Ultra Music Festival

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ultra Music Festival
UMF
Image illustrative de l'article Ultra Music Festival
La deuxième scène du festival en 2013.

Genre Musique électronique
Lieu Miami
Coordonnées 25° 47′ 05″ nord, 80° 11′ 13″ ouest
Période Annuelle (mars)
Date de création
Fondateurs Russell Faibisch et Alex Omes
Statut juridique En activité
Organisateurs Ultra Enterprises, Inc.

L'Ultra Music Festival (également connu sous l'acronyme UMF), souvent simplement dit « Ultra », est un festival américain de musique électronique annuel de plein air organisé chaque mois de mars à Miami, en Floride par Ultra Worldwide. Le nom du festival, qui est fondé en 1999 par Russell Faibisch et Alex Omes, s'inspire de l'album Ultra du groupe Depeche Mode[1]. La date de l'Ultra Music Festival coïncide avec celle de la Winter Music Conference, également organisée à Miami. Il est considéré comme l'un des meilleurs événements musicaux électroniques du monde avec le Tomorrowland, l'Amsterdam Music Festival, l'Electric Daisy Carnival et le Coachella[2].

L'Ultra se déroule dans le Downtown Miami au Bayfront Park. Il s'agit d'un festival d'un jour entre 1999 et 2006, d'un festival de deux jours entre 2007 et 2010, puis d'un festival de trois jours entre 2011 et 2012. En 2012, les concerts attirent un total record de 155 000 festivaliers[3]. En 2013, pour la première fois dans l'histoire du festival, l'UMF se déroule pendant deux week-ends consécutifs. En 2014, le festival est de nouveau organisé en un week-end, du vendredi 28 mars au dimanche 30 mars.

Phénomène devenu mondial, le festival devient une marque et s'exporte. Le nom et le concept se délocalisent et prennent racine à 2015, dans neuf villes du monde[4] puis 26 évènements dans 17 pays pour l'année suivante pour un total de un million de participants[5]. Fin 2017, le nombre d'évènements chapeautés par l'entreprise Ultra Worldwide sous marque « Ultra », mais également « Road To Ultra » et « Resistance », totalise 45 dates sur plus d'une vingtaine de pays, dont une douzaine sous la seule marque « Ultra »[6].

Bien qu'ils partagent le même nom, l'UMF n'est pas directement lié à Ultra Records, un label discographique de musique électronique. Cependant, les deux entités annoncent une « alliance globale » en août 2012, leur permettant ainsi de collaborer[7].

Histoire[modifier | modifier le code]

The Beach[modifier | modifier le code]

L'Ultra Music Festival est fondé et produit en 1999 par Russell Faibisch et Alex Omes[1]. Faibisch, qui assistera à la tournée Devotional de Depeche Mode à la Miami Arena en 1993, nomme le festival en hommage à l'album du groupe Ultra, publié en 1997[1]. Le premier festival est organisé pour une journée le 13 mars 1999, coïncidant à la date de la fin de la Winter Music Conference[1]. Les artistes participant à la première édition de 1999 sont Paul van Dyk, Rabbit in the Moon, Josh Wink et DJ Baby Anne[1]. Le premier Ultra Music Festival, organisé au Collins Park de South Beach, quartier de Miami Beach, ramène plus 10 000 personnes[1]. Cependant, Faibisch et Omes s'aperçoivent d'une perte financière allant de 10 000 à 20 000 dollars US selon les calculs, durant cette première année d'organisation[1].

En mars 2000, le festival revient au Collins Park de South Beach et est organisé en partenariat avec Coolworld Entertainment ; le festival rencontre encore plus de succès et il est annoncé qu'il reviendra pour une troisième édition l'année suivante.

Croissance[modifier | modifier le code]

L'Ultra Music Festival au Bicentennial Park, depuis le Grand Doubletree, 26 mars 2011.

À cause d'une croissance significative du nombre d'adhérents au festival entre 1999 et 2000, les organisateurs décident de se délocaliser au Bayfront Park dans le Downtown Miami pour la troisième édition. L'UMF continue d'amener les plus grands noms de la scène de la musique électronique de Miami comme Robin Fox, Tiësto, EC Twins, Paul van Dyk, Paul Oakenfold, Sander Kleinenberg, Photek, Josh Wink, P.A.W.N. LASERS, DJ Craze, et Rabbit in the Moon entre 2001 et 2005. Avec un nombre record de personnes ayant assistées à l'UMF en 2005, le festival est de nouveau délocalisé, cette fois au Bicentennial Park, en 2006. En 2007, avec la Winter Music Conference en plein boum, l'Ultra Music Festival se déroule en deux journées au Bicentennial Park et compte un record de plus de 50 000 participants[8]. L'Ultra Music Festival célèbre sa dixième année d'existence les 28 et 29 mars 2008 avec au programme Tiësto, Underworld, Justice, Paul van Dyk, Carl Cox, Armin van Buuren, MSTRKRFT, deadmau5, Annie Mac, Eric Prydz, Ferry Corsten, Calvin Harris, Moby, The Crystal Method, Boys Noize, Benny Benassi, Armand van Helden, Duck Sauce, David Guetta, Jes Brieden, Enur, Pete Tong, Jackal and Hyde, et DL MYREN d'Iran et Rabbit in the Moon.

Avec une estimation de plus de 70 000 participants, le festival bat le record du nombre de tickets vendu pour un seul événement dans toute la ville de Miami. La onzième édition de l'UMF se déroule le 27 et 28 mars 2009 ; la programmation comprend des groupes pas seulement étiquetés « musique électronique » comme The Black Eyed Peas, The Prodigy, The Ting Tings, Santigold, Crystal Castles, The Whip, et Perry Farrell. La douzième édition de l'UMF se déroule les 27 et 28 mars 2010, avec au programme Tiësto et deadmau5, aux côtés de David Guetta, Orbital, Little Boots, Sasha and Digweed, Above and Beyond, et The Bloody Beetroots. Chaque stage s'accompagne d'arts visuels fournis par VJs Vello Virkhaus, Psyberpixie, et Cozer.

2012[modifier | modifier le code]

L'Ultra Music Festival 2012 se déroule du 23 au 25 mars. Avec la construction du Miami Art Museum et du Miami Science Museum au Bicentennial Park, l'événement est une nouvelle fois organisé au Bayfront Park pour la première fois depuis 2005[9]. Les tickets en pré-vente pour l'Ultra Music Festival 2012 se vendent en 20 minutes (en quelques secondes selon la page Facebook de l'Ultra Music Festival). Ces tickets passent ensuite de $149 à $229. Madonna participe au festival une journée après la publication internationale de son album MDNA[10].

2013[modifier | modifier le code]

Vue panoramique du Bayfront Park à Miami, Floride pendant l'Ultra Music Festival de 2013.

L'édition 2013 du festival est organisée pour deux weekends, du 15 au 17 mars, et du 22 au 24 mars, afin de célébrer ses quinze années d'existence. Ces deux weekends coïncident avec le début et la fin du « Miami Music Week » et de la « Winter Music Conference ». En janvier, les participants David Guetta, deadmau5, et Tiësto sont annoncés pour les deux weekends, aux côtés de la Swedish House Mafia, qui apparaissent au deuxième weekend du festival pour achever leur tournée One Last Tour[11],[12]. Pretty Lights participera également au festival accompagné de DJ Futtize[13],[14].

Le , les organisateurs demandent le bouclage du périmètre pour le festival. Le commissaire Marc Sarnoff refuse la demande pour le second weekend expliquant que cela « nuirait fortement aux marchés locaux et aux habitants à cause des nuisances sonores et comportementaux[15],[16]. » Le conseil de la ville vote en faveur du festival pour le second weekend du 10 janvier 2013, mais demande $ 500000 pour les services policiers et des pompiers[17].

2014[modifier | modifier le code]

Pour 2014, le festival revient à son organisation d'un weekend, du 28 au 30 mars. La première partie du lineup est révélé en décembre 2013, confirmant la participation d'Armin van Buuren, Afrojack, Carl Cox, David Guetta, Hardwell, Fedde Le Grand, Krewella, Martin Garrix, New World Punx (Markus Schulz and Ferry Corsten), Nicky Romero, Tiësto, et Zedd[18]. Pour des raisons de santé, Avicii part se faire opérer en Suède, et est remplacé par deadmau5 le samedi[19].

L'édition fait participer Eric Prydz[20], le nouveau groupe Jack Ü de Diplo et Skrillex[21] ; le set d'Above and Beyond est interrompu par la pluie[22] et deadmau5 « trollait » le public en mixant Animals de Martin Garrix à la chanson pour enfant Old McDonald Had a Farm[23],[24].

2015[modifier | modifier le code]

Bien qu'incertains de l'organisation du festival à Miami après un incident, les organisateurs annoncent l'édition 2015 pour les 27 au 29 mars[25],[26]. L'édition américaine de mars 2015 est suivie par plus de douze millions de personnes sur Twitch, représentant 192 nationalités différentes[27],[28].

Le 12 janvier 2015, le cofondateur d'Ultra Alex Omes, qui quitte l'organisation en 2010, est retrouvé mort à l'âge de 43 ans. Les causes de sa mort n'ont pas été révélées[29]. L'édition 2015 est conclu par le producteur de dubstep Skrillex, rejoint plus tard par Diplo. Le dernier segment du set fait participer les chanteurs CL (Dirty Vibe, MTBD), Kiesza (Take Ü There), Sean Combs (qui se joint à CL pour It's All About the Benjamins), et Justin Bieber pour leur nouveau single Where Are Ü Now[30].

2016[modifier | modifier le code]

L'édition 2016 de l'Ultra se déroule du 18 au 20 mars. La première partie des participants est annoncée en décembre 2015 ; entre autres, elle fait participer Rabbit in the Moon et Pendulum[31]. La deuxième partie est annoncée le 17 février 2016, avec notamment Afrojack, Armin van Buuren, Avicii, Carl Cox, Dash Berlin, David Guetta, deadmau5 qui réalise trois sets[32], Hardwell accompagné temporairement par Craig David[32], Kaskade, Martin Garrix, DJ Snake, Steve Angello, Tiësto, ou encore Zedd. Knife Party et Pendulum concluent le festival le dernier jour[33].

En 2016, l'Ultra reste l'un des rares festivals majeurs encore indépendants alors que depuis plusieurs années les rachats sont multiples dans le domaine de l'EDM par Live Nation Entertainment et surtout SFX Entertainment[34]. Cette édition, la dix-huitième, voit la participation de 165 000 festivaliers[32]. En parallèle, la marque « Ultra » développe « Résistance », un concept de festivals plus underground ayant lieu pour les premières fois en Amérique du Sud[5].

Nombres d'admission[modifier | modifier le code]

Année participants Lieux
1999 - 2000 South Beach, Miami Beach
2001 - 2004 Nombre inconnu Bayfront Park, Downtown Miami[35]
2005 45 000
2006 30 385 Museum Park, Downtown Miami[36],[37],[38]
2007 50 000[8]
2008 70 000
2009 100 000[37]
2010 100 000[39]
2011 150 000
2012 165 000[40] Bayfront Park, Downtown Miami[41],[42]
2013 330 000[43]
2014 165 000[44]
2015 165 000
2016 165 000
2017 165 000[45]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f et g (en) Jose D. Duran, « How Russell Faibisch Built Ultra Music Festival -- and Whom He's Battled Along the Way », Miami New Times, (consulté le 31 janvier 2015).
  2. « Electrobeach confirme son ambition », DJ Magazine (France), Lyon, no 10,‎ , p. 10 (ISSN 2271-006X).
  3. (en) « Ultra Music Festival » (consulté le 9 mars 2013).
  4. Micke Gomes et Ludovic Rambaud, « L'exportation des festivals : emblème d'une industrie en pleine forme », DJ Magazine (Belgique), Lyon, no 6,‎ septembre - octobre 2014, p. 10 (ISSN 2271-006x)
  5. a et b « Année record pour Ultra », DJ Magazine, Lyon, no 15,‎ octobre - novembre 2016, p. 6 (ISSN 2271-006x)
  6. [[]] (en)
  7. (en) « Exclusive: Ultra Music, Ultra Music Festival Announce 'Global Alliance' », Billboard.biz (consulté le 27 janvier 2014).
  8. a et b (en) « Miami's Ultra Music Festival 2008 », JazzHostels, (consulté le 22 janvier 2015).
  9. (en) Sergio N. Candido, « Ultra Music Festival back to Bayfront Park in downtown Miami », miamiherald.com, (consulté le 13 octobre 2012).
  10. (en) Jose D. Duran, « Ultra Music Festival 2012 Sold Out With 73 Days Until Start », miaminewtimes,‎ (lire en ligne).
  11. (en) « Ultra Music Festival Lineup: David Guetta, Tiesto, Avicii to Rock Miami », Billboard (consulté le 9 janvier 2013).
  12. (en) « Ultra Music Festival 2013 Live Stream: Weekend 1 », Youredm.com (consulté le 19 juin 2013).
  13. (en) « ULTRA MUSIC FESTIVAL MAIN STAGE ACCIDENT INJURES THREE », Crossfade, Cross Fade (consulté le 9 mai 2015).
  14. (en) Pretty Lights Tour Dates 2013 — Pretty Lights Concert Dates and Tickets | Songkick
  15. (en) « Ultra Music Festival 2013: City of Miami to Vote on Resolution "Disapproving" of Second Festival Weekend », Crossfade, Miami New Times (consulté le 9 janvier 2013).
  16. (en) « Ultra Music Festival 2013: Commissioner Wants To Kill Second Weekend Because Attendees Are On "Mind-Altering Drugs" », Crossfade, Miami New Times (consulté le 9 janvier 2013).
  17. (en) « Ultra Music Festival wins approval to hold second weekend in 2013 », inthemix.com.au (consulté le 10 janvier 2013).
  18. (en) « Ultra Music Festival Announces Phase One of 2014 Lineup: David Guetta, Diplo and More », Billboard (consulté le 24 mars 2014).
  19. (en) « Avicii Hospitalized with Blocked Gall Bladder, Cancels Ultra Music Festival Show », People (consulté le 30 mars 2014).
  20. (en) « Eric Prydz's HOLO Brings Largest Hologram Ever to This Year's Ultra Music Festival », The Creators Project, Vice (consulté le 7 avril 2014).
  21. (en) « Diplo, Skrillex Unite as Jack U at Ultra Music Festival », Rolling Stone (consulté le 7 avril 2014)
  22. (en) « "One of the more unusual gigs we’ve ever played": Above & Beyond upload Ultra set », inthemix.com.au (consulté le 7 avril 2014).
  23. (en) « Deadmau5 trolls Martin Garrix live at Ultra », DJ Mag (consulté le 31 mars 2014).
  24. (en) « Deadmau5 Trolls Martin Garrix on Twitter, Plays Animals Remixed with Old MacDonald at UMF », PopCrush, Townsquare Media (consulté le 31 mars 2014).
  25. (en) « Ultra Music Festival announces 2015 dates, issues », Mixmag (consulté le 7 avril 2015).
  26. (en) « Ultra Music Announces Review After Festival Security Draws Criticism », Billboard.com (consulté le 7 avril 2015).
  27. (en) « The Ultra Music Festival will be broadcast live on Twitch », sur The Verge (consulté le 25 mars 2015).
  28. « En chiffres », DJ Magazine, Lyon, no 10,‎ , p. 12 (ISSN 2271-006X).
  29. (en) Howard Cohen, « Ultra co-founder, Miami nightlife fixture Alex Omes dies at 43 », Miami Herald, (consulté le 19 janvier 2015).
  30. (en) « Watch Justin Bieber, Diplo & Diddy Join Skrillex During Ultra Headlining Set », sur Billboard (consulté le 3 avril 2015).
  31. (en) « Ultra Music Festival 2016 Phase One Lineup: Eric Prydz, Caribou, Duke Dumont, AlunaGeorge, and More », sur Miami New Times (consulté le 27 décembre 2015).
  32. a, b et c « Ultra confirme sa domination », DJ Mag, no 14,‎ mai - juin 2016, p. 9 (ISSN 2271-006X)
  33. (en) « Ultra Music Festival Reveals Phase 2 Lineup, deadmau5 to Play ASOT Stage », sur Billboard (consulté le 2 mars 2016).
  34. Cassandria Daiva, « SFX ENTERTAINMENT poursuit ses acquisitions », sur quebec.djmag.ca, DJ Magazine (Canada), (consulté le 8 février 2016)
  35. (en) Jean Carey, « Behind the Curtain - Page 1 - Music - Miami », Miami New Times, (consulté le 13 octobre 2012)
  36. (en) « The Cure, Tiesto Set For Miami's Ultra Festival », Billboard (consulté le 13 octobre 2012).
  37. a et b (en) « ULTRA MUSIC FESTIVAL 12 Sells Out Two Days With Record Breaking Numbers With Over 100,000 in Attendance », prnewswire.com, (consulté le 13 octobre 2012).
  38. (en) Farryn Weiner, « Miami's Ultra Music Festivalreveals 'Phase 1' of itsbiggest line-up yet », huffingtonpost.com, (consulté le 13 octobre 2012).
  39. (en) Ben Sisario, « At Coachella, Strong Start to Season of Festivals », nytimes.com,‎ (lire en ligne).
  40. (en) « LTRA MUSIC FESITVAL MAKES HISTORY AS THE FIRST GLOBAL MAJOR EDM FESTIVAL TO EXPAND TO TWO WEEKENDS MARCH 15, 16 & 17 AND MARCH 22, 23 & 24, 2013 », ultramusicfestival (consulté le 16 novembre 2012)
  41. (en) « Ultra Music Festival 2012: Photos From Bayfront Park (PHOTOS) », huffingtonpost.com, (consulté le 13 octobre 2012).
  42. (en) « Scenes from Ultra Music Festival », miamiherald.com, (consulté le 15 mars 2013).
  43. (en) Darren Heitner, « Ultra Music Festival: Smashing Records And Global Expansion », Forbes (consulté le 13 avril 2013).
  44. (en) « Miami officials seek to end annual Ultra music fest, cite 'chaos' », Reuters, (consulté le 10 décembre 2014).
  45. http://djmag.fr/articles/3123-l-ultra-music-festival-fetera-ses-20-ans-a-miami-en-2018

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :