Paul van Dyk

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Paul van Dyk
Description de l'image Paul_van_Dyk_DJing.jpg.
Informations générales
Surnom DFM
Nom de naissance Matthias Paul[1]
Naissance (43 ans)
Eisenhüttenstadt, RDA, Allemagne
Activité principale Disc jockey, compositeur
Genre musical Trance, techno, musique électronique
Instruments Table de mixage, synthétiseur
Années actives Depuis 1991
Labels Armada Music, Vandit Records, Ultra Records, Deviant Records, MFS (1992-1998), Mute Records
Site officiel paulvandyk.com

Paul van Dyk, né Matthias Paul le à Eisenhüttenstadt, est un disc jockey et compositeur allemand. DJ numéro un mondial pendant deux ans entre 2005 et 2006[2] selon le DJ Mag, il est nommé dans la catégorie « meilleur album dance/électronique » pour son album Reflections lors des Grammy Awards 2004, et mixe pour un numéro du Mixmag.

Paul van Dyk commence sa carrière au club Tresor de Berlin en 1991. Son titre Out There and Back sorti en 2000 le fait connaître, tout comme sa chanson, For An Angel. En 2004, il s'engage politiquement en ayant fait partie de America's Rock the Vote Campaign. Depuis, il anime un show radio hebdomadaire sur la radio allemande Fritz tous les mercredis de 20 à 22 heures en parallèle de son activité de DJ.

Biographie[modifier | modifier le code]

Paul van Dyk a grandi à l'Est de Berlin avec un seul parent[3] ; son père quitte le foyer familial tandis que Paul est âgé de quatre ans[3]. Là-bas, il devient technicien[4] puis apprenti-charpentier[3]. Paul van Dyk explique que sa passion pour la musique vient de la radio[5]. À cette période sans disquaire dans sa ville, il écoute les chaînes de radio populaires mais interdites RIAS (Radio in the American Sector) et SFB, ainsi que des mixtapes occasionnellement importées clandestinement dans le pays[6]. Peu avant la chute du Mur de Berlin, van Dyk et sa mère reçoivent une autorisation de quitter le territoire et emménagent à Hambourg pour vivre avec sa tante[6]. En 1990, van Dyk revient à Berlin. Sa première apparition en tant que DJ s'effectue au club Tresor en mars 1991[7].

Le sixième album de Paul van Dyk, Evolution est publié le 3 avril 2012. La chanson Eternity est composée en collaboration avec Adam Young, mieux connu sous le nom de Owl City[8]. Evolution est également produit par Arty, Austin Leeds, Giuseppe Ottaviani, Tyler Michaud, et Ummet Ozcan. Johnny McDaid de Fieldwork, et Sarah Howells notamment, ont participé à l'album[9].

Discographie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Discographie de Paul van Dyk.
  • 1994: 45 RPM
  • 1996: Seven Ways
  • 2000: Out There and Back
  • 2003: Reflections
  • 2007: In Between
  • 2012: Evolution
  • 2015: The Politics of Dancing 3

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Paul's entry on the ASCAP database », The American Society of Composers, Authors and Publishers (consulté le 17 décembre 2008).
  2. (en) « Top 100 DJ's - 5. Paul van Dyl », djmag.com (consulté le 20 juillet 2010).
  3. a, b et c (en) « Paul Van Dyk Biography. », musicianguide,‎ (consulté le 16 mars 2009).
  4. (en) Club4it.com
  5. (en) Beat Factor – In Between Paul van Dyk. 30 novembre 2007. Beat Factor: Your history is pretty similar to the Romanians history, before the fall of the communist regime. Do you have any memories that marked you from that time? (He makes best party ever in 2007 in Macedonia). Paul Van Dyk: Yes, of course, there are a lot of memories that I still have; probably in respect with music. It was probably the same in Romania, we didn't have any record stores, we couldn't actually buy any magazines and read anything about our favorite artists. So my musical education came from the radio, so that's something special, I believe.
  6. a et b (en) « Ministry of Sound London – Paul van Dyk. », ministryofsoundlondon,‎ (consulté le 16 mars 2009).
  7. (en) « The DJ list – PVD. », thedjlist,‎ (consulté le 16 mars 2009).
  8. « Exclusive: Paul van Dyk Sets New Album, Video Series for 2012 », Billboard,‎ (consulté le 28 avril 2012).
  9. (en) « Paul van Dyk – Evolution (CD, Album) at Discogs », Discogs,‎ (consulté le 28 novembre 2013).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :