Heaven (film, 2002)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Heaven.
Heaven
Réalisation Tom Tykwer
Scénario Krzysztof Kieślowski
Krzysztof Piesiewicz
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau de la France France
Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Genre drame
Durée 96 minutes
Sortie 2002

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Heaven est un film dramatique germano-américain réalisé en 2002 par Tom Tykwer. Il est le premier volet d'une trilogie de Krzysztof Kieślowski, mort en 1996. C'est le premier film anglophone, avec une grande partie italophone néanmoins, de Tom Tykwer.

Le film fit l'ouverture de la Berlinale 2002[1].

Synopsis[modifier | modifier le code]

À Turin, Italie, Philippa, une jeune anglaise dont le mari vient de mourir d'une overdose, décide de se faire justice elle-même, mais elle tue quatre personnes par erreur et se retrouve derrière les barreaux. Un jeune carabinier tombe sous son charme et met au point un plan qui va lui rendre sa liberté, au risque de sacrifier sa propre carrière et sa vie.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Le scénario a été écrit par Krzysztof Kieślowski, décédé brusquement en 1996, avec son co-scénariste de toujours, Krzysztof Piesiewicz. dans le cadre d'une trilogie : Le Paradis, L'Enfer et Le Purgatoire, des étapes dont la référence est celle de La Divine Comédie de Dante. Kieślowski avait prit sa retraite de réalisateur après sa trilogie Trois Couleurs, ne souhaitant être que scénariste de cette nouvelle trilogie, il aurait choisit le metteur en scène avec son fidèle producteur Marin Karmitz. Même si il aurait envisagé de tourné lui-même cette trilogie si il ne trouve pas de metteur en scène qui le satisfasse[2]. Seul le scénario du Paradis avait été écrit de manière aboutie par Kieślowski, les deux autres auraient été à l'état d'ébauche.

La femme et la fille de Kieślowski avaient demandé à ce que le projet soit seulement européen. C'est la productrice Frédérique Dumas qui eu l'idée de produire le film. Suite au désistement de la production italienne, elle dû faire appel aux américains de Miramax. Ils proposèrent d'abord à la réalisation Anthony Minghella qui déclina, il reste producteur, et comme actrice Juliette Binoche, qui avait tourné dans Trois Couleurs : Bleu. Tykwer déclara avoir réécrit le scénario même si celui-ci est plutôt proche de l'original[3],[4],[5].

Lieux de tournage[modifier | modifier le code]

Le gratte-ciel au début du film serait l'une des tours ENEL (it) situées à Naples.

Réception[modifier | modifier le code]

Le box-office étant médiocre, Miramax ne souhaita pas produire les deux autres scénarios de la trilogie. Quand les scénarios furent libres d'achat, le producteur français Cedomir Kolar les racheta. Le troisième volet de la trilogie, L'Enfer, fut réalisé par Danis Tanovic en 2005 avec un large rejet critique et public[6].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Berlinale 2002 will opens with the premiere of Heaven », sur Berlinale,
  2. Marin Karmitz, Profession Producteur: Conversations avec Stéphane Paoli
  3. « Histoire d'un film », sur L'Express,
  4. Steven Woodward, After Kieślowski
  5. Joseph Kickasola, The Films of Krzysztof Kieslowski: The Liminal Image
  6. « Enfer (L') », sur Film de Culte,

Liens externes[modifier | modifier le code]