Porter Robinson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Porter Robinson
Description de cette image, également commentée ci-après

Porter Robinson en 2014.

Informations générales
Nom de naissance Porter Weston Robinson
Naissance (23 ans)
Chapel Hill, Caroline du Nord, Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale Disc jockey, producteur
Genre musical Electro house
Années actives Depuis 2010
Labels Astralwerks, OWSLA, Ministry of Sound, Big Beat Records, Big Fish Recordings
Site officiel porterrobinsonofficial.com

Porter Robinson, né le à Chapel Hill en Caroline du Nord, est un disc jockey et producteur américain. Il se popularise initialement avec la publication de son single Language, ainsi qu'au soutient de Skrillex et Zedd, notamment. Son premier album, Worlds est publié le 12 août 2014[1]. Le 20 mars 2015, il est nommé « artiste de l'année » par MTV[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Porter Robinson commence à produire de la musique jeune vers l'âge de douze ans en utilisant des logiciels comme ACID Pro ; à 18 ans, il atteint son pic de popularité[3]. Il est inspiré des sonorités de jeux vidéo, spécialement les jeux japonais et le jeu Dance Dance Revolution[4]. Il réside depuis toujours dans sa ville natale, en Caroline du Nord, aux États-Unis[5].

Porter Robinson commence à publier ses premiers single sous deux labels, Glamara Records et Big Fish Recordings. Son premier single Say My Name atteint directement la première place du top 100 sur Beatport[6],[7],[8],[9].

En 2011, il signe sur le label de Skrillex, OWSLA, pour la publication de Spitfire, EP qui deviendra premier des ventes iTunes dans les classements musicaux EDM[6] ; il s'agit également de la première sortie du label. Le 10 avril 2012, Porter Robinson sort un single intitulé Language sur le label anglo-américain Big Beat Records. C'est le premier grand succès du DJ. Robinson produit ensuite des remixes officiels d'artistes célèbres comme Lady Gaga (Interscope Records) et Avicii (Ministry of Sound[10]. Il se produit également à de nombreux prestigieux festivals comme Tomorrowland, Coachella, Creamfields, l'Ultra Music Festival, et l'Electric Daisy Carnival, et Stereosonic. Il se place aussi quarantième dans le top 100 de DJ Mag en 2012[11], gagnant cinquante-six places en un an[12].

Il ne fait que quelques apparitions lors du début d'année 2014 pour se consacrer à la sortie de son premier album, Worlds. Il sort finalement son premier album Worlds, le 12 août 2014, épaulé par les singles Sea of Voices, Sad Machine, Lionheartd et Flicker, par le label Astralwerks. Il annonce un tournée mondiale nommée Worlds Tour qui débutera le 28 août 2014 à Vancouver, au Canada[13].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Titre Détails
Worlds[14]
  • Sortie : 12 août 2014
  • Label : Astralwerks
  • Formats : CD, LP, vinyl, téléchargement

EP[modifier | modifier le code]

Titre Détails
Spitfire
Spitfire - Bonus Remixes

Singles[modifier | modifier le code]

Année Titre Meilleure position Album
US Dance[15] BEL[16] IRL[17] ÉCO[18] R-U.[19] UK Dance
2012 Language 33 63 4 9 3 Single à part
2013 Easy
(avec Mat Zo)
92 21 28 7
2014 Sea of Voices
40 Worlds
2014 Sad Machine
29
2014 Lionhearted
2014 Flicker
34
« — » indique que la chanson n'a pas atteint les classements dans ce pays.

Autres chansons[modifier | modifier le code]

  • 2010 - Say My Name
  • 2010 - I'm On Fire
  • 2010 - Hello (avec Lazy Rich & Sue Cho)
  • 2011 - The Wildcat
  • 2012 - Easy (avec Mat Zo)

Remixes[modifier | modifier le code]

Chanson Année Artiste Label Album
Venga 2010 Picco Glamara Records NC
Wer Ist Sie? Heiko & Maiko NC NC
Less Go Spencer & Hill Bazooka Records NC
Seek Bromance Tim Berg Ministry of Sound The Battery Pack
We No Speak Americano Yolanda Be Cool & DCUP Sweat It Out NC
American Trash 2011 Innerpartysystem Red Bull Records (en) Never Be Content
The Edge of Glory[20] Lady Gaga Interscope Born This Way
The Thrill 2015 Nero MTA Records Between II Worlds

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Porter Robinson », Billboard (consulté le 20 mars 2015).
  2. (en) « Porter Robinson Wins ‘Artist Of The Year’ At MTVu Woodie Awards » (consulté le 20 mars 2015).
  3. (en) Jim Fusilli, « A Powerhouse, And He's Not Yet 20 », The Wall Street Journal,‎ (consulté le 28 juillet 2012)
  4. (en) « Porter Robinson's Claim to Fame », sur Popspoken (consulté le 20 mars 2015).
  5. (en) « Kelowna Capital News – Young DJ just starting to make his mark », sur Bclocalnews.com,‎ (consulté le 6 février 2013).
  6. a et b (en) « Porter Robinson », beatport.com (consulté le 20 mars 2015).
  7. (en) « Less Go! », sur lessthan3.com,‎ (consulté le 20 mars 2015).
  8. (en) « Exclusive Interview: Porter Robinson », sur Salacious Sound (consulté le 20 mars 2015).
  9. (en) « Interview with Porter Robinson Immediately following his first show » (consulté le 20 mars 2015).
  10. (en) « Seek Bromance », sur Chubbybeavers.com,‎ (consulté le 6 septembre 2012).
  11. (en) « DJ Mag Top 100 (2012) », sur DJ Mag (consulté le 20 mars 2015).
  12. (en) « DJ Mag Top 100 (2011) », sur DJ Mag (consulté le 20 mars 2015).
  13. (en) « An Inside Look At Porter Robinson's Electrifying ‘Worlds' Tour Visuals » (consulté le 20 mars 2015).
  14. (en) Kellman, Andy, « Worlds – Porter Robinson », AllMusic, Rovi Corporation (consulté le 12 août 2014).
  15. « Porter Robinson – Chart History: Dance/Electronic Songs », Billboard, Prometheus Global Media.
  16. « Discografie Porter Robinson », Ultratop (consulté le 8 août 2013).
  17. Meilleure position en Irlande :
  18. (en) « Porter Robinson > Scottish Charts », Official Charts Company (consulté le 8 août 2013).
  19. (en) « Porter Robinson > UK Charts », Official Charts Company.
  20. « Amazon.com: The Edge Of Glory: Lady Gaga: MP3 Downloads », Amazon.com (consulté le 20 août 2012)

Liens externes[modifier | modifier le code]