Dimitri Vegas & Like Mike

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Dimitri Vegas & Like Mike
Description de cette image, également commentée ci-après

Dimitri Vegas & Like Mike à TomorrowWorld en 2013.

Informations générales
Surnom DVLM, TerraPlastik, Noisefreak, Madfunk, Mobnoiz, DNM, 3 Are Legend
Nom de naissance Dimitri Thivaios et Michael Thivaios
Pays d'origine Drapeau de la Belgique Belgique
Activité principale Disc jockeys, Producteurs
Genre musical EDM, electro house, big room, deep house, house progressive[1], rave
Années actives Depuis 2006[1]
Labels Smash The House, Armada Music
Influences Steve Aoki, Yves V, W&W, VINAI, Fedde le Grand, Martin Garrix, Angger Dimas, Tujamo, Felguk, Moguai, DJ CL3M, Julian Perretta, Wolfpack, Katy B, DVBBS, Borgeous, Sander van Doorn, Coone, Lil Jon, Afrojack, Nervo, Dada Life, Tara McDonald, Ummet Ozcan, Boostedkids, Regi Penxten
Site officiel dimitrivegasandlikemike.com
logo de Dimitri Vegas & Like Mike

Logo de Dimitri Vegas & Like Mike.

Dimitri Vegas & Like Mike est un duo belgo-grec de disc jockeys, composé des frères Dimitri Thivaios (Dimitri Vegas) et Michael Thivaios (Like Mike), originaire de Willebroek en Belgique. En 2015, les deux membres atteignent la première place du classement annuel des DJ les plus populaires de DJ Magazine [2]. Le 20 octobre 2016, ils perdent leur première place, remplacés par Martin Garrix.

Biographie[modifier | modifier le code]

Dimitri Thivaios (né en 1982) et Michael Thivaios (né en 1985) sont d'origine grecque, mais sont nés à Willebroeck, à côté d'Anvers (Belgique). Les deux membres se lancent dans le DJing vers l'âge de quatorze ans dans de petits clubs locaux, et animent quelques années plus tard la chaîne de radio locale BeatFM[1]. Ils quittent la Belgique en 1999 pour jouer lors d'une tournée européenne avant d'emménager dans la Chalcidique en Grèce, puis à Ibiza en 2003[1]. C'est à cet endroit qu'ils se popularisent en jouant dans les clubs Privilege et Space[1]. Après être devenus les résidents des boîtes de nuit The End et Amnesia à Zante, en Grèce en 2006, ils produisent leur premier single Cocaine/Eivissa[1]. En 2009, ils attirent l'attention du compositeur Axwell avec leur remix de son titre Work That Body[3].

En 2011, les deux membres entrent dans le classement annuel du DJ Mag à la 79e position. En 2012, ils atteignent la 38e place du classement. Depuis cette année, le duo se répartit le travail lors de leurs shows : Dimitri Vegas se charge de la musique aux platines tandis que Like Mike joue le rôle de MC mettant l'ambiance au micro. Ils deviennent alors reconnus grâce notamment au festival belge Tomorrowland qui les place à plusieurs reprises sur la programmation du week-end et leur donne carte blanche sur la vidéo d'aftermovie vue des dizaines de millions de fois sur YouTube[4]. Le duo cite d'ailleurs Tomorrowland comme le « pilier »[4] de leur succès. En 2013, DJ Mag les classe en 6e position du classement des meilleurs disc jockeys[3]. Cette même année, ils dénombrent cinq singles placés au top des ventes sur le site Beatport[3]. Le duo s'associe à Steve Aoki pour fonder 3 Are Legend[5].

En 2014, Dimitri et Michael publient le single Tremor en compagnie de Martin Garrix, l'anthem du festival Sensation[6]. La même année, à la suite d'une énorme campagne publicitaire au festival Tomorrowland[7], ils continuent leur progression à la deuxième place du DJ Mag Top 100[8]. Ils font paraître le single Feedback au label Spinnin' Records[1]. À la fin de l'année, ils entament une tournée intitulée Bringing the World, the Madness qui rassemble un total de 38 000 personnes en décembre 2015[9]. La compilation du même nom atteint la 6e place des classements musicaux suisses pendant une semaine[10]. Entre temps en juillet 2015, le duo se produit en tant que vedettes à Tomorrowland[11] : « les deux belges ont su fructifier la confiance que Tomorrowland leur témoigne depuis plusieurs années » précise le magazine DJMag[12]. Le 16 octobre 2015 ils sont élus numéro 1 du classement « DJ Mag top 100 » détrônant ainsi Hardwell[4],[13]. C'est la première fois qu'un duo de deux frères atteint le sommet de ce classement[12]. En 2016, ils retombent en deuxième, laissant Martin Garrix la première. Ils sortent ensuite Stay a While.

Discographie[modifier | modifier le code]

  • 2013 : Bringing Home The Madness
  • 2014 : Bringing The World The Madness
  • 2016 : Bringing The Madness
  • 2017 : Sound Of Madness

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f et g (en) Aneet Nijjar, « Dimitri Vegas & Like Mike Bio », sur AllMusic (consulté le 20 mai 2015).
  2. (en) « Top100DJs 2013 », sur DJ Mag (consulté le 25 mars 2014).
  3. a, b et c (en) « 10 Things You Didn’t Know About Dimitri Vegas & Like Mike », sur Turn Up The Bass,‎ (consulté le 20 mai 2015).
  4. a, b et c (en) « Dimitri Vegas & Like Mike », sur djmag.com,‎ (consulté le 14 janvier 2016)
  5. (en) « Steve Aoki, Dimitri Vegas & Like Mike Become 3 ARE LEGEND for WMC on March 28th », sur The 305,‎ (consulté le 20 mai 2015).
  6. « Martin Garrix : découvrez son hit Tremor ! », sur NRJ,‎ (consulté le 20 mai 2015).
  7. Ben Lowe, « Dimitri Vegas and Like Mike pull classless stunt at Tomorrowland to win DJ Mag poll » (consulté le 23 août 2015)
  8. « Dimitri Vegas & Like Mike », sur DJ Mag (consulté le 20 mai 2015).
  9. (en) « Revivez le show « Bringing The World The Madness » de Dimitri Vegas & Like Mike », sur Mon Actu Dance Music,‎ (consulté le 20 mai 2015).
  10. « Dimitri Vegas & Like Mike - Bringing The World The Madness », sur Ultratop (consulté le 20 mai 2015).
  11. Ludovic Rambaud, « Dimitri Vegas & Like Mike sont-ils encore les rois de Tomorrowland », sur djmag.fr,‎ (consulté le 15 janvier 2016) « Les frères belges ont une fois de plus eu les honneurs du meilleur créneau de la main stage du festival Tomorrowland le samedi 25 juillet dernier. »
  12. a et b « Deux frères au Top », DJ Mag, no 12,‎ décembre 2015 - janvier 2016, p. 35 (ISSN 2271-006X)
  13. (en) « Dimitri Vegas & Like Mike Win DJ Mag's Top 100 DJ Poll », sur billboard.com,‎

Liens externes[modifier | modifier le code]