Saint-Vallier (Saône-et-Loire)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Vallier.
Saint-Vallier
Le lavoir des Chavannes.
Le lavoir des Chavannes.
Blason de Saint-Vallier
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Saône-et-Loire
Arrondissement Autun
Canton Saint-Vallier (bureau centralisateur)
Intercommunalité Communauté urbaine Creusot-Montceau
Maire
Mandat
Alain Philibert
2014-2020
Code postal 71230
Code commune 71486
Démographie
Gentilé Valloiriens, Valloiriennes
Population
municipale
8 783 hab. (2014)
Densité 363 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 38′ 34″ nord, 4° 22′ 19″ est
Altitude Min. 268 m
Max. 382 m
Superficie 24,21 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Bourgogne

Voir sur la carte administrative de Bourgogne
City locator 14.svg
Saint-Vallier

Géolocalisation sur la carte : Saône-et-Loire

Voir sur la carte topographique de Saône-et-Loire
City locator 14.svg
Saint-Vallier

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Vallier

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Vallier
Liens
Site web mairie-saintvallier.fr

Saint-Vallier est une commune française, située dans le département de Saône-et-Loire en région Bourgogne-Franche-Comté.

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Saint-Vallier
Montceau-les-Mines Blanzy
Sanvignes-les-Mines Saint-Vallier Gourdon
Saint-Romain-sous-Gourdon
Ciry-le-Noble Pouilloux

Histoire[modifier | modifier le code]

De Valerius à Saint-Vallier[modifier | modifier le code]

Du passage du général Valerius dans la campagne gauloise naîtra le village qui porte son nom. À la suite de sa conversion au christianisme, ce village deviendra Sanctus Valerius, aujourd’hui Saint-Vallier.

39-45 : des années de lutte[modifier | modifier le code]

Un diplôme d’honneur de la Résistance a récompensé Saint-Vallier pour son combat contre l’oppresseur. Pas moins de 25 rues et lieux publics portent le nom de résistants locaux. Saint-Vallier affiche clairement sa reconnaissance aux Martyrs de la Résistance.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1790   Claude Beaubernard    
1816 1820 Lazare Renaud    
1820 1821 Jean Dauphin    
1821 1848 Claude Langeron    
1848 1852 Philibert Langeron    
1852 1860 Philibert Trahand    
1860 1868 Jean-François Bouillin    
1868 1871 Claude Billebaud    
1871 1878 Jules Chagot    
1878 1888 Jean Baptiste Philippon    
1888 1901 François L de Gournay    
1901 1908 François Gillardot    
1908 1912 Benoît Vachez    
1912 1924 Claude Cothenet    
1924 1935 Lazare Lhenry    
1935 1942 Marius Mourlevat    
1942 1944 Philippe Lesbille    
1944 1945 Joanny Chofflet    
1945 1947 Pierre Sandon    
1947 mars 1971 Jean-Marie Chalot PCF Ancien mineur, militant de la CGT
mars 1971 2000 Marcel Bouteloup PCF  
2000 en cours Alain Philibert PCF Conseiller général du canton de Montceau-les-Mines-Sud (2001-2015),

puis conseiller départemental du canton de Saint-Vallier depuis 2015

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[1]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[2],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 8 783 habitants, en diminution de -3,61 % par rapport à 2009 (Saône-et-Loire : 0,19 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 074 1 279 1 297 1 412 1 406 2 019 2 201 2 267 2 688
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
2 274 2 524 2 717 3 215 3 725 4 149 4 582 5 780 6 700
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
6 902 6 860 7 021 6 405 8 608 8 137 8 049 8 244 9 235
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2008 2013 2014
10 073 10 358 10 259 10 147 9 977 9 541 9 042 8 824 8 783
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Jumelages[modifier | modifier le code]

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Tourisme en Saône-et-Loire.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Le château du Martret, beau domaine de la fin du XVIIIe siècle, apporte une beauté, du romantisme et de la noblesse au paysage de la commune qui en est fière. Belle propriété de pierre de taille locale et d’un toit d’ardoise agrémenté de deux tours poivrières, son parc et ses dépendances en très bon état de conservation en font un patrimoine rare.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Rémy Boutavant (1911-1979), homme politique français du PCF, est né dans la commune.
  • Alain Michaud, peintre, né à Saint-Vallier le 16 juin 1956[6].
  • Laurent Debrosse (1969-), footballeur, est né dans la commune.
  • Guillaume Warmuz (1970-), footballeur, est né dans la commune[7].
  • Yannick Chandioux (1975-), footballeur, est né dans la commune.
  • Habib Jean Baldé (1985-), footballeur, est né dans la commune.
  • Marine Petit (1992-), gymnaste française, est née dans la commune.
  • Didier Giraud, « grande gueule représentant la ruralité » dans l'émission radiophonique des Grandes Gueules[8].

Héraldique[modifier | modifier le code]


Armes de Saint-Vallier

La commune de Saint-Vallier porte :

De gueules, à la lanterne de mine d’or, avec une bordure d’argent chargé des huit abeilles du second.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  2. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  3. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  5. Notice no PA71000013, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  6. « Alain Michaud, un jeune talent », article de François Nosjean paru dans la revue « Images de Saône-et-Loire » n° 114 de juin 1998, pages 9 à 11.
  7. Salvatore Barletta, « Guillaume Warmuz a « bien vécu » », sur lejsl.com, Le Journal de Saône-et-Loire, .
  8. « Didier, la voix du monde rural », sur lafermedesaintvallier.fr.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Voir la catégorie : Saint-Vallier (Saône-et-Loire).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]