Mont-Saint-Vincent

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mont.
image illustrant une commune de Saône-et-Loire
Cet article est une ébauche concernant une commune de Saône-et-Loire.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Mont-Saint-Vincent
Église de Mont-Saint-Vincent.
Église de Mont-Saint-Vincent.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Saône-et-Loire
Arrondissement Chalon-sur-Saône
Canton Blanzy
Intercommunalité Communauté de communes entre la Grosne et le Mont Saint-Vincent
Maire
Mandat
Jean Girardon
2014-2020
Code postal 71300
Code commune 71320
Démographie
Population
municipale
336 hab. (2014)
Densité 25 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 37′ 53″ nord, 4° 28′ 45″ est
Altitude Min. 320 m – Max. 601 m
Superficie 13,6 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Mont-Saint-Vincent

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Mont-Saint-Vincent

Mont-Saint-Vincent est une commune française située dans le département de Saône-et-Loire, en région Bourgogne-Franche-Comté.

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Marigny Saint-Micaud Rose des vents
Gourdon N Collonge-en-Charollais
O    Mont-Saint-Vincent    E
S
Mary

Histoire[modifier | modifier le code]

Sous la Révolution française, la commune porta provisoirement les noms de Belvédère et de Mont-Belvédère[1].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1983 en cours Jean Girardon UMP puis UDI Maire,

Conseiller général du canton de Mont-Saint-Vincent,
Président de la communauté de communes autour du Mont Saint-Vincent

Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du début des années 2000, les populations légales des communes sont publiées annuellement. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[3],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 336 habitants, en augmentation de 1,82 % par rapport à 2009 (Saône-et-Loire : 0,19 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
690 700 847 774 821 839 875 809 791
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
645 689 708 691 670 655 681 656 673
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
666 558 546 507 509 435 422 403 368
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
391 379 338 327 335 317 310 330 336
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006 [5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Mont-Saint-Vincent est le 2e plus haut lieu de Saône-et-Loire habité après Uchon. C'est une cité médiévale : château, remparts, église romane du XIIe siècle classée Monument historique en 1913, puits, ruelles, anciennes maisons, cure, tour de l'Assommoir (où l'on a une vue à 360°), musée archéologique Jean Régnier[6].

Le cartouche peint au-dessus du chœur de l'église est la signature de Gerber, autrement dit : Sylvestre II.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]