We Hear: New Toyota Supra in Pipeline, Coming with 400-HP Hybrid », Motor Trend,‎ (lire en ligne)
  4. (en) « Report: Toyota secures trademark for Supra name », Autoblog,‎ (lire en ligne)
  5. (en-US) « Toyota Supra Successor One Of Two New Models Being Considered » AutoGuide.com News », AutoGuide.com News,‎ (lire en ligne)
  6. STCars, « Toyota to let loose two more sports cars after the 86 », sur STCars (consulté le 27 janvier 2018)
  7. (en) « Toyota to shock with Supra concept for Detroit Auto Show? », Autoblog,‎ (lire en ligne)
  8. (en-US) « Toyota FT-1 Concept First Look - Motor Trend », Motor Trend,‎ (lire en ligne)
  9. (en) « Supra Man: Toyota Trademarks Iconic Sports Car Name in Europe », themotorreport.com.,‎ (lire en ligne)
  10. (en) « Supra Man: Toyota Trademarks Iconic Sports Car Name in Europe », http://blog.caranddriver.com/supra-man-toyota-trademarks-iconic-sports-car-name-in-europe/,‎ (lire en ligne)
  11. (en) « New Toyota Supra on course for 2018 launch | Autocar », sur www.autocar.co.uk (consulté le 27 janvier 2018)
  12. (en) « New Supra to feature twin-turbo Lexus V-6? », Motor Authority,‎ (lire en ligne)
  13. (en) « Toyota Supra and BMW Z5: Everything We Know », Car and Driver,‎ (lire en ligne)
  14. (en-GB) « Toyota engineering boss says Supra name the favourite for coming sports car | CarAdvice », CarAdvice.com,‎ (lire en ligne)