Tootsie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un film <adj> image illustrant américain
Cet article est une ébauche concernant un film américain.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les conventions filmographiques.

Tootsie
Titre original Tootsie
Réalisation Sydney Pollack
Scénario Larry Gelbart
Murray Schisgal
Acteurs principaux
Sociétés de production Mirage Enterprises
Punch Productions
Delphi Films
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre comédie
Durée 117 minutes
Sortie 1982

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Tootsie est un film américain réalisé par Sydney Pollack, sorti en 1982.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Michael est un bon comédien qui a cependant du mal à trouver du travail en raison de son caractère trop exigeant. Il accompagne son amie Sandy à une audition pour un rôle dans une série télévisée, mais celle-ci n'est pas retenue. Fâché par ailleurs avec son propre agent qui tente de lui faire comprendre qu'il est son pire obstacle pour faire une vraie carrière , Michael décide de se déguiser en femme et de passer lui-même l'audition afin de démontrer qu'il peut tout faire. Il est engagé et apporte dès les premiers jours de tournage un vrai plus à son personnage et au soap dans lequel il joue. Il garde cependant le secret vis à vis de Sandy, qui a été rejetée des auditions pour le rôle. Ecoutant les remarques des actrices du feuilleton, il fait de Dorothy un étendard de la cause féminine, ce qui le rapproche de plus en plus de Julie, une partenaire d'écran, et l'éloigne lentement de Sandy à qui il avait promis de ne pas se comporter comme ses précédents amants.

Invité par Julie chez son père, Michael découvre que le père de cette dernière est tombé amoureux de Dorothy, et l'invite à un repas une fois de retour à New York. Michael ne peut pas se désister et le père de Julie finit par lui demander de l'épouser. La situation se complique quand Dorothy tente d'embrasser Julie, Michael en étant tombé amoureux mais oubliant un instant qu'il était toujours grimé en femme. Julie lui annonce lui garder son amitié mais lui fait comprendre qu'elle n'est pas lesbienne. Sandy, elle, voit le refus de Michael de continuer à la fréquenter comme étant un indice de son homosexualité supposée. Michael dément mais admet être amoureux d'une autre femme. En colère Sandy, le quitte. La situation devient ingérable quand un des acteurs du soap tente de séduire brutalement Dorothy. Michael comprend que les choses lui échappe mais son contrat signé lui impose de rester une saison supplémentaire et ni lui ni son agent ne peuvent trouver une raison de le rompre.

Finalement, Michael profite du fait qu'une séquence du soap doit être jouée en live à cause de la perte d'une cassette pour révéler le pot aux roses, révélant au casting en direct que son personnage Dorothy est en réalité un homme venu dans l'hôpital pour assouvir la vengeance de sa prétendue soeur Dorothy disparue. Outrée, Julie le frappe avant de quitter le plateau alors que devant leurs écrans, Sandy fait une crise de nerfs et que le père de Julie en reste pantois.

Libéré du feuilleton, Michael met un point d'honneur à s'expliquer franchement auprès du père de Julie, lui rendant la bague de mariage qui lui avait offerte. Ce dernier finit par admettre les raisons de son show comme étant valable et accepte de rester son ami. Michael tente de reconquérir Julie et parvient à la convaincre de rester en contact pour commencer.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section proviennent de la base de données IMDb.

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Genèse et développement[modifier | modifier le code]

Bien qu'il réalise une comédie sur le travestissement, le réalisateur Sydney Pollack voulait absolument conserver un propos mesuré : « J'étais parfaitement conscient des dangers qui m'attendaient. À tout instant, on pouvait déraper, sombrer dans la vulgarité. Cela pouvait aussi bien devenir le film d'un seul gag : un type en travesti... Or, je n'ai aucun goût pour la grosse farce ou les plaisanteries graveleuses ». Le réalisateur explique qu'il s'est ainsi opposé notamment à Dustin Hoffman car ce dernier « voulait aller beaucoup plus loin dans l'incongruité ». Sydney Pollack ajoute : « Si, en se féminisant, Michael devient un homme meilleur, cette comédie aura trouvé son épine dorsale, son fil conducteur »[2].

Le titre du film est le surnom de Dustin Hoffman, donné par sa mère. L'acteur s'est d'ailleurs inspiré de sa mère : « J'ai mis beaucoup de ma mère dans le personnage de Dorothy : sa chaleur, sa vulnérabilité, son énergie et surtout l'humour extravagant dont elle faisait preuve à l'égard du sexe »[2].

Dustin Hoffman a vécu le film d'une façon très personnelle, à tel point qu'il affirme qu'il ne s'est jamais agi d'une comédie pour lui : en se déguisant en femme non séduisante dans la rue afin de tester la crédibilité de son apparat, il s'est rendu compte que les femmes qui n'entrent pas dans les canons de beauté dominants sont inexistantes, aussi intéressantes qu'elles puissent être[3].

Distribution des rôles[modifier | modifier le code]

C'est Dustin Hoffman lui-même qui voulait Bill Murray pour jouer son ami alors que Sydney Pollack n'était pas d'accord. L'acteur sera cependant engagé mais ne sera pas crédité au générique d'entrée pour que le film ne soit pas catalogué comme un « film Bill Murray »[2],[4].

La chanteuse Cher était envisagée pour le rôle de Julie Nichols, mais le réalisateur voulait absolument Jessica Lange[4].

Le frère de Sydney Pollack, Bernie, fait une petite apparition dans le rôle d'un comédien[2].

Ce film marque les débuts d'actrices comme Geena Davis et Christine Ebersole[4].

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage a eu lieu à XXX[5].

Accueil[modifier | modifier le code]

Critique[modifier | modifier le code]

Il a reçu un accueil très favorable, avec 88 % de critiques positives sur Rotten Tomatoes.

Ce film fait partie du Top 100 de l'American Film Institute (no 62) établi en 1998 et il est classé deuxième meilleur film humoristique américain (derrière Certains l'aiment chaud de Billy Wilder et devant Docteur Folamour de Stanley Kubrick) par le même American Film Institute, en 2000.

Box-office[modifier | modifier le code]

Aux États-Unis et au Canada, le film se classe 2e du box-office de 1982, derrière E.T. l'extra-terrestre de Steven Spielberg. En France, le film sort en 1983 et se classe à la 8e place du box-office annuel.

Pays ou région Box-office Box-office arrêté le… Nombre de semaines
Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau du Canada Canada
177 200 000 $[1] [6] 28[6]
Drapeau de la France France 3 840 083 entrées[7]
Alt=Image de la Terre Mondial n/a - -

Distinctions[modifier | modifier le code]

Source : Internet Movie Database[8]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « ' », sur Box Office Mojo (consulté le 7 février 2016)
  2. a, b, c et d Secrets de tournage - Allociné
  3. (en) [vidéo] Dustin Hoffman évoque Tootsie (anglais sous-titré espagnol) sur YouTube
  4. a, b et c (en) Trivia sur l’Internet Movie Database
  5. (en) Filming locations sur l’Internet Movie Database
  6. a et b (en) « Tootsie - weekly », sur Box Office Mojo (consulté le 7 février 2016)
  7. « Tootsie », sur JP box-office.com (consulté le 7 février 2016)
  8. (en) Awards sur l’Internet Movie Database

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]