Coone

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bauweraerts.
Coone
Description de cette image, également commentée ci-après
Coone.
Informations générales
Surnom Justin Tenzz, Mr.Pink, Bounzer
Nom de naissance Koen Bauweraerts
Naissance (34 ans)
Turnhout, Région flamande, Drapeau de la Belgique Belgique
Activité principale Producteur, compositeur, disc jockey
Genre musical Hardstyle, hard dance[1], jumpstyle[2]
Années actives Depuis 1998
Labels Dirty Workz (depuis 2006), Dim Mak Records (depuis 2013), Toff Music (ancien)
Site officiel www.coone.be

Coone, de son vrai nom Koen Bauweraerts, né le , est un producteur, compositeur, et disc jockey de hardstyle belge. Il mixe sur les scènes de beaucoup d'événements électroniques nationaux et à travers le monde, comme Tomorrowland, Summerbust, Defqon.1, Decibel Outdoor Festival, Intents Festival, etc. Parmi toutes les collaborations qu'il a effectuées auprès des grands noms du hardstyle tels que Zatox et Psyko Punkz, Coone compose un son unique et distinct par son propre label, Dirty Workz, qu'il a fondé en 2006.

Au fil de sa carrière, il fait paraître bon nombre de chansons et albums qui atteindront les classements musicaux internationaux. Il parvient également à atteindre le DJ Mag Top 100, dans lequel il atteint la 45e position en 2014[3]. Bauweraerts compte un total de quatre albums studio : My Dirty Workz (2008), The Challenge (2011), Global Dedication (2013), et Less is More (2016).

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts (1998–2004)[modifier | modifier le code]

Coone, de son vrai nom Koen Bauweraerts[2], est né le 30 mai 1983 à Turnhout, en Région flamande, Belgique. Il commence sa carrière en tant que disc-jockey dès l'âge de 15 ans, en 1998[2],[4]. Guidé par sa créativité naturelle et son intérêt pour la musique, il combine la production ainsi que l'art du mix[4]. À cette période, il est déjà cité comme l’un des talents les plus prometteurs dans les styles de musiques « hard »[4]. Il compose son premier EP, intitulé Protect The Innocent, à l'âge de 18 ans[5], qu'il fait paraître en 2002[2].

Dirty Workz et The Challenge (2005–2011)[modifier | modifier le code]

En 2005, il devient disc jockey résident de la discothèque Complex à Saint-Nicolas, en province de Flandre-Orientale jusqu'en 2009[2]. En 2006, Bauweraerts fonde son propre label indépendant, Dirty Workz, qui deviendra l'un des labels les plus respectés de la scène hardstyle[4],[2],[5]. Bauweraerts explique : « J'ai voulu donner une liberté totale à ma musique, être capable de faire mes propres sons[5]. » La même année, il fait paraître l'album Reverze - The Compilation, un album mix bien accueilli sur Partyflock avec une note de 79/100[6]. Toujours en 2006, il participe à un mix sur la série de compilations Hard Bass, Hard Bass volume 06 - Mixed by Luna and DJ Coone, bien accueilli sur Partyflock avec une note de 85/100[7]. Il fait également paraître Pitch Up, sorti en Belgique en 2007, qui atteint, pendant deux semaines, la 33e place du top 100 sur Ultratop Belgique néerlandophone, le 5 mai 2007[8].

En 2007, il compose l’hymne de l'événement Reverze, hymne intitulé The Chosen One[9]. À 24 ans, Coone forme une collaboration très appréciée des fans, appelée Coone & the Gang[1]. Cette association constitue un pilier de la scène hard dance en Belgique, scène qui se médiatise à cette époque[1]. Son expérience se concrétise via un album, enregistré en un mois et recueillant des morceaux issus de ses collaborations avec les grands noms de la scène hard dance. Cet album est positivement accueilli par les fans et marque un tournant dans la carrière de Coone[1]. En 2008, il fait paraître son premier album, et compilation CD/DVD intitulé My Dirty Workz. L'album est généralement bien accueilli par la presse spécialisée[10], et atteint, pendant treize semaines, la 13e place du top 100 le 1er mars 2008[11]. Par ailleurs, en 2008, il participe au mix du premier CD de la compilation Complex - File V, accueilli d'un 83/100 sur Partyflock[12]. Le 4 novembre 2009, il fait paraître l'album Dirty Workz Deluxe qui atteint, pendant une semaine, la 72e place du top 100 belge le 14 novembre 2009[13].

En 2011, il fait paraître l'album The Challenge, résultat d'un mois entier de travail[5]. Bauweraerts met épisodiquement en ligne chaque étape de l'enregistrement sur son compte YouTube ; il est suivi par un caméraman filmant ses faits et gestes, tout en collaborant avec les musiciens Zatox, Psyko Punkz, Deepack et Da Tweekaz[5]. Finalement, l'album est bien accueilli par la presse spécialisée, notamment sur Partyflock avec un score de 93/100[14],[15]. Il atteint également, pendant six semaines, la 19e position le 30 avril 2011 des classements musicaux belges néerlandophones, et 59e des classements musicaux belges francophones[16]. Le 22 octobre 2011, il organise la deuxième édition de Coone & The Gang au Lotto Arena d'Anvers, afin de célébrer son entrée dans le DJ Mag Top 100, à la 41e place[17].

Global Dedication (2013–2015)[modifier | modifier le code]

Coone à Airbeat One, en 2015.

En 2013, Bauweraerts signe avec le label Dim Mak Records, ce qui devrait lui permettre d'élargir son audience à l'international. L'annonce est faite via une vidéo tournée lors du Miami Music Week[18]. Il y fait paraître un nouveau single, Times Gettin’ Hard, en août 2013[19], une collaboration avec le rappeur K19, classé 5e au classement Hard Dance Top Tracks sur Beatport[20],[21]. Il suit directement de deux nouveaux titres Our Fairytale (Theme of Tomorrow 2013) le 13 septembre[22], et Zombie Killer en collaboration avec le rappeur Kritikal, spécialement pour le jour d'Halloween, le 31 octobre[23]. Il annonce, par la suite, la sortie d'un nouvel album pour décembre, intitulé Global Dedication, aux labels Dim Mak Records et Dirty Workz[20]. La sortie de cet album, bien accueilli par la presse spécialisée[24],[25], et ayant atteint les classements musicaux belges[26], suit d'une tournée nord-américaine, et de performances dans les plus grands festivals de musiques électroniques dont Tomorrowland, Mysteryland (au Chili[27]), Defqon.1, et TomorrowWorld[20]. Selon Bauweraerts, cet album « se compose du son et de l'émotion engendré par le hardstyle partout dans le monde [...] J'utilise beaucoup le mot ‘dedication’. Je pense vraiment que les fans de hardstyle sont les gens les plus fidèles de la scène EDM[28]. »

À la 2013, il annonce une collaboration avec le groupe Linkin Park, pour un remix[29]. En 2014, il participe à un mix de la compilation Hard Bass 2014[30].

Less is More (depuis 2016)[modifier | modifier le code]

À la fin 2015, Coone annonce l'arrivée d'un quatrième album studio pour 2016 à la surprise des fans[31]. En début 2017, Coone et Act of Rage sont sélectionnés pour le remix du morceau Invisible Children de KSHMR et Tigerlily. Ce morceau est joué dans plusieurs festivals par Coone, mais ce dernier demandera à KSHMR l'autorisation de créer une nouvelle version ; cette version est diffusée pour la première fois à Defqon.1[32].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

  • 2008 - My Dirty Workz (541, filiale de N.E.W.S Records)
  • 2011 - The Challenge (Toff Music)
  • 2013 - Global Dedication (Toff Music)
  • 2016 - Less is More (Dirty Workz)

Singles et EP[modifier | modifier le code]

Remixes[modifier | modifier le code]

  • 2012 - Hardbass Chapter 24 feat. Art of Punk vs. Illuminatorz, et Coone vs. Psyko Punkz (Polystar)
  • 2013 - Bassleader 2013 - Elements of the Harder Styles feat. Coone, Lords of Tek, Chain Reaction et T-Junction (Toff Music)
  • 2014 - Coone and the Gang - Escape on NYE
  • 2014 - This Is Coone 2013-2014 (Dirty Workz)
  • 2014 - This Is Coone 2014-2015 (Dirty Workz)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d (en) « COONE:Biography », sur The DJ List (consulté le 1er janvier 2013).
  2. a, b, c, d, e et f (en) Jon O'Brien, « Artist Discography », sur AllMusic (consulté le 23 juillet 2014).
  3. (en) « Coone - Top 100 DJs », sur DJ Mag Top 100 (consulté le 23 juillet 2014).
  4. a, b, c et d « Coone, biography », sur hardstyle-industry.com, (consulté le 1er janvier 2013).
  5. a, b, c, d et e (en) « Coone », sur DJ Mag Top 100 (consulté le 23 juillet 2014).
  6. (nl) « Reverze - The Compilation », sur Partyflock, (consulté le 23 juillet 2014).
  7. (nl) 1Kimst et Vage Nico, « Hard Bass volume 06 - Mixed by Luna & DJ Coone », sur Partyflock, (consulté le 23 juillet 2014).
  8. « Coone & Ghost - Pitch Up », sur Ultratop (consulté le 23 juillet 2014).
  9. Prysm Radio, « Coone », (consulté le 23 juillet 2014).
  10. (nl) Vage Nico, « Coone - My Dirty Workz », sur Partyflock, (consulté le 23 juillet 2014).
  11. « Coone - My Dirty Workz », sur Ultratop (consulté le 23 juillet 2014).
  12. (nl) Vage Nico, « Complex - File V », sur Partyflock, (consulté le 23 juillet 2014).
  13. « Coone - My Dirty Workz Deluxe », sur Ultratop (consulté le 23 juillet 2014).
  14. (nl) KristofDinh, « Coone - The Challenge », sur Partyflock, (consulté le 23 juillet 2014).
  15. « Coone - The Challenge », sur hardstyle-industry.com (consulté le 23 juillet 2014).
  16. « Coone - The Challenge », sur Ultratop (consulté le 23 juillet 2014).
  17. chan, « Coone & The Gang 2011 : Public Enemies », sur be-dance.be, (consulté le 23 juillet 2014).
  18. (en) Jack Tregoning, « Listen: Dim Mak goes hardstyle with Coone’s debut », sur In The Mix Australia, (consulté le 23 juillet 2014).
  19. (en) « Dim Mak Records Goes Hardstyle with the Singing of Coone », sur Crust Nation (consulté le 23 juillet 2014).
  20. a, b et c (en) « Coone to Release New Full-Length Album ‘Global Dedication’ December 10 », sur Music News Nashville, (consulté le 23 juillet 2014).
  21. (en) « Coone Releases His Global Dedication on Dim Mak Records », sur MTV Iggy (consulté le 23 juillet 2014).
  22. (en) RJ Frometa, « Dim Mak’s First Hardstyle Artist COONE Releases New Single “Our Fairytale (Theme of Tomorrow 2013)”‏ », sur ventsmagazine, (consulté le 23 juillet 2014).
  23. (en) Destinee Fa, « Coone Releases New Single Zombie Killer Feat. Kritikal‏ », sur The Scene Mag, (consulté le 23 juillet 2014).
  24. (nl) Revolting Against, « Coone - Global Dedication », sur Partyflock, (consulté le 23 juillet 2014).
  25. (de) « Coone – Global Dedication », sur Hardstyle Mag Deutschland (consulté le 23 juillet 2014).
  26. « Coone - Global Dedication », sur Ultratop (consulté le 23 juillet 2014).
  27. (en) « News » Coone: Global Dedication », sur bass.cl, (consulté le 23 juillet 2014).
  28. (en) Zel McCarthy, « Coone Brings Hardstyle to Steve Aoki’s Dim Mak with 'Global Dedication' Album », sur Billboard, (consulté le 23 juillet 2014).
  29. (en) « Coone Spreads the Hardstyle Gospel on Dim Mak », sur MTV Iggy, (consulté le 23 juillet 2014).
  30. (nl) Revolting Against, « Hard Bass 2014 », sur Partyflock, (consulté le 23 juillet 2014).
  31. (en) « Coone is releasing a new album in 2016 », sur HardNews (consulté le 23 septembre 2017).
  32. (en) « Act of Rage & Coone responsible for a KSHMR remix », sur HardNews (consulté le 23 septembre 2017).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :