Morey

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Morey (homonymie).

Morey
Morey
L'église paroissiale.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Saône-et-Loire
Arrondissement Autun
Canton Chagny
Intercommunalité Communauté urbaine Le Creusot Montceau-lès-Mines
Maire
Mandat
Abdoulkader Atteye
2014-2020
Code postal 71510
Code commune 71321
Démographie
Gentilé Moreytois
Population
municipale
202 hab. (2016 en diminution de 2,88 % par rapport à 2011)
Densité 15 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 48′ 04″ nord, 4° 36′ 09″ est
Altitude Min. 242 m
Max. 438 m
Superficie 13,32 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Bourgogne

Voir sur la carte administrative de Bourgogne
City locator 14.svg
Morey

Géolocalisation sur la carte : Saône-et-Loire

Voir sur la carte topographique de Saône-et-Loire
City locator 14.svg
Morey

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Morey

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Morey
Liens
Site web http://mairie-morey.wix.com/morey

Morey est une commune française située dans le département de Saône-et-Loire en région Bourgogne-Franche-Comté.

Géographie[modifier | modifier le code]

Morey est située dans les collines bordant la Dheune et le canal du Centre. La commune culmine à 437 m d'altitude au lieu-dit « les Tâches » au nord-est de Baugey.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Perreuil Saint-Bérain-sur-Dheune Rose des vents
Essertenne N Châtel-Moron
O    Morey    E
S
Villeneuve-en-Montagne Saint-Julien-sur-Dheune

Hameaux[modifier | modifier le code]

La commune comprend plusieurs hameaux :

  • Fangey-le-Bas ;
  • Fangey-le-Haut ;
  • Nuit ;
  • Baugey.

Accès et transports[modifier | modifier le code]

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

La commune a un relief assez accidenté qui comprend plusieurs collines :

  • Les Tâches (437 m) ;
  • Le Moulin de Leuvre (383 m) ;
  • Le Theurot des Gardes (388 m) ;
  • En Verrière (427 m).

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Climatologie[modifier | modifier le code]

C'est un climat tempéré à légère tendance continentale avec des étés chauds et des hivers froids[1], avec une amplitude thermique assez importante entre ces deux saisons. Les précipitations sont assez hétérogène sur l'année, avec un mois de mai le plus pluvieux de l'année. Le vent qui souffle une partie de l'année est la bise.

Valeurs climatiques de Dijon et Mâcon, car cette commune est située entre ces deux villes.

Dijon

Pour la ville de Dijon (316 m), les valeurs climatiques jusqu'à 1990 :

Relevés Dijon ????-1990
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) −1 0,1 2,2 5 8,7 12 14,1 13,7 10,9 7,2 2,5 −0,2 6,3
Température moyenne (°C) 1,6 3,6 6,5 9,8 13,7 17,2 19,7 19,1 16,1 11,3 5,6 2,3 10,5
Température maximale moyenne (°C) 4,2 7 10,8 14,7 18,7 22,4 25,3 24,5 21,3 15,5 8,6 4,8 14,8
Précipitations (mm) 49,2 52,5 52,8 52,2 86,3 62,4 51 65,4 66,6 57,6 64,2 62 732,2
Source : Infoclimat : Dijon (????-1990)[2]


Mâcon

Pour la ville de Mâcon (216 m), les valeurs climatiques de 1961 à 1990 :

Relevés Mâcon 1961-1990
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) −0,6 0,7 2,5 5,2 8,9 12,3 12,4 13,9 11,1 7,5 2,9 0,1 6,6
Température moyenne (°C) 2,1 4 6,8 10 13,9 17,5 20,1 19,4 16,4 11,7 6 2,7 10,9
Température maximale moyenne (°C) 4,9 7,3 11,1 14,8 18,9 22,8 25,7 24,9 21,7 15,9 9,1 5,3 15,2
Précipitations (mm) 66,3 60,9 58,7 69,4 85,9 74,7 58,1 77,1 75,7 71,7 72,7 70,4 841,4
Source : Infoclimat : Mâcon (1961-1990)[3]


Histoire[modifier | modifier le code]

Le village dépendait de la baronnie de Couches. On sait aussi que le village a été viticole puisqu'un lieu-dit les vignes de la garde existe sur la côte sud du Theurot des Gardes[4].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Anciennement nommée « Moreyurn ». Les nom viendrait du latin moretia qui signifie bois. Les noms de Fangey et Baugey évoquent « bauge » et « fange » alors que les deux hameaux sont situés sur des collines.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1989 mars 2001 Hélène Dessèvre    
mars 2001 mars 2008 Elisabeth Noémie    
mars 2008 en cours Abdoulkader Atteye[5] EÉLV  
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[7].

En 2016, la commune comptait 202 habitants[Note 1], en diminution de 2,88 % par rapport à 2011 (Saône-et-Loire : -0,18 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
360381366301322462462458464
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
490533485502499511521512469
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
437405415384376355304259295
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
253204175157176156184208202
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Vie locale[modifier | modifier le code]

Enseignement[modifier | modifier le code]

Santé[modifier | modifier le code]

Cultes[modifier | modifier le code]

Sports[modifier | modifier le code]

Associations[modifier | modifier le code]

Écologie et recyclage[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église romane du XIIIe siècle (restaurée).
  • Vestiges néolithiques et vestiges de voies romaines.
  • Monument aux morts de la Première Guerre mondiale.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]