À la poursuite du diamant vert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Diamant (homonymie).
À la poursuite du diamant vert
Titre québécois À la poursuite du diamant vert
Titre original Romancing the Stone
Réalisation Robert Zemeckis
Scénario Diane Thomas
Acteurs principaux
Sociétés de production 20th Century Fox
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre aventure
Durée 105 minutes
Sortie 1984

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

À la poursuite du diamant vert (Romancing the Stone) est un film d'aventure américain réalisé par Robert Zemeckis, sorti en 1984.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Joan Wilder, une romancière, doit rapporter à sa sœur, kidnappée en Colombie, une carte que lui a expédiée le mari de cette dernière peu avant qu'il soit retrouvé mort. Après s'être trompé d'autocar à l'aéroport, elle rencontre un aventurier nommé Jack Colton. Celui-ci devine que la carte décrit la cachette d'un trésor qu'ils vont se mettre à chercher ensemble : le diamant vert.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Genèse du projet[modifier | modifier le code]

Diane Thomas travaillait comme serveuse quand elle a rencontré Michael Douglas qui mangeait dans le restaurant. Elle lui soumit alors l'idée du script, qui lui plut tellement qu'il décida lui-même de produire le film. Par la suite, Michael Douglas offrit une Porsche à Diane Thomas, qui se tua peu de temps après à son bord, lorsque son petit ami (ivre au volant) fit une sortie de route. Elle avait 39 ans[4].

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage a eu lieu principalement au Mexique, notamment dans l’État de Veracruz (Veracruz et Xalapa), à Mexico. Certaines scènes sont également tournées aux États-Unis (New York, Saint George, Parc national de Zion)[5].

Kathleen Turner dut subir une intervention chirurgicale à cause d'un éboulement de terrain provoqué par des pluies torrentielles[6].

Récompenses et distinctions[modifier | modifier le code]

Source [7]:

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Box-office[modifier | modifier le code]

Le film a totalisé 116 572 238 de dollars de recettes mondiales[8] pour un budget de 10 000 000 de dollars[1], dont 86 572 238 de dollars aux États-Unis[8]. En France, le film a fait 3 157 966 entrées, dont 916 250 à Paris[8].

Erreur[modifier | modifier le code]

La voiture conduite par Elaine Wilder lors de son enlèvement, une Shelby AC Cobra 427 est immatriculée XR 2158 colombia, puis XR 8512 sur le deuxième plan.

La scène du démarrage de la Renault 4 de Ralph par Jack T. Colton (sur la remarque avisée de Joan Wilder, après avoir essayé avec des fils électriques dénudés, il actionne simplement une clé de contact située sur le côté de la planche de bord) est, en fait, un gros plan sur le tableau de bord d'une Citroën 2 CV ancien modèle (sans antivol de direction).

Suite[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Le Diamant du Nil.

Le film donna lieu à une suite qui sortit l'année suivante, en 1985 : Le Diamant du Nil (The Jewel of the Nile). Michael Douglas, Kathleen Turner et Danny DeVito y reprirent leur rôle, mais c'est Lewis Teague qui réalisa le film. L'histoire se déroule 6 mois après les événements d'À la poursuite du diamant vert.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]