Jules Chagot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Jules Chagot (Louis, Jules Chagot), né le 29 mars 1801 à Paris (Seine) et décédé le 30 avril 1877 à Paris est un industriel et homme politique français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jules Chagot est le dernier d'une famille, catholique et royaliste, de six enfants[1]. Il se forme avec Michel-Eugène Chevreul, chimiste, directeur des Gobelins.

Industriel[modifier | modifier le code]

Il débute sa carrière à la cristallerie familiale de Montcenis, de 1828 à 1830. Il est le fondateur de la Compagnie des mines de houille de Blanzy et de la ville de Montceau-les-Mines (Saône-et-Loire).

Homme politique[modifier | modifier le code]

En 1852 il est élu conseiller général de Saône-et-Loire pour le canton du Mont-Saint-Vincent.

Il est membre du Corps législatif à deux reprises, élu pour la Saône-et-Loire Il est d'abord élu, le , député de la 2e circonscription. Il siège, jusqu'au 27 avril 1869, à droite et soutient le gouvernement. Il est réélu et siège du 23 mai 1869 au 4 septembre 1870[2].

Décorations[modifier | modifier le code]

Jules Chagot est officier de la légion d'honneur[3].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Frédéric Lagrange, Quand Montceau-les-Mines fêtait la mémoire de son fondateur, revue « Images de Saône-et-Loire » n° 87 (automne 1991), pages 5 à 9.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Marcel Sutet, « Jules Chagot ː Fondateur de la Compagnie des Mines de Blanzy (1801-1877). Étude de la mentalité d'un grand patron au XIXe siècle », Actes du quatre-vingt-neuvième Congrès national des sociétés savantes, Lyon, 1964, section d'histoire moderne et contemporaine. Tome 2,Volume 2,‎
  2. Voir biographie parlementaire sur le site de l'Assemblée nationale.
  3. « Cote L0467095 », base Léonore, ministère français de la Culture.