The Bay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bay.
The Bay
Description de cette image, également commentée ci-après
Vue de la baie de Chesapeake

Titre original The Bay
Réalisation Barry Levinson
Scénario Michael Wallach
Acteurs principaux
Sociétés de production Hydraulx
Automatik Entertainment
Blumhouse Productions
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Faux documentaire
Durée 88 minutes
Sortie 2012

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

The Bay est un faux documentaire américain réalisé par Barry Levinson, sorti en 2012.

Synopsis Complet[modifier | modifier le code]

Vue de la baie de Chesapeake.

Le film commence par des archives de journaux télévisés et d'interviews choquants montrant d'innombrables animaux morts tels que des oiseaux ou des poissons. Juste après on voit une femme qui a l'air de communiquer par Skype, elle s'appelle Donna Thompson et on se rend compte qu'elle donne une interview pour une chaîne télévisé car elle était présente au moment des faits (on ignore encore de quoi). Elle paraît traumatisée par cette histoire qui s'est produite à Claridge une petite commune dans l'État du Maryland (qui accueillait beaucoup de touristes durant la période estivale) le 4 juillet 2012. Durant l'interview on voit de nombreuses vidéos d'archives qui datent du 4 juillet 2012 à Claridge qui avaient été confisquées par les autorités. D'abord elle raconte des anecdotes à propos de la vie dans la commune avant l'événement que les gens aimaient aller au restaurant, aller à la pêche ou se baigner et d'ailleurs on découvre Donna journaliste qui couvrait à Claridge l'événement du 4 juillet mais à la 10e minute on retrace l'histoire dés les origines – toutes les vidéos montrés ont été saisis par les autorités mais grâce à un site illégal Donna a pu présenter tous les documents. 3 mois avant l'événement tragique on avait retrouvé les corps de 2 biologistes qui testaient le niveau de pollution dans la baie de Chesapeake et les 2 corps étaient recouverts de morsures de requins mais cela n'avait inquiété personne. Durant le reportage on voit des vidéos postés sur leur blog vidéo. Beaucoup de leurs vidéos étaient alarmantes car il y avait un niveau anormal et dangereux de pollution et de toxines dans la baie. Pour éviter la panique, le maire de la commune et le CDC (centre pour le contrôle et la prévention de la maladie) n'ont pas pris compte des dangers dans le but de ne pas perturber la saison touristique. Donna montra ensuite la vidéo d'un homme qui tenait un journal écologique et montrait un taux de fientes de poulets (où ceux ci étaient élevés) qui était délirant. D'ailleurs l'état de pollution dans la baie était la cause de nombreux conflits entre le maire Stockman et les habitants, et le maire leur mentait en leur donnant l'argument du centre de désalinisation qui fonctionnait à merveille, qui permettait de nettoyer la baie. Après ces courts reportages Donna nous ramena à la date du 4 juillet 2012 où des événements inquiétants arrivèrent aux alentours de midi (des poissons morts dans des piscines, une femme couverte de furoncles, des personnes qui mangent du homard et qui vomissent). Un corps a été retrouvé aux alentours de 12 h 30 et à partir de là les morts s’enchaînent. Une femme appelle la police car elle voit devant chez elle une femme cracher du sang. Un homme est retrouvé dans une cabane mort plein de sang. Le carnage s'installe mais personne ne comprend rien et apparemment l'hôpital de la commune est débordé. Dès lors, et jusqu'à la fin du film, nous allons suivre les consultations du docteur Abrams qui traita 300 patients durant cette horrible fête de l'indépendance celui ci va contacter un laboratoire. Voici les symptômes principaux des patients : Une langue en mauvais état, des cloques et des furoncles énormes, douleurs intenses au niveau des os. Nous allons également suivre le parcours d'un couple et leur fils qui se rend à Chesapeake pour voir les feux d'artifices avec de la famille, et dernièrement celui d'une jeune femme malade qui se trouve à l'hôpital et qui contacte durant toute la soirée sa meilleure amie aussi atteinte. Après toutes ces horreurs le maire prend la parole sur la radio locale et tente de calmer les esprits. On voit une vidéo où un jeune couple se baigne dans la baie mais se fait subitement attaquer par on ne sait quoi. (Maintenant récapitulons durant la dernière heure du film Donna va présenter tous ces documents, ceux des deux biologistes qui traitent de la pollution, l'activité intense du Dr. Abrams, les recherches du laboratoire qui tentent de découvrir ce qui arrive aux patients, les reportages sur place de Donna Thompson qui sont horribles, les interventions de 3 policiers, le voyage du couple avec leur fils qui se rendent à Chesapeake et quelques autres courtes vidéos).

Les 2 biologistes envoient une nouvelle vidéo où ils nous démontrent que 80 % de la baie est morte, une autre où ils montrent des poissons qu'ils ont péchés dépourvus de leurs langues. À l'hôpital rien ne va plus : les patients sont en train de mourir dans la salle d'attente. Le couple est en route vers la commune et se baigne puis profite du paysage mais la mère tente d'appeler sa fille pour la prévenir des risques mais cette dernière ne répond pas.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Source et légende : Version française (V. F.) sur AlloDoublage[2]

Production[modifier | modifier le code]

Genèse et développement[modifier | modifier le code]

Lorsque des producteurs demandent un long métrage sur la détérioration de la flore sous-marine de la baie de Chesapeake, Barry Levinson imagine The Bay. Il se documente sur cette zone maritime déclarée "morte" en regardant plusieurs reportages télévisés. Il est alors horrifié et surpris qu’une telle situation ne soit pas plus médiatisée et décide d'en faire le sujet d'un film. Il se dit qu'une fiction est ici plus efficace qu'un documentaire et il opte pour un film d'horreur en found footage[3].

Pour créer la bactérie mortelle du film, Barry Levinson et le scénariste Michael Wallach se sont inspirés de l’isopode "mangeur de langue", un parasite qui entre dans la bouche des poissons pour les dévorer petit à petit[3].

Distribution des rôles[modifier | modifier le code]

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage a eu lieu en Caroline du Nord et Caroline du Sud[4], à l'automne 2010 pendant seulement 18 jours[3].

21 supports numériques différents ont été utilisés pour créer ce found footage, notamment une caméra de télévision, un iPhone, une caméra de vidéosurveillance, un appareil photographique familial et une webcam. Le réalisateur Barry Levinson explique avoir voulu « reproduire le langage visuel propre aux vidéos amateurs et rendre le film hyper réaliste »[3].

Accueil critique[modifier | modifier le code]

Il a reçu un accueil critique favorable, recueillant 77 % de critiques positives, avec une note moyenne de 6,6/10, d'après 69 critiques collectées sur le site agrégateur de critiques Rotten Tomatoes[5]. Sur Metacritic, il obtient un score de 65/100 sur la base de 20 critiques collectées[6]. En France il obtient une note moyenne de 3,6/5 pour les critiques de la presse collectées sur AlloCiné[7].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Nominations et sélections[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]