Armin van Buuren

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Armin von Büren.
Armin van Buuren
Description de cette image, également commentée ci-après

Van Buuren le à Leyde, lors de son set après sa décoration par Beatrix du grade d'officier dans l'ordre d'Orange-Nassau.

Informations générales
Surnom Amsterdance, Armania, Darkstar, E=mc², El Guitaro, Gaia, Gig, Gimmick, Hyperdrive Inc., Misteri A, Perpetuous Dreamer, Problem Boy, Rising Star, The Shoeshine Factory, Monseigneur Trance
Nom de naissance Armin van Buuren
Naissance (38 ans)
Leyde, Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas
Activité principale Disc jockey, producteur
Genre musical Uplifting trance, trance, trance progressive
Instruments Synthétiseur, boîte à rythmes, égaliseur, Logic Pro, Ableton, Pro Tools
Années actives Depuis 1995
Labels Armada Music, Vandit, Ministry of Sound (Australie)
Site officiel arminvanbuuren.com
Logo

Armin van Buuren, né le à Leyde, est un disc jockey, producteur et compositeur néerlandais. Élu meilleur DJ mondial à cinq reprises (2007, 2008, 2009, 2010, 2012)[1],[2], Van Buuren détient le record de remises de cette récompense. Auteur de cinq albums, il est avant tout connu pour ses sets live de plusieurs heures et son émission radiophonique musicale hebdomadaire A State of Trance, écoutée toutes les semaines par environ vingt millions de personnes dans le monde.

Biographie[modifier | modifier le code]

Armin van Buuren est né à Leyde, aux Pays-Bas, le 25 décembre 1976[3], mais a grandi à Koudekerk aan den Rijn. Van Buuren débute dans la création musicale à quatorze ans[4]. Il s'inspire du compositeur français Jean Michel Jarre[4],[5]. Il étudie au Stedelijk Gymnasium Leiden en 1995, puis à l'université de Leyde. Il commence sa carrière de disc jockey au club Nexus, et effectue de nombreuses mixsets chaque semaine, qui durent six heures ou plus[6].

Le 18 septembre 2009, Van Buuren épouse Erika van Thiel, événement qui intéresse la presse people, l'annonce ayant été faite peu auparavant[7],[8]. Sa fille Fenna est née en juillet 2011, et, son père annonce, quelques heures avant sa performance à Tomorrowland le 27 juillet 2013, la naissance de son fils, Remy[9].

Carrière[modifier | modifier le code]

Débuts et premiers succès (1995–1999)[modifier | modifier le code]

En 1995, Armin van Buuren connaît un premier succès avec son titre Blue Fear, publié par le label Cyber Records alors qu'il est âgé de dix-neuf ans. Il commence sa carrière de disc jockey au club Nexus de Leyde, où il apprend à mixer devant la foule. Pendant les vacances scolaires, il joue dans quatre soirées en une semaine. En 1999, il fait la rencontre de Dave Lewis qui l'aide à s'établir comme disc jockey au Royaume-Uni et aux États-Unis[10]. Sa carrière bondit lorsqu'il atteint la 27e place du DJ Magazine Top-100 en novembre 2001[10]. Il joue dans plus de 25 pays, et se retrouve sur la scène principale des plus grands festivals. Van Buuren bat un record de durée en mixant pendant douze heures au Dancetheater de La Haye, aux Pays-Bas[11],[12]. Au début de 1999, Van Buuren fonde son label Armind avec United Recordings.

A State of Trance et 76 (2000–2004)[modifier | modifier le code]

Armin van Buuren au McCarren Pool, Brooklyn, en 2007.

En 2000, Van Buuren lance sa propre série de compilations Armin van Buuren. Il trouve un équilibre entre la house progressive et la trance vocale. Sa première compilation, A State of Trance (ne pas confondre avec l'émission de radio A State of Trance), se vend à 10 000 exemplaires et contient le titre Viola de Moogwai remixé par Van Buuren. Son second album, Basic Instinct contient une nouvelle piste : Perpetuous DreamerThe Sound of Goodbye. La chanson atteint la 26e place des classements néerlandais en 2001. Plus tard la même année, la chanson atteint la première place du classement Hot Dance Music/Club Play. Le troisième album, In Motion est publié le 6 août 2001. Une quatrième album, Transparence, suit en 2002. En 2003, il collabore avec des artistes comme DJ Seth Alan Fannin[13].

En mars 2001, Van Buuren lance sa propre émission sur la radio du label ID&T (traditionnellement diffusée en néerlandais puis en anglais depuis ASOT 183). Dans cette émission intitulée A State of Trance, il joue les derniers tubes trance populaire. La radio ID&T ayant changé de genres en 2004, Van Buuren part et emmène A State of Trance avec lui. L'émission est ensuite diffusée sur Fresh FM puis sur SLAM!FM, deux chaînes de radio néerlandaises. Elle est désormais jouée sur Radio 538, la chaîne marketing de DI.FM, une chaîne de radio station en ligne, et sur XM Satellite Radio, channel 80 aux États-Unis et au Canada. En 2002, il joue au Glow de Washington[10] puis en Amérique du Nord dans des villes comme San Francisco, Vancouver, Houston, Toronto, Boston, Calgary, Chicago, Montréal, Détroit, Edmonton, Atlanta, Austin, Denver, New York, Los Angeles, Minneapolis, et Seattle, et au club Necto. En octobre la même année, Van Buuren est classé à la 5e place du DJ Magazine Top 100.

En juin 2003, Van Buuren célèbre le centième épisode de A State of Trance au Bloomingdale, Bloemendaal aan Zee, Pays-Bas, et fait paraître son premier album studio, 76, un album de 76 minutes composé de 13 morceaux musicaux[14]. La même année, il est troisième du DJ Mag Top 100.

Shivers et Imagine (2005–2009)[modifier | modifier le code]

Armin van Buuren à Boston (Massachusetts) en 2007.

Le 2 juin 2005, il célèbre le 200e épisode de A State of Trance au Museumplein, d'Amsterdam. Le 8 août 2005, Van Buuren fait paraître son second album studio, Shivers. Sur l'album, Van Buuren collabore avec des artistes comme la chanteuse américano-pakistanaise Nadia Ali, la chanteuse britannique Justine Suissa et le duo trance Gabriel & Dresden. Le 25 mai 2006, il célèbre aux côtés de nombreux artistes le 250e épisode de A State of Trance à Asta, La Haye. Il est classé deuxième au DJ Mag Top 100 DJs. Son album de compilation 10 Years paraît courant 2006. Le 17 mai 2007, il célèbre le 300e épisode de A State of Trance à Pettelaarse Schans, Bois-le-Duc. Au final, Armin atteint la première place du DJ Mag Top 100 DJs. En 2007, Armin van Buuren est également élu meilleur DJ du monde par le Mixmag et le DJ Magazine.

Le 17 avril 2008, Van Buuren fait paraître son troisième album studio, Imagine. Sur cet album, il collabore avec Jacqueline Govaert de Krezip. L'album débute à la première place du classement néerlandais. Le second single publié sur l'album, In and Out of Love, avec Sharon den Adel du groupe Within Temptation, est présenté dans un clip vidéo publié sur YouTube[15].

Après la publication de Imagine, Van Buuren travaille avec Benno de Goeij de Rank 1. Le 1er mai 2008, il célèbre le 350e épisode de A State of Trance au Noxx d'Anvers, en Belgique. Il joue ensuite avec son frère, le guitariste Eller van Buuren, au festival Together As One de Los Angeles, au réveillon du nouvel an de 2009. La même année, il célèbre le 400e épisode de A State of Trance. En 2009, Foreign Media Games annonce la production de Armin van Buuren: In the Mix, un jeu musical créé en collaboration avec Cloud 9 Music et le label Armada Music d'Armin. Le titre est publié le exclusivement sur console Wii[16]. Il conserve son titre du DJ Magazine en 2008 et 2009.

Mirage et Intense (2010–2014)[modifier | modifier le code]

Van Buuren diffuse en live son mix ASOT au Cap le 17 mars 2011.

Le 3 mars 2010, Van Buuren est récompensé de Gouden Harp, pour sa contribution dans la musique néerlandaise à Hilversum, Pays-Bas[17],[18]. Le 23 juin 2010, Van Buuren annonce son quatrième album studio, Mirage, pour le 10 septembre la même année[19]. Le premier single Full Focus, est publié via iTunes Store le 24 juin à minuit[20]. La chanson atteint la 66e place des classements néerlandais. L'une des pistes confirmées pour l'album est une collaboration avec la chanteuse anglaise Sophie Ellis-Bextor intitulée Not Giving Up on Love, publiée dans le quatrième album de Bextor, Make a Scene[21],[22]. Armin a également écrit une chanson avec Seal, mais à cause du retard de publication de son album, Hits, la collaboration n'a jamais eu lieu[23].

Le 12 septembre 2010, Armin van Buuren lance A State of Sundays, une nouvelle émission de radio diffusée sur Sirius XM Radio[24]. Le 20 octobre 2010, Van Buuren remporte le prix du DJ international le plus populaire aux Golden Gnomes[25]. Le 27 octobre 2010, le natif de Leyde est annoncé, pour la quatrième fois consécutive, comme le DJ numéro 1 mondial[26]. Il perd ce titre en 2011 au profit du Français David Guetta en 2011 mais le récupère en 2012, une première. Van Buuren est considéré aux côtés de son compatriote Tiësto comme l'un des plus grands disc jockeys de tous les temps. Le record de trois années passées en tant que meilleur DJ du monde était détenu par ce dernier (2002-2004), mais Armin van Buuren monte ce record à 5 en 2012. Le 500ème épisode de son émission A State of Trance fut célébré au travers de cinq événements sur cinq continents. Le mix fut joué en concert à Johannesburg (Afrique du Sud), Miami (États-Unis), Buenos Aires (Argentine), Bois-le-Duc (Pays-Bas) et Sydney (Australie), entre mars et avril 2011 devant des dizaines de milliers de spectateurs.

Le 30 avril 2013, Van Buuren anime la soirée publique d'intronisation de Willem-Alexander des Pays-Bas, nouveau roi du pays, près du muziekgebouw aan 't IJ. Le souverain fait un apparition acclamée sur la scène avant de repartir en bateau. Le cinquième album de Van Buuren, Intense, paraît le 3 mai suivant. Son compatriote Hardwell accède à la première place du classement du DJ Mag la même année, et Van Buuren est recalé deuxième. Il obtient la troisième place en 2014.

Sixième album (2015–)[modifier | modifier le code]

Le 8 mai 2015, Armin van Buuren dévoile le premier single de son sixième album, dont le titre n'est pas encore connu. Il est enregistré avec Mr Probz, et s'intitule Another You. Une nouvelle collaboration, cette fois avec le français Jean-Michel Jarre, Stardust, est dévoilée durant l'été.

Discographie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Discographie d'Armin van Buuren.
Année Album Meilleure position
Royaume-Uni
[27]
États-Unis
[28]
Pays-Bas
[29]
Belgique
[30]
Allemagne
[31]
Mexique
[32]
2003 76
  • Date de sortie : juin 2003
  • Label : United Recordings
  • Format : CD
38
2005 Shivers 23
2008 Imagine
  • Date de sortie : 18 avril 2008
  • Label : Armada Music
  • Format : CD, téléchargement numérique
157 1 39
2010 Mirage
  • Date de sortie : 10 septembre 2010
  • Label : Armada Music
  • Format : CD, téléchargement numérique
113 148 3 10 42 12
2013 Intense
  • Date de sortie : 3 mai 2013
  • Label : Armada Music
  • Format : CD, téléchargement numérique
37 65 2 15 16

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « DJMagTop1002012, le retour d'Armin van Buuren à la 1ère place », sur Numerama (consulté le 11 février 2015).
  2. « World's No1 DJ To Play Victoria Warehouse », sur manchesterconfidential.co.uk (consulté le 11 février 2015).
  3. (en) « Armin van Buuren – Armada Music » (consulté le 17 décembre 2011).
  4. a et b (en) « Interview with Armin van Buuren », About.com (consulté le 14 septembre 2012).
  5. (en) « Armin van Buuren, Fanboy » (consulté le 14 septembre 2012).
  6. (en) « Armin Van Burren Bio, News, Music & Shows », DJZ.com (consulté le 6 mars 2013).
  7. (nl) « RTL Boulevard – Armin van Buuren getrouwd », Rtl.nl (consulté le 23 juin 2010).
  8. « Armin van Buuren gaat trouwen », Radio538.nl (consulté le 23 juin 2010).
  9. « Armin for "Best Dad in the World"! » (consulté le 9 janvier 2012).
  10. a, b et c (en) « Armin van Buuren Profile », internetdj.com,‎ 1er mai 2003 (consulté le 22 février 2015).
  11. (en) « Armin van Buuren Trance Deejay Netherlands DJ Global DJ », Tranceelements.com,‎ (consulté le 23 juin 2010).
  12. (en) « Armin Van Buuren Biography », Starpulse.com,‎ (consulté le 23 juin 2010).
  13. (en) « King Of Trance: Our Artist Of The Month For February 2015, Armin van Buuren! »,‎ (consulté le 18 mai 2015).
  14. « Armin van Buuren – 76 – Release » (consulté le 10 janvier 2012).
  15. Armada Music, « Armin van Buuren ft. Sharon den Adel – In and Out of Love (Official Music Video) », YouTube,‎ (consulté le 14 juillet 2012).
  16. (en) In The Mix: Featuring Armin van Buuren (Wii) Shows Off Career Mode – Screen, worthplaying.com, 30 octobre 2009.
  17. (nl) « Buma Gouden – en Zilveren Harpen, Buma Exportprijs en Beste Nederlandse Lied uitgereikt », Buma Cultuur,‎ (consulté le 25 mars 2010).
  18. « Armin van Buuren awarded with Gouden Harp », Armada Music,‎ (consulté le 25 mars 2010)
  19. (en) « New single Full Focus available tonight at 00:00 », arminvanbuuren.com,‎ (consulté le 23 juin 2010).
  20. « New single Full Focus out now! " Armin van Buuren », arminvanbuuren.com (consulté le 10 juillet 2010).
  21. Nick Levine, « Music – News – Ellis-Bextor switches single plans », Digital Spy,‎ (consulté le 10 juillet 2010).
  22. (nl) Nick Levine, « Armin werkte 'harder dan ooit' aan nieuwe plaat », DePers.nl,‎ (consulté le 10 juillet 2010).
  23. (nl) Dennis van Luling, « Armin van Buuren verovert ook Zuid-Amerika », NU.nl,‎ (consulté le 10 juillet 2010).
  24. « Armin launches A State of Sundays on Sirius XM " Armin van Buuren », Arminvanbuuren.com (consulté le 30 août 2012).
  25. « Golden Gnome Awards », Golden Gnome Awards (consulté le 30 août 2012).
  26. « Armin van Buuren no 1 DJ in the DJ Mag Top 100 again!" Armin van Buuren », Arminvanbuuren.com (consulté le 30 août 2012).
  27. (en) « CHART: CLUK Update 25.09.2010 (wk37) », UK Albums Chart, ChartsPlus (consulté le 8 octobre 2010).
  28. (en) « Armin van Buuren Album & Song Chart History », Billboard 200, Nielsen Business Media (consulté le 8 octobre 2010).
  29. (nl) « dutchcharts.nl - Discografie Armin van Buuren », MegaCharts, Hung Medien / hitparade.ch (consulté le 8 octobre 2010).
  30. (nl) « ultratop.be - Discografie Armin van Buuren », Ultratop, ULTRATOP & Hung Medien / hitparade.ch (consulté le 8 octobre 2010).
  31. (de) « Musicline.de - Chartverfolgung - Buuren,Armin Van », Media Control Charts, PhonoNet GmbH (consulté le 8 octobre 2010).
  32. (en) « mexicancharts.com - Discography Armin van Buuren », AMPROFON, Hung Medien (consulté le 8 octobre 2010).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :