Un Américain bien tranquille (film, 2002)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Un Américain bien tranquille
Description de l'image Image manquante.jpg.
Titre original The Quiet American
Réalisation Phillip Noyce
Scénario Christopher Hampton
Acteurs principaux
Sociétés de production Mirage Enterprises
Saga
IMF Internationale Medien und Film GmbH & Co. 2. Produktions KG
Pays de production Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau de la France France
Drapeau de la République socialiste du Viêt Nam Viêt Nam
Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni
Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Drapeau de l'Australie Australie
Genre Drame
Durée 101 minutes
Sortie 2002

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Un Américain bien tranquille (The Quiet American) est un film américain réalisé par Phillip Noyce, sorti en 2002, adapté du roman homonyme de Graham Greene. La distribution est composée de Michael Caine, Brendan Fraser et Thi Hai Yen Do.

Synopsis[modifier | modifier le code]

À Saïgon, au Viêt Nam, au début de 1952, pendant la guerre d'Indochine, le journaliste britannique chevronné Thomas Fowler et le jeune Américain Alden Pyle, membre d’une mission d’aide médicale, se disputent les faveurs de la jeune amie vietnamienne de Fowler, Phuong. Parallèlement, Fowler découvre progressivement la véritable personnalité de Pyle. Ce dernier, agent sous couverture de la CIA, apporte un soutien logistique au général Thé, qui commet des attentats contre les Français faussement attribués au Việt Minh.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Accueil critique[modifier | modifier le code]

Pour Jean-François Rauger dans Le Monde, le film est « une adaptation honnête du roman de Graham Greene qui ne fait pourtant pas oublier la version de Mankiewicz »[1].

Récompenses[modifier | modifier le code]

Michael Caine est nommé à l'Oscar du meilleur acteur pour son jeu dans le film lors de la 75e cérémonie des Oscars, ainsi qu'au Golden Globe du meilleur acteur dans un film dramatique à la 60e cérémonie des Golden Globes et au British Academy Film Award du meilleur acteur à la 56e cérémonie des British Academy Film Awards.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean-François Rauger, « La critique », sur lemonde.fr, (consulté le ).

Liens externes[modifier | modifier le code]