Headhunterz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Headhunterz
Description de cette image, également commentée ci-après

Headhunterz, sur scène à Syndicate 2010.

Informations générales
Surnom Heady
Nom de naissance Willem Rebergen
Naissance (29 ans)
Veenendaal, Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas
Activité principale Disc jockey, producteur
Genre musical House, EDM (depuis 2014), hardstyle (2005–2014)
Instruments Synthétiseur, égaliseur
Années actives Depuis 2005
Labels Revealed Recordings, Ultra Records, Scantraxx, Scantraxx Reloaded, HARDwithSTYLE
Site officiel headhunterz.com, hardwithstyle.nl

Headhunterz, né Willem Rebergen le à Veenendaal, est un disc jockey et producteur néerlandais. Autrefois appelé les Nasty D-Tuners, il s'agit d'un ancien groupe autrefois composé de Rebergen et Bobby van Putten, qui a quitté le groupe pour poursuivre ses études. Il dirige son propre label Scantraxx Reloaded, un sous-label de Scantraxx et important label de la scène hardstyle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et débuts[modifier | modifier le code]

Willem Rebergen est né le 12 septembre 1985 à Veenendaal, aux Pays-Bas. Très jeune, Rebergen s'intéresse à la musique. Après avoir subi des brimades à l'école, Rebergen tente de se découvrir une passion et rejoint une chorale locale[1]. De là, sa chorale chante dans un studio d'enregistrement[2]. Cette expérience attire son intérêt pour la création musicale[1]. En 2003, des amis lui offrent des tickets pour le festival de hardstyle Qlimax auquel ils ne pouvaient participer. Cette expérience attire son intérêt pour ce style musical[1].

Il fait l'achat d'une platine tourne-disques afin qu'il s'entraine à l'art du DJing, et compose en parallèle de la musique via FL Studio, un logiciel de création musicale[2]. Rebergen commence à envoyer des démos à des labels discographiques sous le nom de Nasty D-Tuners, un duo qu'il a formé avec son ami Bobby van Putten. En 2004, les Nasty D-Tuners participent concours de Defqon.1 et gagnent le droit de participer à leur prochaine soirée[2]. Par la suite, Rebergen et van Putten prennent connaissance de l'ouverture du nouveau label de hard dance Hardcontrol, à Veenendaal. En 2005, un an et demi après leur performance au Defqon 2004, les Nasty D-Tuners signent à Hardcontrol Records. La même année, Rebergen et van Putten s'inscrivent dans une classe sur l'étude du DJing à la Rock Academy aux Pays-Bas.

Scantraxx et début des Headhunterz (2006–2007)[modifier | modifier le code]

Headhunterz à Doetinchem, Pays-Bas, en 2007.

2006 assiste à la publication du premier album des Headhunterz Aiming for Your Brain/ Left Some Answers, au label Scantraxx Special. Leur premier album est suivi par un second, The Sacrifice/D-Tuned, une nouvelle fois publié sur Scantraxx Special. The Sacrifice est, selon Rebergen, leur meilleure chanson en date à l'époque bien accueillie par le producteur The Prophet[3]. Cependant, des problèmes commencent à surgir lorsque Rebergen s'aperçoit qu'il ne peut à la fois publier ces chansons à Scantraxx et faire ses études à la Rock Academy. Rebergen annonce à van Putten sa décision de quitter l'Academy se joindre très bientôt aux Headhunterz et à Scantraxx. Bobby van Putten, de son côté, décide douloureusement de quitter Rebergen, Scantraxx et Headhunterz, afin de poursuivre ses études à la Rock Academy. La première performance de Rebergen sous le nom de Headhunterz s'effectue à l'édition 2006 de Defqon.1[3]. Par la suite, van Putten prend possession du nom des Headhunterz, et Scantraxx lui attribue son propre sous-label, Scantraxx Reloaded, qu'il pourra diriger.

2007 semble être une année à succès pour Headhunterz. Il collabore pour la première fois avec d'autres artistes de Scantraxx comme The Prophet et Abject. Hormis ces collaborations, Headhunterz se popularise en solo grâce à des titres comme Forever Az One et Rock Civilization. Headhunterz continue à se solidifier en tant que DJ hardstyle en jouant lors de soirées organisées par Q-Base et Qlimax la même année. Il a le privilège de composer l'hymne officiel de Qlimax, intitulé The Power of the Mind, en 2007. Headhunterz fera par la suite des performances en solo à Qlimax, et aux côtés de Technoboy et The Prophet[4].

Project One (2008)[modifier | modifier le code]

Project One à Qlimax 2008.

En 2008, Headhunterz collabore pour la première fois avec Wildstylez. Leur première publication Blame It On the Music / Project 1, sorti en mars la même année, est un succès, et tous deux décident de se lancer dans la future publication d'un nouvel album, Project One. Après trois mois, avec en moyenne une chanson achevée toutes les semaines, Headhunterz et Wildstylez finissent leur premier album composé de treize chansons, intitulé Headhunterz & Wildstylez Present : Project One. L'album était programmé pour une diffusion lors d'une soirée In Qontrol, mais cette performance est annulée lorsque Headhunterz annonce souffrir d'appendicite[3]. L'album est alors diffusée lors du Defqon.1 2008. Il est officiellement publié peu après sous formats CD et téléchargement numérique le 25 juillet 2008. Project One est très bien accueilli par la communauté hardstyle, en particulier les titres Life Beyond Earth, The Art of Creation, The Story Unfolds, Best of Both Worlds et Fantasy or Reality. Une tournée Project One suit. En parallèle à Project One, Headhunterz publie trois chansons notables intitulées Just Say My Name, Subsonic et Reloaded Part 2 au label Scantraxx Reloaded, ainsi qu'une première collaboration avec DJ Tatanka, Call It Music.

Studio Sessions et HARDwithSTYLE (2009–2011)[modifier | modifier le code]

En 2009, Headhunterz publie de nouvelles chansons. Parmi elles, l'hymne officiel de Defqon.1, Scrap Attack. Cette opportunité de composer un hymne permet à Headhunterz d'accéder pour la première fois au Mainstage de Defqon.1. À ce moment, Headhunterz explique avoir atteint l'un de ses buts les plus importants dans sa carrière musicale[3]. Hormis l'hymne officiel, Headhunterz collabore à plusieurs reprises cette même année avec d'autres artistes. Il collabore une nouvelle fois avec Wildstylez puis Noisecontrollers pour composer la chanson Tonight. Dans un sondage effectué sur le site officiel de Q-Dance en fin 2013, Tonight est classé deuxième sur 1 000 chansons préférées par les fans[5]. The Summer of Hardstyle, avec The Prophet, semble faire succès dans les soirées. La tournée Project One s'achève en Australie. Le duo fait de nombreuses dernières apparitions à Transmission, un événement musical organisé à Sydney et Brisbane[6].

En 2010, la popularité de Headhunterz et de la scène hardstyle grandissent à l'international ; en ces propres termes, 2010 est « une année où j'ai été beaucoup plus booké à l'international que dans mon pays[7]. » En début 2010, Headhunterz a l'occasion de diriger la soirée X-Qlusive. Organisé le 30 janvier au Heineken Music Hall, d'Amsterdam, X-Qlusive:Headhunterz se compose de Wildstylez, The Prophet, Noisecontrollers et Brennan Heart qui se joignent à Headhunterz sur la scène principale[7],[8]. Headhunterz décrit X-Qlusive comme la meilleure soirée organisée en 2010 : « c'était une soirée magnifique - aussi du point de vue carrière que vie privée. Je croyais pas que ça irait aussi loin[7]. » Avant le début de X-Qlusive, Headhunterz annonce la sortie prochaine d'un second album, Studio Sessions. Publié le 8 mars 2010, Studio Sessions est un album de quinze pistes qui sont à la fois des mixes originaux, des collaborations, des edits d'anciennes chansons de Headhunterz et des remixes[9]. La publication de l'album suit d'une tournée aux États-Unis, en Australie, en Russie, au Canada, et dans de divers lieux aux Pays-Bas. Pour la seconde année consécutive, Headhunterz compose l'hymne de Defqon.1, cette fois pour l'édition australienne de l'événement, intitulé Save Your Scrap for Victory. Headhunterz fait également sa première apparition dans le DJ Mag Top 100, à la 36e place[10]. Cette même année, plusieurs artistes et groupes de hardstyle atteignent ce même classement dont Noisecontrollers, D-Block & S-te-Fan et Showtek[10].

En début 2011, Headhunterz est reconnu pour ses anciennes chansons lors des Hard Dance Awards, dans les catégories « meilleur DJ hard dance », « meilleur DJ à l'international » et « meilleure chanson » pour le titre Psychedelic. Il lance la même année son premier podcast mensuel, HARDwithSTYLE. Lancé le 27 mai 2011 sur iTunes, Soundcloud et YouTube, le podcast d'une heure se compose des chansons préférées du moment de Headhunterz[11]. Headhunterz est encore une fois classé au DJ Mag cette fois à la 17e place[12]. Il fait paraître son EP From Within / The Message is Hardstyle, accueilli d'une manière mitigée.

Sacrifice et Ultra Records (depuis 2012)[modifier | modifier le code]

En 2012, Headhunterz fait paraître son troisième album studio Sacrifice le 15 mars. L'album de dix chansons est une compilation de toutes ses chansons composées en 2011 ; Headhunterz offre les profits à Dance4Life, une initiative internationale luttant contre le SIDA chez les jeunes âgés entre 13 et 19 ans. Hormis Sacrifice, Headhunterz compose et publie des remixes pour des artistes orientés house expliquant que « faire des remixes dans d'autres genres permet de mieux se construire dans notre propre genre... ça m'a permis de faire une meilleure approche du hardstyle et j'espère que certains fans apprécieront[13]. » Il fait paraître son premier remix de Lessons in Love de Kaskade.

Headhunterz, en collaboration avec Wildstylez et Noisecontrollers, produit l'hymne de 2012 de Defqon.1, World of Madness. Headhunterz est encore une fois classé dans le DJ Mag à la 11e place[14].

Discographie[modifier | modifier le code]

Headhunterz feat. Audiofreq - Breakout

Singles
Headhunterz - From Within
Headhunterz feat. Wildstylez - Project One
Headhunterz - Last of the Mohicanz (Qlimax DJ-Tool)
Headhunterz - Hate It or Love It
Headhunterz - Power of the Mind (Qlimax 2007 Anthem)
Headhunterz vs. Wildstylez - Blame It on the Music
Headhunterz vs. Wildstylez - Blame It on the Editz (remix)
Headhunterz - Subsonic
Headhunterz - Digiwave
Headhunterz - Forever Az One
Headhunterz vs. DJ Tatanka - Call It Music
Headhunterz - Rock Civilization
Headhunterz - Rock The Subsonic Civilization (mash-up)
Headhunterz - Speakafreak
The Prophet feat. Headhunterz - High Rollerz
The Prophet feat. Headhunterz - Scar-Ur-Face
Headhunterz vs. Abject - Scantraxx Rootz
Headhunterz vs. Abject - End of My Existence
Headhunterz - Victim of My Rage
Headhunterz - The Sacrifice
Headhunterz - Aiming 4 Ur Brain
Headhunterz - D-Tuned
Antifact - Astaloca (outro)
Antifact - The Path of Righteousness (Mixxed & Fixxed)
Headhunterz - Just Say My Name
Headhunterz - The Lost Soul
Headhunterz - A New Day
Headhunterz - The Fear of Darkness
Project One - Rate Reducer (Headhunterz Remix)
Headhunterz - The Saifam Mashup
Headhunterz & Wildstylez vs. Noisecontrollers - Tonight
Headhunterz & Wildstylez vs. Noisecontrollers - Famous
Headhunterz - Megasound
Headhunterz - The Muzikal Revolution
Headhunterz - Woznotwoz
Headhunterz - Scrap Attack (DefQon 1 2009 Anthem)
Proppy & Heady - The Summer of Hardstyle
Builder - Her Voice (Headhunterz Remix)
Headhunterz - Time to Rock
Brennan Heart - We Are Possessed (Headhunterz Remix)
Headhunterz - Battle 2 The End
Headhunterz - Left Some Answerz
Headhunterz - Reloaded pt. 2
Headhunterz - Rock Civilization (Technoboy's Undersound Mix)
Headhunterz - The Sacrifice (Brennan Heart Remix)
Headhunterz - Psychedelic
Headhunterz - Dreamcatcher
Headhunterz - Emptiness
Headhunterz & Brennan Heart - The MF Point of Perfection (Original Dubstyle Mix)
Chuckie - Let The Bass Kick (Headhunterz Edit)
Headhunterz - Hate It or Love It (Live Edit)
Headhunterz vs. Wildstylez - Blame It On The Music (D-Block & S-Te-Fan Remix)
Headhunterz & Wildstylez feat. Mc Villain - Stuck In Ur Head
Headhunterz - Forever Az One (Noisecontrollers Remix)
Proppy & Heady - The B-Side
Headhunterz - Subsonic (Hardbass Edit)
Headhunterz - The Sacrifice (Evil Edit)
Headhunterz & Noisecontrollers - The Space We Created
Headhunterz - Save Your Scrap For Victory (Defqon.1 AU Anthem 2010)
Headhunterz & Noisecontrollers - Robot's Dream
Blutonium Boy - Make It Loud (Headhunterz Remix)
Noisecontrollers - Shreek (Headhunterz Remix)
Headhunterz - The Message Is Hardstyle
Geek-O - It's what we are (Headhunterz remix)
Headhunterz - Doomed
Headhunterz - Dragonborn
Kaskade Ft Neon Trees - Lessons in Love (Headhunterz remix)
Headhunterz - Power of Music
Nicky Romero - Toulouse (Headhunterz remix)
Zedd - Spectrum (Headhunterz remix)
Headhunterz Ft Miss Palmer - Now is the Time
Zedd Ft Foxes - Clarity (Headhunterz remix)
Headhunterz feat. Tatu - Colors
Headhunterz feat. Krewella - United Kids of the World
Flosstradamus Ft Casino - Mosh Pit (Headhunterz remix)
W&W & Headhunterz - Shocker
W&W & Headhunterz - We Control the Sound
Hardwell & Headhunterz feat. Haris - Nothing Can Hold Us Down
Headhunterz - Once Again
Armin Van Buuren feat. Mr Probz - Another You (Headhunterz Remix)
Headhunterz & Crystal Lake - Live Your Life

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en) KC Orcutt, « Headhunterz brings hardstyle to North America for a brief tour », Beatport (consulté le 28 février 2014).
  2. a, b et c (nl) « DJ Headhunterz », sur DJ Guide (consulté le 27 mai 2015).
  3. a, b, c et d (en) Headhunterz, « X-Qlusive - Headhunterz: Junior - Senior (video 04) », YouTube,‎ (consulté le 27 février 2014).
  4. (en) « Headhunterz Interview », DMC World Magazine,‎ (consulté le 28 février 2014).
  5. « Q-Dance Harderstyles Top 1000 » (consulté le 27 février 2014).
  6. (en) Angus Paterson, « Transmission waves its final farewell », Inthemix (consulté le 27 février 2014).
  7. a, b et c (en) « Headhunterz 2010 », DJ Mag (consulté le 2 mars 2014).
  8. (en) « X-Qlusive Headhunterz - The Line-up (Video 03) », YouTube (consulté le 28 février 2014).
  9. « Headhunterz - Studio Sessions (CD, Album) at Discogs », Discogs.com (consulté le 10 mars 2012).
  10. a et b (en) « Top 100 DJs 2010 », DJ Mag (consulté le 2 mars 2014)
  11. (en) « Headhunterz - USA / Mexico Tour 2011 Back to list », Q-Dance (consulté le 2 mars 2014).
  12. (en) « DJ Mags Top 100 DJ list », DJ Mag (consulté le 2 mars 2014).
  13. (en) « Headhunterz DJ Mag 2012 Info », DJ Mag (consulté le 2 mars 2014).
  14. « Headhunterz Bio 2012 », DJ Mag (consulté le 2 mars 2014).

Liens externes[modifier | modifier le code]