MAKJ

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
MAKJ
Description de cette image, également commentée ci-après
MAKJ, photo studio en 2014.
Informations générales
Nom de naissance Mackenzie Johnson
Naissance
San Luis Obispo, Californie, États-Unis
Activité principale Producteur, disc jockey, animateur radio
Genre musical House progressive, big room house[1], electro house, tech house
Années actives Depuis 2011
Labels Revealed Recordings, Spinnin' Records, Ultra Records, Protocol Recordings Juicy Music, Hysteria Records, Doorn Records, Diffused Records
Site officiel djmakj.com

MAKJ, né Mackenzie Johnson[1], est un producteur de musique et disc jockey américain. Durant sa carrière, il publie de nombreux singles en tant qu'artiste solo depuis 2012, et de nombreuses collaborations avec des artistes tels que Hardwell, Lil' Jon, et M35. Depuis 2013, MAKJ joue dans de grands festivals comme l'Electric Zoo, Voodoo Experience, Coachella, et TomorrowWorld. En mars 2014, Billboard l'inscrit dans son top 10 des artistes à surveiller à l'Ultra Music Festival. Également en 2014, il est classé à la 63e place du DJ Mag Top 100. MAKJ est aussi animateur de l'émission Revolution Radio sur la chaîne de radio Clear Channel.

Biographie[modifier | modifier le code]

Mackenzie Johnson est né en 1990 à San Luis Obispo, en Californie. Adolescent, il vit en Chine pour suivre une carrière de coureur professionnel[2]. À quinze ans, il s'intéresse au DJing[1], et s'achète à cette période une platine tourne-disques Technics 1200. À dix-sept ans, il retourne aux États-Unis et joue à divers événements dans sa ville natale.

À la fin de 2013, il part en tournée aux côtés des Bingo Players et Bassjackers. Il jouera ensuite dans de grands festivals[3]. Depuis 2013, il joue dans des festivals comme l'Electric Zoo, Voodoo Experience (en), Coachella, TomorrowWorld[1], le Northern Lights Festival, l'Euphoria Festival, Webster Hall, et Ruby Skye[4]. En mars 2014, Billboard l'inscrit dans son top 10 des artistes à surveiller à l'Ultra Music Festival[5]. Il tourne en Europe en 2014 en organisant sa tournée Let’s Get Fucked Up, puis en Amérique du Nord avec la tournée Peyote. Également en 2014, il est classé à la 63e place du DJ Mag Top 100[6]. En 2014, lors d'un voyage à Berlin, MAKJ provoque la polémique lorsqu'il poste une photo de lui sur Facebook le montrant debout sur le Mémorial aux Juifs assassinés d'Europe ; MAKJ s'excusera pour son action[7].

Durant sa carrière, il publie de nombreux singles en qu'artiste solo depuis 2012, et de nombreuses collaborations avec des artistes tels que Hardwell, Lil' Jon[8], et Kura. En 2013, il publie un single collaboratif avec Hardwell intitulé Countdown, un succès international[9], classé 28e et 41e dans les classements belges et néerlandais respectivement[10], et à la première place des ventes sur Beatport. Fin 2014, il fait paraître le single Generic, initialement joué à l'Ultra Festival de Miami[3]. Bon nombre de ces singles se classent au Beatport Top 10[3].

Discographie[modifier | modifier le code]

Singles[modifier | modifier le code]

Année Titre Meilleure position Album Détails
P-B.[11] BEL[12]
2013 Hold Up Single uniquement Juicy Music
Countdown (avec Hardwell) 41 28 Revealed Recordings
Revolution (avec M35) Doorn Records
Springen Hysteria Records
Encore (avec Henry Fong)
Conchy Juicy Music
2014 Derp (avec Bassjackers) Hysteria Records
Let's Get Fucked Up (with Lil' Jon) Ultra Records
Generic Spinnin' Records
READY! (avec Deorro)
GO (avec M35 et Showtek) Skink Records
2015 Black (avec Thomas Newson) Protocol Recordings
Ante Up (avec Deorro)
On & On (avec Kenze)
Get Whoa Kenz Records
2016 Party Till We Die (avec Timmy Trumpet) Spinnin' Records
2017 Knock Me Down (avec Max Styler et Elayna Boynton) Dim Mak Records
Space Jam (avec Michael Sparks et Fatman Scoop) Spinnin' Records

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) « MAKJ Makes a Beatport Hit with Pee Sample, Unleashes His Latest Track Generic », Vice Media,‎ (lire en ligne).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d (en) Matt Joseph, « Exclusive Interview: MAKJ Talks New Record Label And Hip-Hop Influences », sur We Got This Coevered, (consulté le 9 juin 2015).
  2. (en) Ryan Middleton, « MAKJ Interview: 'Generic' DJ Talks Rock-Inspired Debut Album, Ghost Producing & Why You Should Sign With Multiple Labels », sur Music Times, (consulté le 9 juin 2015).
  3. a b et c (en) Michelle Lhooq, « MAKJ Makes a Beatport Hit with Pee Sample, Unleashes His Latest Track Generic », Vice Media, (consulté le 2 février 2015).
  4. (en) « MAKJ », sur DJ Mag (consulté le 9 juin 2015).
  5. (en) Zel McCarthy, « Ultra Music Festival 2014: The Top 10 Artists To Watch », sur Billboard, (consulté le 2 février 2015).
  6. (en) « DJ Mag Top 100 (2014 Results) », sur DJ Mag (consulté le 9 juin 2015).
  7. (en) « MAKJ Apologized For His Actions in Berlin », sur EDM Sauce, (consulté le 9 juin 2015).
  8. (en) « MAKJ and Lil Jon- Let’s Get F*cked Up », sur EDM Sauce, (consulté le 9 juin 2015).
  9. (en) « EDM News: MAKJ On How Production Changed His Music Career Trajectory », sur Magnetic Mag (consulté le 9 juin 2015).
  10. « Hardwell & Makj - Countdown », sur Ultratop (consulté le 9 juin 2015).
  11. (en) « MAKJ & Lil Jon - Let's Get F*cked Up », sur dutchcharts.nl (consulté le 9 juin 2015).
  12. « Mackenzie Johnson », sur Ultratop (consulté le 9 juin 2015).

Liens externes[modifier | modifier le code]